A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Dim 3 Avr - 17:26

Certaines personnes ne croient pas aux coïncidences.

Le destin, l'avenir tout écrit, l'Écrivain suprême ; une conscience qui aurait déjà tout décidé à notre place. Les choix auxquels on ferait face auraient déjà une réponse, toute prête, qu'il nous suffit d'atteindre et de comprendre. De nombreux êtres de toutes les époques et tous les univers se sont déjà posés la question, et il semble impossible d'obtenir une réelle réponse.

Kenan n'était pas vraiment le genre de personnes à se poser ces questions-là.

Il était plutôt du genre à vivre au jour le jour, appréciant la vie comme elle venait ; qu'importe si son destin était déjà écrit, c'était un Pokémon qui vivait dans le présent et qui concevait les choses comme telles. Le passé, l'avenir, qu'importe. Ce qui compte c'est ce qui se passe au moment où les choses se passent. Il ne comprenait pas le fait que les gens puissent se soucier éternellement de ce qui leur était arrivé, ou de ce qui allait leur arriver. C'était ainsi qu'il voyait la vie, après tout, pourrait-on l'en blâmer ? Même si la plupart des gens lui reprochaient son attitude insouciante et sa tendance à ne jamais se concentrer sur les choses comme il devrait, s'il n'y accordait aucune importance, pourquoi se torturerait-il l'esprit ainsi ? C'était tellement fatiguant après tout. Et définitivement une perte de temps incommensurable.

C'était donc pour ça que, profitant d'un de ses rares instants de pause, il s'était retiré dans un endroit reculé de la Forêt Calme -qui portait merveilleusement bien son nom à ses yeux- afin de pouvoir profiter d'une sieste bien méritée. La dernière remontait à... À il y a quelques jours, en fait. Oui, bien évidemment qu'il avait dormi dix heures et demi comme à son habitude, mais il ne considérait pas cela comme une sieste qui, elle, durait une heure et demie en moyenne, la durée d'un cycle de sommeil régulier. Kenan étant tellement habitué à en faire, son corps agissait comme un réveil automatique, lui permettant de se réveiller aussitôt qu'il avait fini le-dit cycle. Mais pour cela, il fallait un endroit tranquille, éloigné du bruit, de la lumière et des gens, surtout. Non pas qu'il n'aimait pas qu'il y en ait à proximité, mais ils avaient une mauvaise tendance à le réveiller ou à l'embêter pendant sa sieste. Résultat, il préférait être loin d'eux quand c'était le cas.

Par conséquent il s'était trouvé un endroit dans la Forêt Calme, qu'il appelait son "petit paradis". Un lieu éloigné de tout et de tout le monde, plongé dans une tranquillité et un silence hors-normes. Il s'agissait d'une minuscule clairière s'ouvrant sur un lieu rempli de chênes et de pins ; c'était au pied du plus grand des chênes, sur un lit d'herbe moelleuse et douce, que Kenan se laissait lourdement tomber et s'assoupir. Il ne prenait aucune précaution, considérant que s'il y avait quelqu'un qui approchait, ce dont il doutait fort, il se réveillerait bien assez vite. Cependant son imprudence avait été reprochée par quelques-uns de ses camarades combattants qui affirmaient que s'il continuait comme ça, il ne reviendrait pas totalement intact, avec le nombre d'escarmouches possibles pouvant mal tourner. L'esprit paisible, le Mangriff y retournait, persuadé que cela n'arriverait pas.

Le problème étant que malheureusement pour lui, il avait... Eu un léger "conflit" avec un trio de Scalpion qui avaient très maigrement apprécié que le Mangriff les sermonne par rapport au fait qu'ils aient essayé de s'enfuir avec le sac d'une demoiselle Fragilady très charmante à laquelle Kenan faisait part de ses charmes. Bien décidés à venger cet affront qu'ils jugeaient impardonnables, ils s'étaient mis en tête de le suivre jusqu'à son lieu de sommeil et d'attendre qu'il s'endorme pour lui faire quelques cicatrices dans sa blanche fourrure qui l'empêcherait probablement de séduire une quelconque Pokémon avant un bon de temps. Le combattant, qui ne se doutait de rien, se laissa tomber contre le chêne habituel et s'assoupit très rapidement comme une brute ; pendant ce temps, dans les fourrés voisins, les rancuniers Pokémon préparaient leur attaque qui, grâce à l'effet de surprise, jouerait en la défaveur de Kenan.

C'est à peu près à ce moment-là que, sans voir Kenan, quelqu'un les surprit.


[HRP : Comme on en avait parlé en privé, voilà le RP demandé. J'espère que ça te convient, s'il y a des ajustements à faire, fais-moi signe, je ferai ce qui est nécessaire. ;) ]

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Ersatz

avatar

Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 596

Parchemin
Arme: RUST Prototype [Sarbacane et fléchettes empoisonnées]
Infos sur le personnage:
Points: 149

MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Ven 15 Avr - 17:15

Pfiou, pile a temps!

Straight Forward
Ft.Kenan
Le soleil se levait seulement sur la cité d'Halcyon. Ouep, et il me brûlait déjà les yeux! En ce moment je passais des nuits très courtes, j'aurais apprécié quelques précieuses heures de sommeil en plus. Pour vous situer, j'étais dans ce que l'on pourrait appeler "banlieue" de la ville, là où il y avait les plus petites maisons, et je louais une petite chambre dans la taverne la moins chère du coin. D'habitude je dormais dehors, mais là je commençais vraiment à être a bout de force, je m'étais donc permis d'investir quelques pokédollars dans un bon repas ainsi qu'un lit, et surtout une couette pour passer enfin une nuit au chaud.

Ma sacoche sur le dos, je quittai le bâtiment, bien que personne ne semblait encore réveillé dans cette auberge, et je savais parfaitement où me diriger avant de partir de la cité.

----- ---- --- -- -

Alors, qu'a tu prévu de faire aujourd'hui, Sombrenard?

- Je compte nous acheter une nouvelle compagne de route, ehehe...

Marchant dans les rues de la ville, je m'approchais d'une petite ruelle qui m'intéressait, ignorant les regards de ces gens pouvant me mépriser a parler tout seul a voix haute... même si peu de Pokémon étaient éveillés à cette heure ci.

Un nouveau compagnon de route? Tu te résigne alors à acheter une esclave...


- Mais non, une nouvelle arme, idiot.

Oh, dommage...

- Genre t'as cru j'avais de quoi acheter une esclave? Déconne pas non plus! Allez, on arrive, laisse moi tranquille à la fin...

En effet, j'arrivai devant l'enseigne qui m'intéressait, une échoppe perdue au milieu de je ne savais quelle ruelle, tenue par un Cupcanaille si je regardais par la fenêtre. J'ouvris la porte - en galerant un peu, certes - et m'approchai du comptoir.

- Bonjouuuuur! Je peux quelque chose pour vous?

Un magasin d'armes, une armurerie si vous préfériez. J'y avais jamais mis les pattes, non, ma sarbacane je l'avais confectionnée moi même, et de simple fléchettes en bois étaient suffisantes! Mais... cependant, la sarbacane était une arme à assez courte portée, elle surprenait difficilement, une fléchette s'esquivait sans grand effort. Pour ça qu'il fallait y pallier avec un moyen de ralentir les ennemis et de les surprendre à la fois, sans avoir à utiliser l'attaque Grimace! Pour ça qu'il me fallait...

- ...Des bolas. Vous possédez des bolas, hein? Il m'en faut, j'ai de quoi payer.

- Des bolas? Effectivement, j'en possède, c'est une arme efficace pour surprendre les ennemis...

Yes! Bon, au moins elle en avait, je ne possédais pas masse de fric, mais j'aurais sûrement bien assez pour acheter une arme aussi simple que celle là.

- Serais tu plus intéressé par des bolas double ou triples? Voir quadruple?

- Un boleadora classique, je pense que trois boules serait le plus adapté pour moi.

Elle me lança un petit sourire et partit s'évader entre les étals de dagues et d'arcs, ou bien d'autres armes plus diversifiées les unes des autres comme pouvaient l'être les caestus ou les lances. Si je comprenais bien, elle vendait les armes conçues par son mari dans une forge un peu éloignée de la ville.

Après, les bolas, on pouvait en fabriquer facilement avec des cailloux et une ficelle, mais ceux vendus dans les forges avaient un avantage : ils étaient fait d'acier. A peine plus lourds, beaucoup plus efficaces et résistants. Elle revint me voir avec le trio de poids pendant au bout d'une corde qui m'avait l'air plutôt solide et posa mon arme sur le comptoir.

- Je vends ceux là quarante pokédollars. Ils t'iraient?

Je me permis de prendre les bolas dans ma patte avant droite pour les soupeser, mais ils ne me semblaient pas trop trop lourds, ça allait le faire, avec un peu de maîtrise? Car ils avaient vraiment l'air maniables, j'arrivai sans grande difficulté à les faires tournoyer dans le creux de ma patte. Je ne pouvais pas bouger en les utilisant, mais c'était une arme qui pouvait se lancer en une fraction de seconde! Donc ce n'était pas un trop gros handicap en soi.

- Je les prends, merci m'dame!

Je posai l'argent sur le comptoir, puis quittai le magasin en lui adressant un sourire, avant de rejoindre les fortifications de la ville, et de mettre les pieds ['fin les pattes] dehors. Il était temps de quitter Halcyon pour rejoindre Lowhöwl! Je comptais y trouver un boulot, et m'y installer, peut-être même avec un mec? ehehe...

----- ---- --- -- -

Sombrenard, nous marchons depuis des heures! Je m'ennuie, c'est une catastrophe.

- Tu es ennuyeux, Arsetz, Lowhöwl est encore loin, nous sommes encore dans la forêt calme.

Pas marrant!

Je marchais en observant la forêt aux alentours... Il n'y avait pas grand monde ici, le lieu tenait bien son nom, pour sûr qu'il était calme. Et c'est à ce moment précis qu'un bruit me fit sortir de mes pensées!

Des petites voix, comme chuchotantes s'échappaient de ce qui me semblait être un buisson. Il y avait d'autres Pokémon par ici?  Moi, comme d'habitude, marchant à pas feutrés, je tentai de m'en approcher. Aucune chance qu'il ne m'entendent!

Oui, tout doucement, approche toi...

Un trio de Sclapion me tournait dos, complotant discrètement, ils semblaient plutôt préoccupés par ce qui se passait devant eux, tentant des les écouter je glanai quelques bribes d'informations. Ils parlaient d'un Mangriff, d'une sorte de vengeance.  Et si leur proie se trouvait juste devant eux, qu'ils s'apprêtaient à l'attaquer? Ca allait pas être joyeux, ahaha!

J'hésitai à m'occuper de leur cas, ils ne semblaient pas bien dangereux. Mais... Je pouvais quand même y rester, ça restait du trois contre un, ou p'têt deux?

Ca serait l'occasion de tester tes nouvelles bolas, non? Rien qu'avec l'effet de surprise tu peux en supprimer un du combat si tu vises bien! Tu sembles te débrouiller plutôt bien avec les armes de jet

Il n'avait pas tord lui, pour une fois. Peut-être même que j'aurais quelque chose a récupérer sur eux si je réussissais à les mettre hors d'état de nuire? Lentement, je sortis l'arme aux trois poids de ma sacoche, et commençait à les faire virevolter silencieusement, en prenant garde à ce qu'ils ne s'entrechoquent point. J'étais a couvert juste derrière eux ça serait bête qu'ils me voient!

Mon oeil se porta sur les pattes d'un des Pokémon du trio, et en un mouvement précis de la patte, je lançai le boleadora en plein dedans. Une fraction de seconde fut suffisante pour que le cordon s'enroule autour de ses pattes et que les poids le fassent tomber en lui faisant perdre son équilibre! Ceci alerta évidemment immédiatement les autres, mais celui là allait avoir besoin de temps pour s'extirper du piège.

Ils se retournèrent pour voir d'où venait l'arme, et me remarquèrent immédiatement. Sans même se concerter, ils décidèrent de se jeter sur moi - du moins les deux encore aptes a bouger - et je n'eus le choix de me jeter sur ma droite pour les éviter. Avec leurs bras aussi tranchant que des Exagides, ils pouvait me trancher la tête en deux secondes!

Je les contournai pour aller voir qui était leur proie à la base - car oui à défaut d'être des Scalproie, ils avaient trouvé une proie.

Nul

Et je fus surpris d'observer un Mangriff tout jaune - et un peu obèse fallait le dire - allongé contre un arbre en train de dormir. Ouais, lui il se sentait plus, il avait pas compris que c'était la jungle ici? Toujours poursuivi, je criai de sorte à ce qu'il m'entende :

- EUH, EH, MEC? ON VA CONTINUER LA SIESTE APRES SI TU VEUX, J'VIEUX UN PEU DE TE SAUVER LE CUL LA, J'AI BESOIN D'AIDE

Bien évidemment, j'avais une sarbacane empoisonnée, mais contre des Pokémon pareil a eux CA SERVAIT A RIEN DE TIRER DES FLECHETTES DE POISON. Donc en gros, pour vous décrire un peu, je tournais autour d'un arbre, poursuivi par les deux idiots tandis que l'autre galérait allongé par terre, un peu comme dans un sketch.
[/b][/color]

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -


Dernière édition par Ersatz le Ven 3 Juin - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Ven 15 Avr - 20:26

Le rêve de Kenan était vraiment très agréable.

C'était une sorte d'Alice aux Pays des Merveilles, mais avec Kenan à la place d'Alice. Bon, vous pouvez vous en douter, ce n'était pas la seule chose qui y changeait mais bref, vous avez l'idée. C'était donc l'histoire d'un charmant Mangriff jeune, beau, fringuant, parfait en tous points de vue et qui n'était jamais fatigué (on est dans un rêve rappelons-le) qui se retrouvait dans un monde merveilleux où absolument tout était comestible. Vraiment tout, même les gens. Comment ça les gens sont comestibles par défaut ? Peu importe ; Kenan était donc dans ce monde merveilleux où il pouvait absolument tout manger, sans exception. Et il ne se gêna pas. Tout avait si bon goût, et tout le monde acceptait de lui donner ce qu'il voulait, en plus ! Jusqu'au moment où il arriva aux pieds d'un immense château rouge en viande. Là, la Dame de Cœur résidait. Il se présenta à elle en tenue de majordome très classe, prêt à entrer à son service pour qu'elle lui donne des parts de la Tour Est. C'est alors qu'elle se retourna et qu'elle lui hurla :


- EUH, EH, MEC? ON VA CONTINUER LA SIESTE APRES SI TU VEUX, J'VIEUX UN PEU DE TE SAUVER LE CUL LA, J'AI BESOIN D'AIDE !

Kenan ouvrit les yeux. Ce rêve était complètement ridicule. Il faisait une fixation pire que son père, c'était pas bon pour lui ça... Bah, au pire, pas grave, il fallait juste s'assurer que... Attendez, c'était qui ces gens qui lui couraient autour sans s'arrêter ? Pourquoi les trois Scalpion de tout à l'heure étaient apparemment en train de se battre contre un Zorua que le Mangriff n'avait jamais vu auparavant ? Pourquoi il y en avait un qui était au sol, assommé ? Trop de questions, trop d'actions, trop de pagaille : il hésita à se rendormir mais il reconnut dans les cris paniqués du renard noir la voix de la Dame de Cœur. Bon, apparemment, c'était son allié pour le moment. Il aurait aimé avoir plus de temps pour réfléchir à la situation mais c'était plutôt urgent. Et puis bon, si ces trois Pokémon étaient dans les environs d'un coin aussi perdu, c'était certainement pas pour faire de la charité. Ils devaient avoir le Mangriff en grippe. C'était donc tout vu : il allait leur donner une petite leçon de respect, et dès maintenant.

- Du calme, du calme, fit Kenan en se redressant légèrement. J'arrive.

Il n'aimait pas être réveillé de force mais quand il faut y aller, il faut y aller, et sans poser de questions. Il était l'heure de se mettre au travail, que ça lui plaise ou non. Il se donna de l'élan avec le bras gauche et se releva presque d'un coup... Avant de poser le genou droit au sol, ses griffes tâtant l'herbe. Bon. On réfléchit. On ferme les yeux, on analyse la situation avec son ouïe. Ils suivaient un rythme circulaire bêtement. C'est à peine si les Scalpion avaient remarqué que Kenan s'étaient réveillé. Peut-être ne voulaient-ils pas le voir après tout. Scalpion. Acier et Ténèbres. Kenan. Pas d'attaque Combat. Ça allait être difficile. Mais pas impossible. Il avait croisé des adversaires contre lesquels il était nettement plus désavantagé. Et si ce Zorua était vraiment un allié, alors il l'aiderait et ils coopéreraient. Bizarrement il sentait qu'il pouvait lui faire confiance, au moins pour ce combat, même si ce genre de Pokémon n'avait pas spécialement une excellente réputation.

- Danse-Lames, murmura Kenan doucement.

Un cercle de lames se forma autour de lui et fit un croisement. Il sentit ses griffes se renforcer et devenir plus tranchantes d'un seul coup, renforcées par l'incantation. Bon, c'était déjà une bonne chose de faite, le tout était maintenant d'en faire usage. Courir après les deux Scalpion ne l'intéressait guère. Ce serait une perte de temps. Alors il les laissa courir. Non pas pour qu'ils se fatiguent, mais bien pour analyser leur rythme de course. Dix secondes pour faire un tour. C'était régulier. Mais le Zorua allait s'épuiser à force. Il fallait agir. Un, deux, trois... On tend ses muscles, on se prépare... Quatre, cinq, six... On soulève ses griffes du sol, on se redresse... Sept, huit, neuf... On prend son appui sur le sol jusqu'à enfoncer ses pattes dans l'herbe et... Dix. On s'élance. Vive-Attaque. Parce que même si Kenan est massif, ça ne l'empêche pas du tout d'être rapide, surtout quand il s'y prépare.

Le coup, rapide et bien calculé, frappa de plein fouet les deux Scalpion, qui se prirent un coup de griffe bien mérité chacun. Bien qu'étant de type Acier, l'effet de Danse-Lames avait été dévastateur sur ses deux adversaires. Cependant, cela n'avait fait que les énerver encore plus, à défaut d'entamer profondément leur armure. Ils n'avaient qu'une éraflure chacun. Bien que légèrement sonnés par le choc qui les avait propulsés hors de leur orbite autour de l'arbre, délivrant le Zorua de sa course-poursuite, cela ne les avait pas découragés assez longtemps pour permettre au Mangriff de réfléchir à sa prochaine attaque. Ils chargèrent sans prendre le temps de se concerter, mais assez synchronisés pour pouvoir attaquer simultanément. Kenan fut obligé de parer leurs attaques.

Les Scalpion étaient rapides, efficaces, et leurs lames étaient redoutables. Cependant, bien qu'un peu plus lent, Kenan avait l'avantage de sa taille, de sa résistance et de son endurance, et comme il venait d'émerger d'une sieste, il était en pleine forme pour les mettre au tapis. Pour cela, il dût parer leurs attaques avec ses griffes, de la manière la plus efficace et calculée possible. Sans même hésiter une seule seconde, il fendait l'air avec ses redoutables armes, empêchant les pointes de ses adversaires de l'atteindre. Cet échange de lames dura une bonne vingtaine de secondes, à une vitesse affolante, si bien qu'on avait du mal à suivre qui attaquait qui et comment. Les Scalpion, agacés que leurs pointes ne réussissent qu'à trancher le vide au lieu du ventre sacrément gonflé du Mangriff, décidèrent de passer à une stratégie plus sournoise : un à droite, et un à gauche.

Malheureusement pour eux, il avait prévu le coup. L'intérêt d'être ambidextre et de manier Éclate-Griffe, c'est que quand on se fait prendre des deux côtés, il y avait forcément possibilité de renvoyer les adversaires vers l'avant, et d'un seul coup. Ses griffes s'illuminèrent au moment où ils tentèrent un piqué ; d'un coup brutal, il envoya l'un d'entre eux contre l'écorce d'un arbre voisin, et l'autre se retrouva la tête dans l'herbe, à brouter les pâquerettes. Pour calmer définitivement son envie de sang, Kenan utilisa, sans transition aucune, Tranche dans son dos. Plutôt que de supporter la douleur et l'affront plus longtemps, le Scalpion victime de cette attaque préféra sombrer dans l'inconscience, laissant ses deux autres compagnons seuls face à leur destin. Bon. Au moins, déjà, c'était du 2 contre 2, c'était quand même bien mieux.

Il soupira, l'esprit un peu plus tranquille, et regarda le Zorua en souriant. C'était certain, il lui en devait une... Bah, il verrait plus tard à comment rembourser cette dette. Il haussa les épaules, sans regarder derrière lui à un seul instant. Cruelle erreur car le dernier des Pokémon encore debout à ce moment-là, l'autre se dépatouillant toujours maigrement pour se relever, planifiait une attaque tactique portée dans le dos du Mangriff. Probablement dans sa nuque, ou dans tout autre endroit susceptible de lui causer de graves blessures. Un sourire sadique sur le visage, il préparait une redoutable attaque, sans que, naïvement, Kenan ne se doute que ce soit le cas... Maintenant, restait à savoir ce que ferait le Zorua, parce que s'il ne faisait rien, il était certain que sa nouvelle rencontre ne s'en sortirait pas indemne.


[HRP : J'ai compté ; d'un point de vue de nombre de mots, on est à ~100 de différence. C'est juste ta mise en forme qui fait plus long, mais en réalité on a à peu près écrit la même chose, j'y tenais. :) ]

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Ersatz

avatar

Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 596

Parchemin
Arme: RUST Prototype [Sarbacane et fléchettes empoisonnées]
Infos sur le personnage:
Points: 149

MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Mer 20 Avr - 0:45

Pfiou, pile a temps!

And you all have plans
Ft.Kenan
Ah bah enfin! Le gros tas inerte se réveillait. Certes tout doucement, mais il se réveillait, et moi j'étais toujours là à tourbillonner tel une fusée - anachronisme flagrant, ne me le faites pas remarquer - autour de l'arbre. Il prit la résolution de m'aider, ce qui était un bon point, et initia le combat avec un Danse-Lame rondement mené. Des lames sortant de nul part, d'ailleurs, j'voyais pas le principe, mais bon le fait était que ça augmentait sa puissance d'attaque... 'fin, bref, il lança une Vive Attaque, ce qui me permit d'arrêter ma course.

- Han... haaaaan... m-merci...

Essoufflé, ah bah ça je l'étais ehehe... Je repris un peu mes esprits, le regardant se lancer dans une escarmouche avec nos deux amis les Scalpion, ce genre de duel où leurs coups se contraient mutuellement, et qui au final ne menait nul part car ils ne faisaient que taper dans le vide. C'était un peu amusant au final, les coups étaient si rapides qu'on ne voyait même pas leurs pattes.

Ce fut les deux compères qui prirent l'initiative d'arrêter cet affrontement dérisoire, se plaçant de part et d'autre de la bête aux énormes griffes [et puis ventre aussi], de sorte à ce que s'il attaque d'un côté, l'autre puisse l'avoir par derrière. Intelligent cependant, le Mangriff jaune pensa a utiliser ses deux pattes pour se débarrasser de cette embuscade, en quelques seconde.

----- ---- --- -- -

Pendant ce temps, je décidai au lieu de regarder sans rien faire, de m'occuper du Scalpion immobilisé! Il avait réussi à se débarrasser des bolas qu'il jeta a quelques mètres plus loin. Ce gars était tellement stupide qu'il n'avait pas pensé à trancher la corde! Il me vit arriver, et je compris de son regard qu'il comptait se battre.

- Tu sais que je vais te tuer, si je t'attrapes hein?

- Qu'est ce que tu me parles le mioche?! T'as même pas encore l'âge d'avoir ton brevet, et tu commences à prendre la grosse tête?


- Mon brevet?

Encore un anachronisme! Ma foi, l'auteur de ce texte aime briser le quatrième mur.


Mais de quel texte il parlait lui? Rah, bon, c'était pas le moment d'y penser, après cet échange provocateur, ce fut mon ennemi qui ouvrit les hostilités, et je n'avais que peu de temps pour esquiver. Un pas chassé sur la droite me dévia de sa charge. Le combat pouvait commencer! Ma sarbacane ne serait d'aucune utilité lors de ce dernier, ainsi, elle garderait sa place dans ma sacoche! Je profitai de se perte d'équilibre suite à cette prise d'élan pour me concentrer sur ses mouvements, tirant une tête un peu chelou, et le voici ralenti grâce à Grimace. Il se retourna, et tenta de m'asséner quelques coups de lame, ralenti mais toujours vif, il réussit tout de même a m'érafler la joue ainsi qu'une partie de mon oreille. Quelques gouttes de sang giclèrent sur le sol, et vinrent noircir dans la terre encore poudreuse.

Je fis un petit bond en arrière, le voyant s'arrêter reprendre son souffle après sa frénésie, c'était le moment que j'attendais! Me chargeant d'énergie ténébreuse, mon plan était simple : L'attaquer à l'aide d'Explonuit, et me servir de l'onde de choc pour produire des dégâts prodigieux! Il s'en rendit compte, mais beaucoup trop tard. Un sourire malicieux sur le visage, je relâchai la puissance de l'attaque Ténèbres dans sa direction, et l'onde de choc projeta le Scalpion violemment devant moi. Je m'étais placé de sorte à ce qu'il soit envoyé contre un arbre! Moi je n'étais pas très puissant, mais la vitesse de la projection couplée a l'arbre furent assez pour qu'il perde conscience immédiatement. Bon il était déjà un peu sonné à cause des bolas, ça y jouait, mais en tout cas il me faisait face, les yeux fermés! Cet idiot sortit de suite de mon esprit, je me retournai pour voir où en était le Mangriff.

----- ---- --- -- -

Il me regardait, un sourire chaleureux sur le visage, avait-il réussi à éliminer les deux? J'en voyais un à sa gauche qui s'était pris un coup de griffe dans le dos. Il était clairement inconscient comme celui que je venais d'affronter. Mais... où était le dernier? Je perdis mon regard dans celui du Mangriff, a l'affût du moindre son. Il avait baissé sa garde, mais pas moi.

Quand on a vécu seul dans la Cité Noire, on ne baisse plus jamais sa garde.


...

...

Sans prévenir.

Dans son dos, attention!


Je vis une masse brune prendre d'assaut la nuque de mon allié de fortune! Sans réfléchir, je fit un bond énorme sur le Scalpion, l'attrapant au vol. Nous atterrîmes sur le sol, roulant violemment dans l'herbe en le serrant dans mes pattes. Hors de question de le laisser partir! Il se débattait, tentant de donner quelques coups au hasard sur ma cage thoracique, mais j'étais trop proche de lui pour qu'il atteigne mon coeur. Non, il ne parvenait qu'à déchirer à certains endroits et superficiellement la peau de mon poitrail.

Qu'il le voulait ou non, mes crocs atteignirent son cou, je n'avais d'autre choix que de les planter dedans pour en finir, c'était lui ou moi. En refermant ma mâchoire sur sa gorge, je mis fin à ses jours dans une effusion de sang. Ouais, bah il avait pas a nous attaquer aussi!

Je me relevai difficilement, blessé à certains endroits du corps, mais toujours en vie. Le sang allait coaguler au soleil. Derrière nous, deux pokémon inconscients, et puis un mort aussi.

Mon regard se tourna vers le Mangriff.

- Faut être inconscient pour... s'endormir ici, en pleine journée et exposé, hein? Aurais-je l'honneur de savoir qui j'ai sauvé, ehehe? *kof kof*

Trop faiblard, crachotant un peu de sang, je m'écroulais sur mes pattes ne pouvant tenir pour l'instant debout, j'avais pas autant d'énergie que ce monstre.

- Nuuuuh, il m'a bien niqué le dernier...
[/b][/color][/right]
[/right]

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Ven 22 Avr - 19:27

Kenan ne comprit pas immédiatement ce qu'il s'était passé. Pour deux raisons : la première, c'est parce qu'il était évidemment un peu lent, et qu'après un combat, son esprit regagnait son calme habituel ; la seconde, c'est tout simplement parce que l'action qui se passa juste après le saut du Zorua dans sa direction eut lieu dans son angle mort. Qu'on se le dise entre nous : pour des raisons plus ou moins évidentes de génétiques, le Mangriff avait énormément de mal à tourner la tête. Le faire à plus de 90° était tout simplement parfaitement inenvisageable pour lui, il finirait par se coincer ou se faire un torticolis.

Résultat, ce fut bien trop tard que le Mangriff put se retourner en direction du combat. Il n'eut même pas le temps d'intervenir : tout ce qu'il vit, ce furent les crocs sanglants du jeune Pokémon se détacher de la gorge de sa victime. Légitime défense. Il avait été salement amoché par l'autre. Kenan lui devait deux chandelles, maintenant. Il lui avait probablement sauvé la mise deux fois de suite, c'était bien assez pour une seule journée... Et au prix de nombreuses blessures. Le jeune Pokémon s'effondra à causes de ses saignements, et le combattant ne se fit pas prier plus longtemps ; il s'élança vers lui et, sans lui demander quoi que ce soit, le souleva doucement pour le porter de ses énormes bras avec une délicatesse surprenante.


- Les présentations se feront plus tard, déclara doucement Kenan. Tout d'abord on va essayer d'éviter que vous mourriez d'une hémorragie... J'aimerais éviter que vous partiez sans que j'aie le temps de vous rendre service en échange de ce double-sauvetage.

Sans plus attendre, il s'élança vers un endroit un peu plus lointain. Il devait essayer de trouver un lieu plus tranquille, de préférence... Il fallait éviter que les Scalpion ne réitèrent, s'ils se réveillaient. Avec de quoi empêcher l'hémorragie de s'étendre. Kenan savait administrer des soins basiques avec des éléments qu'il trouvait dans la nature, mais ça ne suffirait pas. Le Zorua avait été salement amoché. Il aurait fallu un soigneur, sans doute... Mais le temps qu'ils regagnent la ville, il se serait vidé de son sang. Ce n'était pas une solution valable. Il s'arrêta finalement près d'un clairière assez éloignée du lieu du combat. Il voyait des buissons à baies Oran fleurir non loin. Il les avait repérées grâce à son odorat. Mais cette fois-ci ce n'était pas pour manger...

Il posa le Zorua sur un lit d'herbe doucement et s'affaira à, très rapidement, lui administrer des soins d'urgence. C'était le moins qu'il pouvait faire. Avec tes griffes, il trancha d'épaisses feuilles qui poussait sur les arbres et s'en servit, après les avoir enduites d'un onguent faites à base de baies Oran écrasées, pour faire des sortes de bandages naturels autour des blessures de son sauveur. Le double-avantage de cette mixture, c'est qu'elle collait bien, s'appliquant comme un pansement, et qu'elle accélérait la cicatrisation des blessures. Pour avoir essayé de nombreuses fois, le Mangriff pouvait aisément témoigner de leur efficacité. Ça ne guérirait pas tout de suite mais ça éviterait qu'il meure d'une hémorragie, c'était le minimum qu'il pouvait faire.

Durant tout ce processus mécanique et réfléchi, le Mangriff avait fait taire ses pensées. Il n'éprouvait pas de regret à proprement parler, mais il fallait admettre qu'il était plutôt embêté que ce Zorua ait dû prendre des risques parce qu'il avait été inattentif... C'était dans sa nature, après tout, qu'y pouvait-il ? Mais la prochaine fois, il n'aurait peut-être pas autant de chance. Il devrait être un peu plus prudent. Si celui-là n'était pas arrivé par hasard (enfin, était-ce vraiment par hasard ? Au pire peu important) dans la clairière, qui sait ce qui aurait pu se produire ? Il en aurait gardé des traces à vie, ou il n'en aurait plus eu, de vie... C'est impressionnant comme des Pokémon pouvaient être revanchards pour des broutilles, quand même.

Une fois qu'il eut terminé son travail qu'il jugeait plutôt titanesque, ce qui était le cas au vu du nombre d'égratignures et de lacérations qu'il avait eues à soigner, le Zorua ressemblait à une sorte de Pokémon qui n'aurait fait qu'un avec un tapis d'herbe, à tel point que des feuilles serait restées collées sur lui. Il n'aurait qu'à justifier ça en prétendant qu'il s'agissait d'une illusion qui avait mal tournée, se dit Kenan avec une certaine légèreté. Ce fut avec un mouvement qui était exactement l'opposé de la légèreté que le Mangriff se laissa tomber en arrière, sur les fesses, croisant les bras. Bon, il devait non seulement des remerciements au Zorua, mais aussi de véritables présentations, c'était le minimum...


- Navré pour tout ça. Mon nom est Kenan. Quel est le vôtre ?

[HRP : Bien sûr, j'ai demandé à Ersatz pour le léger power-gaming de ce message.]

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Ersatz

avatar

Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 596

Parchemin
Arme: RUST Prototype [Sarbacane et fléchettes empoisonnées]
Infos sur le personnage:
Points: 149

MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Mar 21 Juin - 18:15




Straight Forward ft. Kenan


Ma tête me faisait affreusement mal. Je m'étais pris de sales coups, et je payais maintenant le fait d'avoir tenté de protéger ce Mangriff. Comme si j'avais déjà pas assez de mal à m'occuper de moi même, hein, peut-être même qu'il était capable de se protéger tout seul en fait! Maintenant, c'était trop tard pour me morfondre sur mon sort, sort que je remettais entre ses pattes - assez imposantes si je devais les juger. Je m'en rendais compte seulement, mais j'étais... trop gentil. Si j'avais continué mon chemin je serais peut-être déjà sorti de cette forêt où il se passait beaucoup trop de crasses. Ce n'était pas la première fois que l'on me ramassait à la petite cuillère après tout.

Beaucoup trop de pensées me venaient en tête actuellement, une tempête dans le désert de mon esprit. Et si au lieu de ça je ne chercherais pas plutôt à... me calmer?
 
Arsetz [dans l'esprit d'Ersatz] - Sage idée, renard. Ce que tu racontes... est d'un égoïsme sans nom. Ferme les yeux, et fait confiance à ce Mangriff. Il sait ce qu'il fait, et va te sauver.


Ersatz [inconscient] - Ouais, bah en attendant si je ne me serais pas battu, il n'aurait pas eu à me sauver.


Ce que ça pouvait être énervant d'être toujours là au mauvais moment, j'étais une sorte de porte-malheur vivant, en gros? Depuis mon enfance, après avoir partagé cette pomme avec Findrel, ou bien sauvé un jeune enfant des pattes de Tyra, la Sappeuse du bloc 21 au camp Bêta, il ne m'est arrivé que des saloperies. Et quelles récompenses ai-je bien eu, moi? Avoir été gentil avec Findrel pour qu'il reste esclave, devienne un monstre et se fasse assassiner? Avoir sauvé ce petit garçon des griffes de Tyra pour me faire capturer et voir s'échapper le trésor sur lequel j'aurais pu mettre le patte si on ne m'avait pas choppé par sa faute!? Que des saloperies qui faisaient que je n'arrivais pas à être un citoyen normal actuellement. On était encore beaucoup en Aizora à souffrir de la solitude, obligés de devoir errer dans tout le pays depuis notre enfance pour survivre.

Ce qu'ils appelaient tous un temps de "paix" n'était qu'une illusion, les illusions ça me connaissait. Il existait une guerre bien plus grave sous ces conflits militaires et politiques, la guerre que les enfants de la Cité Noire menaient contre leur propre mort. Une génération d'enfants à l'avenir ruiné, je me rendais seulement compte que j'en faisait partie.

Une douleur assourdissante me grisait un peu partout, je flottais dans un vide d'incompréhension, me demandant si je me dirigeais vers la vie ou vers la mort. Mais je n'avais plus le choix, c'était le Mangriff qui allait en décider ainsi.

Après un léger temps de silence, Arsetz éleva la voix dans mon esprit. De son ton méprisant, et poignant, il me terrifiait.

Arsetz [dans l'esprit d'Ersatz] - Arrête... Arrête de raconter toujours la même chose. Peut-être que si tu cherchais à avancer au lieu de pleurer sur ton sort, tu trouverais enfin ton rôle dans ce monde. Regarde, de quoi te plains tu, tu es déjà négociateur des Défenders, beaucoup aimeraient être à ta place. Tu gagnes au moins de quoi te nourrir, as un don naturel pour la baston. Ne te met pas à détester toutes ces personnes que tu racontres. Elle ne font que de... forger ton identité. En entrant dans le coeur de quelqu'un, cette personne t'offre un fragment de sa propre vie. Tu apprends de tous ceux que tu rencontres.


...

Arsetz [dans l'esprit d'Ersatz] - Ersatz si j'existe - considérons qu'"exister" est un terme pouvant s'appliquer à moi-même - c'est parce que... je ne veux pas que tu meure, parce qu'il ne FAUT Pas que tu meure. Je ne sais pas même ce que je suis, quel est mon vrai nom, si j'ai un jour eu une famille et si je t'ai déjà rencontré auparavant. Je ne sais rien. Mis à part que... je tiens à toi. Tu vas te réveiller après, si j'ai un conseil à te donner c'est de faire connaissance avec ce Mangriff. Sa reconnaissance a bien plus de valeur que tous ces trésors dérisoires que tu recherche.


Ersatz [inconscient] - Arsetz...


Arsetz [dans l'esprit d'Ersatz] - N'aies pas peur, Ersatz. Je serais toujours là pour te soutenir. Peut-être qu'un jour je disparaîtrais, mais ce jour n'est pas encore arrivé!


Ersatz [inconscient] - Je veux que tu sois toujours à mes côtés, Arsetz. Je ne suis capable de rien sans toi.



----- ---- --- -- -


J'avais perdu conscience, sûrement quelques minutes. Je me réveillais dans les pattes du Mangriff, exténué par le combat qu'on avait mené avec les Scalpion. La reprise de connaissances fut douloureuse, ehehe. Le jour était toujours présent, un soleil laissant transparaître quelques uns de ses rayons entre les feuilles et les branches de la forêt. Une forêt qui n'avait rien de "calme"!

Mon corps était tapissé d'une sorte de cataplasme, baies Oran si je devais en juger par l'odeur de la mixture. Le tout tenait à l'aide de quelques bandages, pas trop pratique pour me déplacer, mais en principe je ne devrais pas garder toute cette clique trop longtemps sur moi : Il faudrait bien un jour où l'autre que j'aère ces blessures! J'avais perdu beaucoup de sang, mais il m'en restait toujours assez pour rester en vie. Sans avoir la force de me lever, je défigurais quelques secondes le Mangriff jaune, méfiant. Mais... pas pour longtemps, il m'avait sauvé après tout! Je voyais où voulait en venir Arsetz... Risquer sa vie pour quelqu'un d'autre pouvait être récompensant. Ne serait-ce que mentalement.

Ersatz - M... Merci de m'avoir sauvé m'sieur Kenan.


Je restais silencieux quelques secondes, le temps de mettre mes pensées en place, puis le regardait avec un sourire chaleureux sur le visage.

Ersatz - Moi j'm'appelle Ersatz le Zorua! J'ai quinze ans, même bientôt seize, voui! Dites, vous faisiez quoi à dormir par ici, m'sieur? C'est super dangereux!


Je tentai de me lever, mais c'était apparemment impossible.

Ersatz - Eh bien... moi qui comptait me rendre à Lowhöwl... c'est pas gagné.





There'll be no more illusions. Only broken dreams.


© Halloween



_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   Lun 27 Juin - 0:22

Kenan fut sincèrement ravi de voir que le Zorua avait finalement repris conscience. Il avait commencé à s'inquiéter en réalisant que cela commençait à tarder, mais finalement, tout s'était plutôt bien passé ! D'accord, ils avaient plus ou moins tué les Scalpion et le jeune garçon avait été salement amoché, mais ça aurait pu être largement pire. Le Mangriff ne s'inquiétait pas pour lui. Il était jeune et avait prouvé pendant le combat qu'il était aussi très vif et vigoureux. Il s'en remettrait bien assez vite. Bon, il aurait besoin d'aller voir un véritable soigneur, par contre, parce que Kenan n'était clairement pas celui qui allait réussir à lui faire quelque chose de correct qui garantirait une cicatrisation rapide...

Au début, il parut assez méfiant, mais en réalisant sans doute que Kenan venait d'essayer tant bien que mal de le soigner, son doute se dissipa et il le remercia. Un peu gêné de réaliser que c'était le Zorua qui lui disait merci alors que c'était un peu lui qui, quelques minutes auparavant, lui avait sauvé la fourrure, il voulut répondre mais déjà, le jeune était reparti sur une autre phrase, afin de se présenter. Ersatz ; un prénom bien curieux et qui ne lui évoquait rien de particulier, mais la sonorité était extrêmement plaisante. Il était bien jeune, comme le Mangriff l'avait pensé, mais il se battait extrêmement bien pour son âge. Il n'est jamais trop tôt pour savoir se défendre.

Il l'interrogea ensuite sur les motifs de sa sieste et Kenan fut assez... Incapable de répondre, une fois de plus. Qu'était-il censé dire, de toute façon ? Qu'il venait dormir ici habituellement parce qu'il cherchait un coin tranquille, insoucieux des éventuelles embuscades comme celle qu'il venait de subir ? Ce n'était pas très sérieux, tout ça... Enfin, de toute façon, ce qui était fait était fait, et ce n'était pas son genre de mentir, de toute façon. Et puis, le Zorua semblait assez honnête, pour un Zorua, justement ; le Mangriff ne voyait absolument aucune raison de lui cacher quoi que ce soit, aussi gênant cela puisse être. Et au pire, il se moquait de ce qu'on pouvait penser.


« Enchanté, Ersatz. En fait, j'avais besoin de me reposer dans un coin tranquille. Visiblement, ces Scalpion m'ont suivi pour se venger de la correction que je leur avais donnée plus tôt et m'ont tendu une embuscade... C'est à moi de vous remercier de m'avoir tiré de ce mauvais pas. Je ne sais pas ce qui serait arrivé sans votre aide mais ça n'aurait été guère appréciable... »

Il soupira longuement et baissa un peu les oreilles pour accompagner ce souffle. Il fallait vraiment qu'il arrête de dormir dans des endroits aussi isolés... Il retiendrait la leçon, cette fois. Ou au moins il essayerait. Le Zorua essaya de se relever mais il était si « bien » bandagé qu'il n'arrivait pas à faire un pas. Kenan sourit, puis l'écouta parler de son problème. Il réfléchit quelques secondes, puis déclara :

« Je peux vous porter jusque là-bas et en profiter pour vous payer un médecin, c'est le moins que je puisse faire. Après, c'est à vous de voir. »

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Art d'assurer ses arrières [PV Ersatz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assurer la gestion des déchets solides
» Comment s'assurer pour la slackiine ?
» "Toujours penser à surveiller ses arrières"
» [TERMINÉE] “S'embarquer. Sans protéger ses arrières. Courir tous les risques. Pour le défi. Pour le plaisir, surtout celui qui permet d'aller plus loin avec quelqu'un plutôt que nulle part avec tout le monde.”
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Story About Pokémon :: ☛ Territoire Defenders ☚ :: Forêt Calme-