A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Recrutement] Le Baptême du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas S.

avatar

Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 20

Parchemin
Arme: Son charme ~.
Infos sur le personnage:
Points: 60

MessageSujet: [Recrutement] Le Baptême du feu   Jeu 21 Avr - 20:49

Yo, moi s'est Thomas. Tu sais, le Zoroark qui c'est inscrit plutôt dans la journée.
Tu t'en souviens maintenant ?
Parfait, on va pouvoir commencer.


Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis que j'ai retrouvé Angelika et son fameux projet. Je dois avouer que la surprise était de taille, bien qu'elle m'en eût vaguement parlé, je ne m'attendais pas a tomber sur une telle baraque, à deux pas de l'allée marchande de Lowhölw... Bref, la patronne avait fait fort et c'est pas pour me déplaire ! C'est grand, il y a de la place au bar pour que je puisse gesticuler dans tout les sens, les cuisines sont pas trop mal mais va falloir pensez a revoir tout ce qui est entretient. Pour sur, c'était une affaire, mais j'ai repérer de quoi faire des travaux. Des fuites dans certaines chambres, des tuiles sur le toit qui menace de partir au premier coup de vent, le plancher qui fait un peu la gueule dans les escaliers BREF. Qui dit travaux, dit argent, qui dit argent, dit boulot !
Alors l'argent, ouai, la patronne, elle a ce qu'il faut... Mais, faut quand même faire tourner la boutique et là, c'est le drama. On a Atom aux cuisines avec Lynne choupette qui s'occupe aussi des chambres, moi je suis au bar à faire mon kéké et Angelika s'occupe de la gestion. Il manque quoi a votre avis ? Je vous le donne en mille, des serveurs ! Bha oui les commandes, elles vont pas se transposer toutes seules aux tables, mais surtout, il nous faut un animateur, un danseur, n'importe quoi ! On a une piste dans un fond de la salle, suffit de l'aménager et ça en fait une piste de danse !
Pour le coup on a placarder des affiches un peu partout dans la ville pour voir si on pouvait tomber sur une « perle rare » comme aime le dire Angel. C'est sûr que j'en ai vu des perles, oh putain oui, mais c'est clairement pas ça qu'on recherche, j'ai plus eu affaire à des clowns qu'autre choses.

Faut dire aussi que l'Auberge n'est pas facile a trouver, on tombe dessus un peu par hasard quoi. Donc, on est bien placé, mais pas visible des masses. J'ai soif, j'vais me servir un coup, avec un peu de chance y'a bien quelqu'un qui va finir par pointer le bout de son museau.

Non ?

_________________
J'te cause en Carmin #cc0000

Pour ma boule de poil ♥️.


Originale : http://www.deviantart.com/art/Flynn-Ashley-and-Iris-366993122


Dernière édition par Thomas Salieri le Ven 22 Avr - 20:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idenn

avatar

Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1448

Parchemin
Arme: N/A
Infos sur le personnage:
Points: 122

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Jeu 21 Avr - 21:59

Le Baptême du Feu
Idenn soupira une millième fois. Que pouvait-elle bien faire durant cette nouvelle journée ? Depuis qu’elle avait quitté la Résistance et Ignizio, la belle argentée passait ses journées à errer dans la ville de Lowhöwl où elle avait trouvé un petit job afin de se nourrir et de se loger. Bien entendu, la renarde à neuf queues n’avait pas un palace, ni même une maison. C’était plus une sorte d’appartement pas bien joyeux… Et encore, Idenn avait eu de la chance que le loueur soit un Kecleon mâle. Il avait été charmé par son pelage brillant, ses beaux yeux vairons et son timide sourire. La femelle n’aimait pas user de ses charmes (elle ne l’avait pas fait exprès de toute façon) mais cela l’arranger bien, parfois, pour obtenir des réductions et autre. La quadrupède vivait ainsi depuis quelques temps, en se nourrissant quand elle le pouvait. Son corps frêle était encore plus mince qu’avant, elle avait besoin de trouver autre chose que de faire le ménage pour un vieux couple. Ils ne pouvaient pas bien la payer mais Idenn aimait leur compagnie. Ce qui était bel et bien une chose rare car la femelle chromatique avait toujours tendance à se cacher, fuir pour ne pas parler aux Pokémon. Sa timidité était un vilain défaut mais il fallait faire avec. C’était aussi pour cela que la belle ne trouvait rien d’autre comme travail. Elle avait peur de s’investir ! Mais le besoin était plus fort, plus réel que sa boule au ventre. L’ancienne Résistante au pelage luisant avait besoin d’autre chose.

Elle trainait ses pattes fines dans la ville, tournant la tête un peu partout. D’une part pour éviter d’entrer en contact visuel ou physique avec quelqu’un. Et d’autre part pour trouver une occasion ou une autre qui pourrait peut-être changer sa vie. La Feunard n’aimait pas poser des questions alors elle se fiait à ses yeux pour trouver les renseignements qu’elle voulait. Ce n’était pas bien pratique ! Mais heureusement, ce jour-là, un Dieu Pokémon avait dû avoir pitié d’elle car la renarde blanche tomba sur une annonce collée sur un poteau en bois. C’était une annonce de recrutement pour une auberge ! Ni une ni deux, la femelle se rapprocha pour lire plus facilement. Ses yeux lisaient à toute vitesse tandis que son cœur faisait des bonds. Elle avait peur de devoir faire sa présentation et autre, mais l’excitation montait. Elle allait peut-être pouvoir trouver un nouveau boulot ! Idenn termina sa lecture et se mit à réfléchir. Il s’agissait donc d’un poste d’animateur, quelqu’un qui distrait les clients en somme. La renarde savait très bien qu’elle allait avoir beaucoup d’yeux sur elle et cela ne la réjouissait pas. Mais d’un autre côté, les recrutements étaient tellement rares ! Elle ne pouvait vraiment pas faire la fine bouche. Rapidement, la femelle arracha délicatement la feuille du poteau pour l’enrouler et la mettre dans sa gueule.

Elle se rendit avec difficulté à l’adresse. L’auberge n’était pas simple à trouver mais le cadre était magnifique. Idenn resta bouche bée lorsqu’elle vit le pont, le petit ruisseau et la verdure alentours. C’était incroyable. Un petit coin de paradis avec une auberge dedans ! Peut-être qu’il y avait des anges là-dedans ? La renarde chassa cette drôle d’idée de sa tête pour se rendre devant la porte principale. Elle déglutit alors, sentant la panique s’emparer d’elle. Son corps tremblait comme une feuille, la Feunard argentée n’arrivait pas à stopper cela. C’était plus fort qu’elle ! Sa timidité était une horreur au quotidien et pourtant… Un gargouillis venant de son ventre la dissuada de faire demi-tour. Idenn avait vraiment besoin d’argent. Elle se racla la gorge sans faire trop de bruit et finit par pousser la porte.

La renarde à neuf queues entra dans le bâtiment et vu émerveillait une nouvelle fois. C’était très beau à l’intérieur ! Lumineux, spacieux, il y avait vraiment de quoi faire. Par contre, il n’y avait encore personne à l’intérieur. Pas de client, ni d’employé apparement. Idenn trouva cela étrange mais elle ne voulait pas se risquer à demander s’il y avait quelqu’un. A la place de cela, elle fit quelques pas hésitants tout en observant. Ses yeux vairons de toute beauté brillaient, la femelle n’avait jamais rien vu de tel. Bien sûr, il y avait quelques travaux à faire mais ce n’était pas comme si l’ancienne résistante avait vu mieux.

Soudain, ses oreilles canines se dressèrent. La Feunard avait entendu un bruit. Un bruit de verre lui semblait-t-il. Elle balaya alors la pièce du regard et finit par tomber sur un Pokémon. Son cœur bondit tant elle fut surprise de croiser quelqu’un. C’était un Zoroark avec un patern de couleur qu’elle n’avait jamais vu. Enfin, elle n’avait pas vu beaucoup de Zoroark de toute façon. Ses oreilles tombèrent de chaque côté de sa tête tandis que ses pattes avançaient un peu. Idenn devait paraitre volontaire mais encore une fois, c’était plus fort qu’elle !

« E-Excusez-moi… »

Elle se risqua à engager la conversation. Sa voix avait eu du mal à sortir et ne sonnait pas du tout bien. Tremblante, la renarde tenta de se calmer. Elle se gifla mentalement en se sentant tellement minable. C’était une chance de trouver cette auberge, il ne fallait pas tout gâcher ! La belle argentée ferma alors les yeux pour se concentrer et continua :

« Je suis ici… Ahem, je suis ici parce que j’ai vu votre annonce. Euh, celle-ci… »

Elle poussa le papier enroulé avec sa passe (elle avait posé le papier au sol avant de prendre la parole).

« Je suis prête à subir votre test ou ce que vous faites faire pour… Pour embaucher des gens. S’il vous plait… »

Au désespoir, la femelle redressa la tête et les oreilles. Il fallait que son regard en dise long sur sa détermination ! Mais ses pattes avaient toujours la tremblote.





Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
J'écris ses paroles en skyblue

Compte principal, merci d'envoyer vos MPs ici. Autres comptes: Nobunaga, Nailah, Sherlock, Victini

Swag ultime dans 3,2,1...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org
Thomas S.

avatar

Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 20

Parchemin
Arme: Son charme ~.
Infos sur le personnage:
Points: 60

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Jeu 21 Avr - 23:03

Bon alors, où j'ai fichu cette satanée liqueur ? Bordel y'a trop de bouteille va falloir que je fasse le tri dans tout se bordel ! AH ! AH ! Te voilà ma belle ♪.
Salieri « Pera e Mela » en gros un petit alcool à base de Baie Pommo et Repoi, petit remontant sucré et doux. C'est pas ma boisson préférée, mais elle a le don de me rappeler la maison, les vignobles, ma campagne et ma famille. C'est pas vraiment l'heure des larmes hein ! Même s'ils habitent toujours dans la Citadelle, les cultures se trouvent aux terres agricoles, c'est pas comme-ci s'était loin, je peux toujours aller voir Tonio, mon bon pote d'enfance qui travaille et vit là-bas. D'ailleurs j'irai bien lui dire « Bonjourno » un de ces quatre. Allez hop, on saisit un verre au passage et on se sert. On débouche la bouteille et on renifle cette odeur agréable de nature, on la laisse pénétrer dans les narines, monter jusqu'à notre cerveau et là ! ...

Je me stoppai net, au moment où mon bras va porter le verre sur mes délicates lèvres de renard. Bizarrement, j'eus une drôle d'impression, comme si on m'épiait, cette sensation de poil qui hérisse dans le dos. Je tends l'oreille un instant et je semble percevoir un très, mais vraiment très léger mouvement d'air, comme-ci quelque chose flottait dans l'air. Puis là, un bruit de pas trahit par un grincement presque imperceptible, yep, j'ai bien quelqu'un qui vient de pénétrer dans l'établissement. Un client, peut-être ? Quelqu'un a recruté ? C'est bien plus probable, comme l'auberge n'est pas encore officiellement ouverte. Bon allez, qui vient donc briser le silence d'un homme qui allait goûter à sa précieuse boisson.
Je me retourne lentement, sans de mouvement trop brusque, un sourire déjà préparé dessiné sur mes lèvres et mes yeux tombent sur... Oh bordel de Cadoizo... Si je m'attendais à ça ! Bon STOP ! Thomas garde ta lucidité ! Voilà tranquille, analyse.

Alors on a affaire a un Feunard, enfin plutôt UNE Feunarde (tient, j'ai l'impression d'avoir déjà dit ça), chromatique, oh putain la bombe ! Ce blanc virant vers l'argenté, ses petites mèches bleutées comme la glace et... Ses yeux...
Un rouge et un vert ?! Mais, Arceus c'est possible d'avoir des beautés pareilles dans ce monde ? … Ah bha oui, y'a la patronne déjà... Puis il y a Lynne, mais bon, elle c'est pas pareil, et puis moi aussi, j'suis beau gosse, faut pas se leurrer...
BRRREEFFF tu t'écartes Thomas, tu t'écartes. Par contre, elle n'a que la peau sur les os la gamine là ! Elle doit avoir quoi, 18-19 ans comme Lynne chou a tout péter. Punaise, elle fait pitié à voir, dire que malgré cette chance inouïe d'avoir un corps comme le sien, elle est à la rue, très certainement. Suffit de voir, pelage un peu mal lécher, quelques peu ébouriffé par endroit et puis, cette maigreur ! Elle a la peau sur les os ! Même sa voix est a peine audible ! Timide ou pas, elle a vraiment l'air d'être vachement affaiblie, on dirait qu'elle va sauter de l'autre côté à chaque fois qu'elle ouvre sa mignonne petite gueule

« E-Excusez-moi… »
« Je suis ici… Ahem, je suis ici parce que j’ai vu votre annonce. Euh, celle-ci… »

C'était sûr, elle est bien là pour le boulot, elle a une des affiches qu'on a postée avec elle.

« Je suis prête à subir votre test ou ce que vous faites faire pour… Pour embaucher des gens. S’il vous plait… »

« Subir » ? Ouah, on dirait qu'elle s'inflige une punition... Elle est en galère et ça se voit, il ne faut pas sortir du trou d'balle d'un Némélios pour s'en rendre compte. Bon, on va tenter un truc. Sans rien dire, je disparaît sous le comptoir et j'extrais un panier avec quelques baies dedans et je le pose sur la table. J'invite, d'un mouvement de bras, la jeunette à venir s'asseoir sur un tabouret. Avec son petit corps, j'suis sûr qu'elle tient dessus, et au pire, elle peut poser ses pattes sur le comptoir.

Première impression, avoir affaire à une gamine des rues, pas sûr d'elle, regard fuyant, mais avec un sacré chien. On passe à la phase deux.

« Bienvenu Au Crescendo ! Moi, c'est Thomas, je suis le Barman et accessoirement le recruteur, le patron est pas là donc c'est moi qui m'en charge. »

Voilà, tu poses tes mots, tranquillement, on installe la confiance et on reste vague concernant l'employeur. Faut dire que le nom « Angelika » ça peut éveiller l’intérêt et pas le meilleur.

« C'est peut-être juste moi, mais... Tu m'as pas l'air en forme ?
Tu peux te détendre, y'a pas un Chacripan ici, il y a aura personne pour nous enquiquiner, au pire, si on a de la visite, ils attendront dehors le temps qu'on finisse. Sers-toi un morceau si tu veux, c'est pas ce qu'il manque. »

Lui dis-je avec un sourire. Oui, je tutoie directement, le cadre ne se prête pas au « vous » c'est pas dans mes habitudes. J'attends donc qu'elle mange ou non son petit cadeau pour faire connaissance. Doit bien avoir quelque chose à en tirer.

« Alors, dit moi, c'est quoi ton nom ma belle ? »

Peut-être que le « ma belle » était de trop, m'enfin on verra.

_________________
J'te cause en Carmin #cc0000

Pour ma boule de poil ♥️.


Originale : http://www.deviantart.com/art/Flynn-Ashley-and-Iris-366993122


Dernière édition par Thomas Salieri le Ven 22 Avr - 20:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idenn

avatar

Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1448

Parchemin
Arme: N/A
Infos sur le personnage:
Points: 122

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Jeu 21 Avr - 23:49

Le Baptême du Feu
La jeunette failli presque sursauter lorsqu’elle vit le Zoroark se retournait. Elle put enfin voir son visage de canidé et franchement… Le cœur d’Idenn rata à nouveau un battement. Ce Pokémon de type Ténèbres était tout simplement incroyable avec sa grande chevelure blonde et rouge. Ses yeux rosés étaient captivants. La femelle fut obligée de détourner le regard en sentant une bouffée de chaleur atteindre son visage. Par chance ses poils cachaient sa peau rouge aussi il n’allait pas remarquer grand-chose. Tandis que le mâle l’examinait du regarde, Idenn ne se sentait pas très bien. Elle était venu à la hâte dans cette auberge sans prendre le temps de se lécher un peu le poil ou de se passer un coup d’eau. Elle avait déjà l’air pitoyable de base mais là, cela ne devait pas être beau à voir ! Et pourtant, la renarde savait qu’elle ne laissait pas les autres indifférents mais actuellement, elle n’avait pas la tête à cela et ne se sentait pas de taille à supporter les yeux du Zoroark.

Le blond lâcha finalement sa cible des yeux et disparu d’un seul coup sous le comptoir de ce qui semblait être le bar pour Idenn. Après tout, il y avait des boissons et des verres alors… La femelle faillit de nouveau sursauter lorsque le Polymorfox revint devant elle. Il posa un panier avec des baies à l’intérieur puis invita la demoiselle à prendre un siège. La timide hésitait, cela n’était vraiment pas l’accueil auquel elle s’attendait ! La Feunard imaginait toujours des scénarios abusés et étranges dans son esprit, à cause de sa peur. Elle s’était imaginé devoir passer un interrogatoire devant un Nidoking et un Colossinge avec un Leopardus dédaigneux en guise de patron… Or, le blond n’était clairement pas un gros bras et il se montrait en plus aimable. Alors, sans attendre plus longtemps, Idenn se glissa jusqu’à l’un des siège et se plaça dessus. Elle gagna quelques centimètres grâce à cela, c’était tout de même plus confortable pour parler.

Le Pokémon Ténèbres se présenta ensuite, voyant que la renarde argentée était installée. Il s’appelait Thomas et était Barman. Donc il travaillait ici, logique. Mais ce n’était pas le parton de l’établissement, alors Idenn n’avait pas encore fini de voir d’autres Pokémon. Cela ne la réjouit pas beaucoup mais il fallait faire avec. Et elle aurait pu tomber sur bien pire ! Thomas le Zoroark avait un charme physique indéniable mais elle avait bien trop peur de le lui dire. De toute façon, la femelle n’était pas là pour draguer mais pour trouver du travail. Elle écouta donc, sans interrompre son interlocuteur. Il s’inquiéta d’abord en voyant l’air minable de la renarde à neuf queues puis lui demande son nom. Une nouvelle fois, Idenn sentit ses joues rougir. Elle n’était vraiment pas douée pour tenir une conversation, et encore moins quand on lui demandait des choses avec des compliments en plus !

Elle bafouilla un peu avant de se reprendre.

« Idenn. Je m’appelle Idenn. Ravie de vous rencontrer… »

La belle au pelage blanc se stoppa. Comment devait-elle le surnommer ? Thomas tout simplement ? Ou bien monsieur, ou encore monsieur le barman ? Monsieur le Zoroark ? Idenn avait plein d’idée en tête mais pas le courage nécessaire pour les dire. Elle se contenta donc d’ajouter un « Monsieur » formel et cordial. Enfin, sachant que le Zoroark était curieux ou qu’il l’a prenait pour une gueuse des rues, elle se pressa d’ajouter des précisions.

« J-Je ne suis pas à la rue vous savez. Enfin, j’ai un abri… Ce n’est pas le luxe mais c’est suffisant. Oh, et vous l’aurez compris, je… »


Son estomac impatient émit un grognement tandis que le délicat fumet des baies s’infiltrait dans son museau à l’odorat développé. Cette fois, la Feunard sentit ses joues brûler.

« C’est vrai, je suis affamée… »

Ne sachant pas quoi faire, Idenn attendit un instant avant de prendre avec une délicatesse de princesse une baie Pecha dans sa gueule fine. Elle mangea le petit fruit le plus discrètement possible, sachant pourtant que le mâle en face d’elle l’observait, puis parut satisfaite. Cela lui faisait un bien fou à dire vrai.

« Merci beaucoup pour l’offre… Je suis vraiment désolée. Je viens pour vous aider à gagner de l’argent et j’en profite pour manger. J-J’ai un peu d’argent sur moi, je n’aurai pas dû, je vais vous rembourser ! »


La femelle tournait frénétiquement la tête autour d’elle pour atteindre la petite sacoche qu’elle trimbalait avec elle. Elle n’arrivait pas à se détendre alors ses muscles tremblaient encore et toujours. Se sentant désormais coupable, c’était encore pire qu’à son arrivée ! Le stress la gagna en quelques secondes et elle dû s’immobiliser pour reprendre ses esprits. Idenn se sentait pitoyable. Aussi pitoyable que le jour où elle n’avait pas pu sauver l’une de ses collègues de la Résistance. Pitoyable comme… Toujours finalement. La renarde aux yeux vairons avala sa salive avant de tourner la tête vers le Zoroark blond. Ses oreilles touffues étaient bien basses quand elle annonça au barman qu’elle n’avait pas son argent sur elle, ayant oublié son petit sac. Qu’elle pouvait être tête en l’air parfois ! Elle soupira.

« Cet endroit est trop bien pour moi, cela saute aux yeux. Je suis sans le sous et vous m’offrez des baies ! »

Idenn se tassa un peu sur le siège de l’auberge, consciente qu’elle faisait extrêmement pitié. Mais elle ne voulait pas non plus que Thomas la prenne en pitié ! La petite femelle ne voulait pas montrer sa peine, sa pauvreté… Elle voulait juste pouvoir recommencer sa vie. Mais ici, elle faisait tache.






Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
J'écris ses paroles en skyblue

Compte principal, merci d'envoyer vos MPs ici. Autres comptes: Nobunaga, Nailah, Sherlock, Victini

Swag ultime dans 3,2,1...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org
Thomas S.

avatar

Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 20

Parchemin
Arme: Son charme ~.
Infos sur le personnage:
Points: 60

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Ven 22 Avr - 2:00

Punaise, plus stressé que cette fille mais tu meurs ! À s'excuser pour un rien, a se rabaisser toute seule, faut croire qu'elle a pas l'habitude de ce genre de conversation. Je vois son regard, fuyant à tout bout de champ, son corps trembler comme une feuille et ses oreilles baissées tel un chien battu. En tout cas, c'est bien ce que je soupçonnais, elle vit dans un abri, rien de plus, elle est pas à la rue, mais presque. J'ai l'impression que le vent nous a ramené une petite fleur bleue très fragile.Va falloir faire très attention aux mots employés, m'enfin moi et le tact... Mort de rire.

Elle mange quelques baies et ça a l'air à lui faire du bien !
Elle a l'air plutôt obéissante, c'est à la fois un bon point, mais aussi une marque de faiblesse, m'enfin, à l'écouter, faudra chercher où se trouve la résistance. Moi, j'en vois pas là. Elle tripote pour chercher je ne sais quoi, une sacoche peut-être ?
J'ai rien vu sur elle lorsqu'elle est entré. Par contre, ça a tendance à m'énerver un peu ce genre d'attitude... Tu offres quelque chose c'est pas pour obtenir en retour. Là, je n'avais pas le choix, je place deux griffes de ma pattes droite sur mon front en soutenant le coude du bras avec mon autre patte, j'incline légèrement la tête vers le bas tout en fermant les yeux puis je la secoue doucement de droite à gauche

« Ahlala. Idenn c'est ça ?
Dit moi, as-tu vu quoique ce soit comme, papier, note, bout de tissu ou bien marque, indiquant un quelconque prix concernant ces fruits ? »

Je prends une serviette qui est juste posée là sur le comptoir et la déplie pour la faire apparaître en entière.

« Là, non. »

Je le lâche, saisis un verre posé sur le coin que j'avais pas rangé et le tourne dans tout les sens en l'inspectant avec un œil attentif,

« Là, non plus. »

Enfin, je sors du comptoir et vais chercher une carte sur une des tables au centre de la pièce. Sur cette carte est indiqué les menus et consommations que l'établissement propose ainsi que leur prix,

« Ah ah ! Voyons voir... »

Je laisse planer un long silence, bien évidemment, on ne vend pas des baies, tout ce cinéma, c'était juste pour lui faire rendre compte qu'elle n'avait pas besoin de quémander quoi que ce soit ou de s'excuser. Un cadeau, c'est un cadeau. Je brise de nouveau le silence

« Eeeeeeett bha, non.... Rien, que dalle, nada ! »

Je me retourne vers elle en haussant les épaules et balance le menu par-dessus comme un vieux chiffon, ouai, rien a battre. La carte atterrit un peu plus loin derrière et glisse sur le sol.

« Donc, tu vois bien, on vend pas de baies ici, si tu veux dépenser le peu de thunes que tu as, le marché est juste à côté, tu vois ce que je veux dire ? »

Je pense avoir posé les bases, elle doit avoir compris à qui elle a affaire...
Ou pas en fait, p'tet qu'elle me prend pour un hurluberlu, faut dire, qui me verrais en temps que recruteur ? Bah, justement, détrompe-toi jeune canaille qui se gosse sur son petit siège, le corps posé sur un cul bien dodu, putain t'as pas honte de ça, va bouger ton boule bordel ! Je vais te montrer comment on révèle le talent de quelqu'un.

« BREF, si t'es là, c'est pas pour rien ! C'est quoi qui te gêne ? Le cadre ?
Je m'attendais à plus d'entrain de ta part. C'est déjà miraculeux que tu es trouvé la boutique, y'a pas grand monde qui arrive jusqu'ici, tu peux t’estimer chanceuse.
Va falloir me convaincre pour te garder et franchement, ça me coûterait de te mettre à la porte maintenant. »

Je me retourne pour lui présenter mon dos et là, je plie les cuisses et je me propulse pour faire un salto arrière et atterrit juste derrière le comptoir, à ma place, la distance du saut a été parfaitement calculée, un peu plus et je me tapais la tête sur le bord et j'aurais pas eu l'air d'un con. Demi-Tour c'est bien utile pour épater la galerie n'empêche... J'époussette mon petit pagne et me remets les cheveux en place en passant mes griffes entre eux. Va falloir être un peu plus convaincant que ça pour mériter sa place chez nous, Angelika me fait confiance alors j'ai pas intérêt à la décevoir... Et ça ne risque pas. Après m'être refait une beauté, je pose mon dos contre le long comptoir derrière moi, celui où toutes les bouteilles sont entreposées, croise une patte arrière avec l'autre ainsi les bras et regarde à nouveau la femelle. Avec le corps qu'elle a, ça serait bête de la mettre en temps que serveuse, un coup et elle pourrait voler a Saint-Boréalsburg sans problème. Donc, niette. Par contre, avec son regard envoûtant, ses courbes et sa gueule d'amour, animatrice ça lui irai comme un gant, encore faut-il voir son talent... Déjà au niveau de la voix, c'est pas la peine, pas de charisme, autant oublié. Musique ? J'suis même pas sûr qu'elle sache jouer du pipeau alors...
Puis bon avec ses pattounnes elle doit pas en faire grand chose...
Bordel, je ne sais vraiment pas comment fait Angelika pour jouer du violon quoi, enfin, elle a tout un tas de machin et bidules dans son attirail...
Pourquoi je cherche à comprendre quelque chose qui est aussi peu rationnel qui est la patronne... Il ne reste que danseur. Si je me souviens bien de quelques légendes sur les Feunards et surtout sur leur neufs queue, leur mouvement est si captivant qu'il serait capable d'absorber l'âme des victimes qui perdent leur regard dans leur danse. Y'a quelque chose à exploiter là, je sens un truc. Mais d'abord,

« Alors, égaille ma curiosité, que sais-tu faire à part la gueule ? »

Je m'accoude au comptoir en me penchant légèrement et pose une patte contre ma joue, ce qui la relève légèrement. On pourrait croire que cette discussion est BORING, mais c'est justement pour la faire réagir, on va voir si elle tombe dans le panneau.

_________________
J'te cause en Carmin #cc0000

Pour ma boule de poil ♥️.


Originale : http://www.deviantart.com/art/Flynn-Ashley-and-Iris-366993122
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idenn

avatar

Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1448

Parchemin
Arme: N/A
Infos sur le personnage:
Points: 122

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Ven 22 Avr - 11:42

Le Baptême du Feu
La renarde au poil blanc croisa un instant le regarde du Zoroark. Elle n’arriva pas à décrypter ce que cela voulait dire. Etait-ce de l’ennui ? De la colère ? Un mélange des deux, certainement. Idenn savait très bien que son comportement n’était pas celui qu’il fallait avoir lors d’une conversation, et encore moins lorsqu’il s’agissait d’un recrutement ! Mais la femelle n’avait clairement pas l’habitude de parler, et encore moins de se vanter ou de parler d’elle. Et puis Thomas n’arrangeait rien avec ses baies. A croire qu’ils savaient que cela allait désorienter la pauvre renarde qui chercherait à s’excuser et à payer. Idenn était dans de beaux draps. Elle resta donc comme une idiote, silencieuse et tremblante. Puis soudainement, le renard des illusions ouvrit la gueule à nouveau pour lui faire comprendre que le panier était gratuit ; c’était un cadeau du barman. Elle avait du mal à y croire mais c’était la vérité, elle l’avait compris. Pourtant, Thomas essaya de jouer au plus malin en indiquant plusieurs objets où il n’y avait aucun prix pour les baies dessus. Cela eut pour effet de rendre Idenn encore plus pitoyable qu’elle ne l’était mais surtout, cela énervait la femelle. Elle n’était pas bête, loin de là ! C’était une renarde intelligente et rusée.

Elle se rappela alors le temps où la Résistance avait voulu d’elle. La femelle était petite, silencieuse et discrète. Belle et rusée, Idenn avait de grandes qualités pour se faire passer comme une espionne. Le souci, c’est qu’elle ne pouvait pas vraiment travailler en équipe et que malgré tout, la Feunard chromatique était une sorte de perle rare. Avec son pelage remarquable, argenté et ses superbes yeux, elle ne pouvait pas passer inaperçu en cas de prise la patte dans le sac. De ce fait, on lui avait dit de se faire passer pour une pauvre renarde seule pour devenir une Inférieur, une esclave. Avec sa grâce, et sa beauté, elle n’eut aucun mal à être vendu à un Conseiller d’Hellheim. Le loup était entré dans la bergerie ! Le gros problème, c’était que le loup était bien trop timide pour demander des informations à son ancien maître. Elle avait aussi peur des confrontations… Il y avait bien eu ce Noctali chromatique qu’il l’avait enlevé. Mais la rusée avait réussi à lui fausser compagnie rapidement. Une chance, autrement elle aurait pu subir des choses horribles… Elle sortit de ses réflexions juste au bon moment pour voir Thomas faire une pirouette aérienne.

La femelle blanche plissa les oreilles en arrière, quelque peu surprise par le cirque du Zoroark. Il se prenait pour qui ? Ce genre d’artifice n’impressionnait guère la renarde, et pourtant ! Elle trouvait ce canidé blond attirant physiquement. Enfin, il lui avait posé des questions. Idenn semblait faire la gueule tout le temps selon lui. Ce n’était pas comme cela qu’elle se serait décrit : plutôt comme un Pokémon impressionné et peureux. Mais soit. La renarde à neuf queues sentait que ce Zoroark était arrogant, manquant de tact. Cela avait le don de lui rappeler le Noctali et son poil se hérissa à cette idée. Ses muscles ne tremblaient déjà plus, elle sentait son feu intérieur se ranimer. Il y avait un silence depuis des secondes déjà. Thomas le barman semblait réfléchir à ce que pourrait faire la Feunard chromatique.

Idenn plissa les yeux. Sans grande surprise, il devait faire une liste mentale et rayer beaucoup de mention. Elle ne pouvait pas accueillir les clients, elle ne devait pas savoir cuisiner, pas savoir jouer d’un instrument, avoir peur de chanter, ce genre de chose. Pourtant, la femelle avait des talents, et des bons ! Ce Thomas commençait à lui taper sur les nerfs mais c’était une bonne chose car cela écrasait sa timidité dans un coin. Vous devez me prendre pour une pauvre, bonne à rien. Mais vous vous trompez. Fut un temps où j’étais admirée.
Elle lança un regard noir rapide au Zoroark blond avant de se reprendre. Il fallait rester digne et calme. Elle se redressa, paraissant d’un seul coup plus belle et plus imposante (bien que sa taille ne gâche beaucoup). Il avait une façon et une attitude tout à fait déplorable pour un recruteur. A croire qu’il prenait son travail à la légère. Idenn se décida alors à lui montrer de quel bois elle se chauffait.

« Excusez-moi mais… Je ne fais pas la gueule, comme vous dites. Je suis impressionnée, c’est tout. J’ai fait la guerre Monsieur, pas de spectacle bien au chaud. »


Elle avait l’air arrogant, un peu comme Thomas en somme mais la renarde savait bien que cela allait lui plaire. Il voulait la pousser dans ses retranchements pour voir ce dont elle était capable sans la peur pour la voiler. Sans attendre, la Feunard chromatique sauta sur le sol et atterrit avec grâce. Elle avait repéré une sorte de scène ou de piste de danse plus loin, de quoi montrer ce qu’elle savait faire.

« Puis-je ? »


Sans attendre de réponse, Idenn se dirigea vers l’endroit qui semblait attendre sa venue depuis longtemps. Elle posa une de ses pattes fines sur le bois qui craqua un peu. Elle adressa un regard rapide au barman comme pour lui dire qu’il fallait arranger cela au plus vite. Il y avait aussi un peu de poussière mais de toute façon, la renarde n’était pas propre à cent pour cent.

« Même si je n’ai pas fait de spectacle bien au chaud, j’en ai fait dans le froid et sous la pluie. Pour donner du baume au corps à la Résistance. »

Idenn se garda bien d’ajouter un « de toute façon, je n’étais bonne qu’à ça ».
Elle se plaça au milieu avant qu’une bouffée de stress ne revienne en elle. Pas maintenant ! Elle prit une grande inspiration puis ferma ses yeux vairons. Elle fit ensuite onduler ses longues queues dans des mouvements lents et gracieux. On aurait dit que ces dernières flottaient au gré du vent, de quoi captiver le regard. La Feunard ne s’arrêta pas là et utilisa une capacité Feu Follet afin de faire apparaitre des petites flammes bleues de toute beauté.

Son corps se mit ensuite à bouger dans des gestes gracieux et méticuleux. La femelle bougeait avec la grâce de son espèce et les flammes se mirent à faire la même chose. C’était beau, magnifique même. Il y avait des petites étincelles qui flottaient dans les airs après chaque passage du feu bleu puis elles étaient balayaient par les queues de la renarde chromatique. Son pelage luisant apportait de la beauté à la danse. Son type Feu faisait immanquablement monter la température sur la scène et ses alentours. Les renards à neuf queues étaient connus pour pouvoir envoûter les autres et Idenn en montrait bien l’exemple. Elle espérait que le Zoroark apprécierait pour qu’elle puisse obtenir son job. De toute façon, elle avait encore une autre dans son arsenal, mais elle préférait attendre. Ses mouvements devaient être largement suffisants, non ?

La femelle aux yeux vairons ralentit le rythme au bout d’un moment, signe que son spectacle allait prendre fin dans quelques battements de cil. Dans un geste ultime, elle conclut sa danse en s’entourant de ses queues touffues puis les déploya comme une fleur qui vient de s’ouvrir. Elle adressa un regard plein d’espoir au Zoroark blond avant de sentir sa gorge se serrée. Le stresse reprenait un peu le dessus mais elle faisait attention à ne pas le montrer.






Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
J'écris ses paroles en skyblue

Compte principal, merci d'envoyer vos MPs ici. Autres comptes: Nobunaga, Nailah, Sherlock, Victini

Swag ultime dans 3,2,1...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org
Thomas S.

avatar

Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 20

Parchemin
Arme: Son charme ~.
Infos sur le personnage:
Points: 60

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Ven 22 Avr - 14:53

Prenez quelques bûches, foutez-y le feu et admiré le bûcher.
Avec mon comportement de rigolo et mes derniers petits pics, faut croire que j'ai réussi a rallumer un tant soit peu une flamme invisible dans le canidé. Je vois bien que je lui ai titillé le poil, avec ce regard qu'elle me lance, une certaine haine se lit pendant un bref instant. Elle se relève un peu, oh, c'est qu'elle est encore mignonne quand elle est énervée. Parfait, la machine se met en route comme prévue, elle est remonté, j'suis plutôt fier de moi, je me disais bien que pour un type feu, c'est pas normal d'être aussi craintif. Soit, elle cache bien son jeu, soit, faut juste lui mettre un coup d'pied au cul pour la réveiller. Prenons les informations comme elles arrivent. Elle a mordu à l’hameçon, y'a plus qu'a tiré dessus pour avoir ce que je veux.

« Excusez-moi, mais… Je ne fais pas la gueule, comme vous dites.
Je suis impressionnée, c’est tout. J’ai fait la guerre Monsieur, pas de spectacle bien au chaud. »

Oh... Pour une infos, c'est une infos. Mon air flegmatique disparaît au profit d'un petit sourire en coin, pourtant, je ne bouge pas et j'écoute. J'dois avouer que ça me laisse un peu perplexe pour le coup. Elle a fait la guerre, hum, j'avais pas pensé à ça, faut dire que j'en oublierais presque qu'on est en conflit sur ce territoire. Je me suis informé que très peu de tout ce bordel entre la résistance et les helheims, à l'époque. Moi, j'étais dans mes champs ou à la citadelle en train de préparer les prochains vins pour les années à venir... Ne cherchez pas les gars, c'est pas ici que vous avoir quoique ce soit comme informations sur moi, c'est un peu trop tôt pour que je crache le morceau, héhé. Bref, je faisais ma petite vie tranquillou sans personne pour nous faire chier.

Revenons en à notre reine des neiges. De quel côté était-elle ? Qu'elle était son rôle ? Elle m’intéresse de plus en plus la petite car c'est le genre de devinette bien plus savoureux qu'un verre d'alcool. J'vais continuer mon petit manège de
« méchant et de connard de recruteur », on commence a toucher au but.
Elle fait un petit bond pour sauter du tabouret et atterrir sur le plancher et se dirige vers la petite scène... Arf, elle casse mon délire ! Pas grave, j'ai un plan B, on va la laisser faire pour le moment. Oh, une petite démonstration !
Donc, danseuse, on va voir ça de suite.

« Même si je n’ai pas fait de spectacle bien au chaud, j’en ai fait dans le froid et sous la pluie. Pour donner du baume au corps à la Résistance. »

Bingo, une information de plus. Ancienne résistante, pas mal, pas mal !
Il est plutôt facile de lui tirer les vers du nez, j'ai même pas eu besoin de lui demander quoique ce soit moi-même, mais est-elle Defendeur ou bien est-elle juste retournée à une vie de civil ? On s'en carre le Coquiperle, tu me diras.
Allez, c'est parti. Bon, déjà, on regarde pas trop les queues, oui, c'est une vieille superstition mais sait on jamais, regarde donc l'intégralité. Elle bouge plutôt bien, en même temps, avec ce corps, c'est pas compliqué de se mouvoir.
C'est agréable comme spectacle, de toute manière on dit bien que les Feunards ont une réputation concernant leur grâce qui n'est pas a remettre en cause et j'en ai la preuve sous les yeux. Bon, les queues, rapide coup d'œil, c'est sympa.
Oulah les Feu Follet, elle sort le grand jeu là non ? Excellent point qu'est cette compétence. Là-dessus je valide. Bon allez, je bouge de mon comptoir.
Hop, un petit saut, je me rapproche de la scène, je saisis rapidement une chaise, pose mon cul dessus tout en croisant une jambe et j'observe plus attentivement. Elle a le pas hésitant, ça pourrait passer pour n'importe qui, mais voilà, j'ai bien fait de ne pas me concentrer sur ses queues et les boules bleues flottantes.
Elle est gracieuse, son corps ondule plutôt bien, d'ailleurs j'ai l'impression d'avoir un peu plus chaud que tout à l'heure ou s'est moi ?! J'ai le poul qui bat à chacun de ses pas, bordel, je suis pas en train de faire un coup de cœur là ?! Lucidité Tommy, lucidité !
Aaaah le final ! Il y a de l'idée ! N'empêche, il manque quelque chose de fondamental et c'est bien pour ça que je suis un peu déçu qu'elle se soit mis à danser sans que je lui demande, enfin, je l'ai un peu cherché. Pas grave, on va voir de quoi elle est réellement capable maintenant. Terminé l’apéritif, on passe directement au plat de résistance !

« Hum... Ouaaaai pas mal, pas mal du tout, même.
Tu as quelques restes. Bonne idée les Feu-Follet, je n'en attendais pas moi d'un Pokémon de ton espèce. Mais n'oublie pas que JE suis le recruteur, donc, c'est moi qui mène la danse ici. Alors, maintenant que tu t'es défoulé, on va voir de quoi l'adorable et fragile fleur (en référence à son final) que tu es à réellement dans le ventre ! »

Lui lançais-je avec un sourire amusé en relevant mon museau vers le haut à la manière d'un défi. Là, j'suis monté à bloc, excité comme une puce. Elle a bien géré sa danse la bougresse, mais maintenant, va falloir qu'elle dégueule ses tripes pour me convaincre définitivement de l'engager. C'est l'heure de sortir le joker.

Je me lève de ma chaise et disparais en franchissant la porte à gauche entre le comptoir et les escaliers menant aux chambres. J'arrive dans les cuisines, je les traverse rapidement en passant entre deux grandes tables qui font office de bureau de travail. J'ai encore une porte qui me fait face, je la pousse et arrive dans un couloir avec plusieurs portes, c'est l'arrière-boutique. En face de moi, un couloir exiguë, au fond un mur et sa petite fenêtre.
Il y a 3 portes de chaque côté, ouvrant toute sur des petites salles de stockages.
Je vais au fond du couloir, mon pas soulève un peu la poussière étalée sur le plancher, je respire assez fortement. Je saisis la poignée à ma droite, j'ouvre, les gonds grincent un coup et je pénètre dans l'espace étroit.

« Tesoro, aujourd'hui, je crois qu'on a trouvé notre danseuse.
"Giocheremo è la nostra melodia" Héhé »

Après 2 minutes d’absence je reviens avec ma précieuse. Ma guitare, que je trimballe depuis pas mal d'année, elle est un peu usée, on voit des éclats de brisures sur le bois, les cordes sont pas toutes jeunes, mais les mécaniques sont toujours fonctionnelles, ça par contre je déconne pas là-dessus, pas de mécanique, je me retrouve avec un bout de bois juste bon pour foutre dans une cheminée...

Au tien au fait, faudra voir avec Angelika pour installer une cheminée.

Je me rapproche de la chaise sans quitter la femelle du regard, toujours avec cet air amusé, presque sadique, elle doit avoir compris que là, on rigole plus, tout va se jouer maintenant.
J'ai hâte que ça se finisse car je commence a en avoir un peu marre de jouer le sale type, mais ça me va tellement bien, vous trouvez pas ?
Je pose à nouveau mon derrière sur la chaise, balance mes cheveux sur le côté grâce à la boule faisant office de pince pour être plus à l'aise. Je fais glisser les griffes sur les cordes et commence à jouer deux trois notes, pour accorder l'instrument, je sais exactement ce qu'il faut comme musique pour son test et bordel, je vais en chier... Un client qui venait d'Eleith pour faire affaire avec le padre me l'a apprise, c'était il y a quelque année, ouai. Il était sympa en plus et vachement vieux ! Il a eu le temps de m'apprendre deux trois musiques de la région et c'est en l'honneur d'une de ses filles qu'il a créer celle-ci. Elle était danseuse en plus, elle doit toujours l'être à mon avis, m'enfin, on va faire honneur à cet ancêtre. Pour le moment personne n'a réussi a bien danser sur cette musique, bon , faut dire que j'ai pas eu l'occas de la jouer souvent en publique.

Un dernier regard à son attention, je sens une petite goutte couler le long de mes poils. Je veux sentir sa détermination, je veux voir briller son feu intérieur de plus belle, montre moi ta flamme incandescente ! J'adresse un petit mouvement de tête pour lui dire que c'est ok, j'attend de recevoir le sien en guise de réponse et...

En avant la musique ♪.


DÉFI A RÉALISER !:
 

_________________
J'te cause en Carmin #cc0000

Pour ma boule de poil ♥️.


Originale : http://www.deviantart.com/art/Flynn-Ashley-and-Iris-366993122


Dernière édition par Thomas Salieri le Dim 24 Avr - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idenn

avatar

Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1448

Parchemin
Arme: N/A
Infos sur le personnage:
Points: 122

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Dim 24 Avr - 14:55

Le Baptême du Feu
Idenn avait le cœur battant comme pas possible. Le bruit qu’il produisait dans sa poitrine était comparable à un flot puissant d’une cascade où des Magicarpe nageaient pour pouvoir évoluer. La fièvre de la colère était retombée alors maintenant, la femelle chromatique reprenait un peu son calme et sa peur au ventre par la même occasion. Elle s’était surement emportée en provoquant presque son recruteur mais c’était aussi ce qu’il avait voulu selon elle alors que faire ? Enfin, surtout, Idenn attendait avec impatience les paroles du Zoroark mutant. Avait-elle bien joué son coup ? Etait-elle suffisamment gracieuse et inventive ? Le coup de la fleur finale et des flammes fantômes devaient avoir fait son effet mais… A en juger le regard presque amusé de l’autre renard, la blanche ne pouvait pas se sentir rassurer. Il prononça finalement son avis, sa sentence. Il avait satisfait mais sans plus. Honnêtement, la renarde argentée était épuisée par tous ses mouvements et ne voulait pas en faire plus. Elle trouvait son spectacle suffisamment captivant comme cela enfin ! Le test, elle venait de le passer sans que Thomas ne le lui dise. Mais cela n’était pas suffisant pour le mâle blond, il en voulait plus. Idenn aurait pu soupirer longuement si elle n’était pas aussi timide. Cela faisait longtemps que la Feunard n’avait pas pratiqué la danse, aussi elle avait espéré que ses précédents pas l’auraient satisfait…

Enfin, même si la renarde à neuf queues n’était pas vraiment heureuse de la décision du barman, elle devait lui donner raison. Ici, c’était lui le patron (du moins pour le moment), c’était lui le recruteur… C’était lui qui avait le pouvoir de redonner du sens à sa vie. Idenn en voulait au Pokémon Ténèbres de lui infliger une nouvelle danse mais elle n’avait pas du tout le choix. Evidemment, elle aurait pu partir sans dire mot pour le remettre à sa place mais la femelle se rappelait de son taudis et du peu de nourriture qu’elle mangeait lorsqu’elle le pouvait. L’ancienne résistante avait besoin de ce travail. Aussi elle regarda le Zoroark qui était dans une position de défi. Bien sûr, pour le mâle c’était facile, il n’avait rien à faire à part regarder… Rien à faire, vraiment ? Idenn fut surprise de le voir ôter ses fesses de sur sa chaise tant elle s’attendait à devoir danser à l’instant. La renarde suivit Thomas du regard jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus le voir. Elle était là à ne pas savoir quoi faire. Il devait avoir un plan, mais quoi ? Idenn imaginait déjà le pire, ayant des scénarios tous plus loufoques les uns que les autres en tête…

Finalement, le barman blond revint avec une guitare en main. Les oreilles de la Feunard chromatique bougèrent à l’unisson, signe qu’elle était intriguée. Alors comme cela, il savait jouer d’un instrument de musique ? A la vue de son parlé et de son attitude, la renarde ne le voyait vraiment pas capable de jouer avec une guitare. Mais, personne n’aurait cru cette renarde maigre et mal en point capable de danser n’est-ce pas ? Idenn l’observa un instant, il reprenait sa place et accordait son instrument en bois. La femelle redoutait la suite car elle savait qu’elle allait devoir danser en rythme avec la chanson de Thomas. Bien sûr, c’était mieux de bouger avec de la chanson car le silence n’était pas un bon accompagnateur… Mais tout de même ! La renarde sentait sa gorge se nouée et son cœur battre la chamade à nouveau. Son rythme cardiaque augmenta quand le Zoroark mutant lui fit signe qu’il était temps de commencer.

* Soudain, les notes parvinrent aux oreilles de la femelle chromatique. Douces et lentes, le son était franchement agréable. Idenn avait déjà entendu des notes similaires, c’était un Baggaïd résistant qui avait joué un morceau chaud, rappelant le désert d’où il venait. Ce n’était pas la même mélodie mais la renarde reconnaissait la chaleur qui provenait des notes. Cela l’inspirait. Tandis que Thomas continuait, la femelle sentait qu’il était grand temps de commencer à se mouvoir à nouveau ! Sa flamme intérieure était à nouveau vive, brûlante comme les sons de cette guitare. Idenn ne s’était pas sentie aussi vivante depuis un bon moment. Au final, il semblerait que ce soit la danse qui pouvait la maintenir dans un état sain.

Le rythme lui collait à la peau, la Feunard sentait les pulsations musicales entrer dans ses oreilles puis dans son corps entier. Elle avait une irrépressible envie de bouger, de montrer à ce Zoroark arrogant ce dont elle était capable ! La renarde blanche lui avait servi une danse délicate et lente mais cette mélodie du désert lui inspirait des pas plus secs, plus durs… Digne d’un Pokémon de type Feu ou Sol. Idenn se mit donc à bouger ses pattes frénétiquement tandis que ses longues queues bougeaient de la même manière. La danse commençait à peine. La renarde bougeait ensuite ses hanches et quelque peu sa tête afin de coller plus à la musique. Mais cela n’allait pas suffire au Monsieur, clairement pas. Elle devait sortir un plus gros jeu. Elle avait déjà fait le coup des Feu Follet alors il fallait choisir autre chose… Quelque chose de plus chaleureux, qui collait plus à sa peau.

Ainsi, à la place de créer des flammes flottantes et fantomatiques, ce fut des jets de flammes qui jaillirent du corps de la belle aux yeux vairons. Bien entendu, elle avait le parfait contrôle sur ses dernières et ne risquait pas de faire brûler des choses ou de roussir les poils clairs du blond. Ces flammes étaient d’une couleur intrigante : un mélange entre le bleu et le mauve, simple résultat d’une variation de teinte mais très efficace. Le feu léchait le pelage luisant de la chromatique, il lui collait à la peau presque dans un caractère sensuel. C’était le but de la danse après tout. Idenn se sentait en parfaite harmonie avec les sons produits par la guitare et avec ses pas, ses flammes. Il y avait du feu qui entourait ses fines pattes féminines, son corps mince et ses queues, celui-ci se mouvait de manière hypnotique, suivant parfaitement les courbes de la jeunette. Elle avait chaud, c’était l’expression de son type Feu, de la flamme qui brûlerait en elle jusqu’à sa mort. Idenn se sentait bien finalement. Sa timidité était rangée dans un coin de sa tête, la femelle savait ses soucis envolés pour un instant.

Ses pas étaient toujours sur la même cadence, suivant la musique. C’était fort et doux à la fois, comme certaines épices du désert. Le pelage de la petite femelle ondulait avec grâce tel une dune de sable blanc et brillant sous la lune du soir.
Les queues de la Feunard bougeaient de manière aérienne, comme si elles étaient soufflées délicatement par un vent chaud du Sud. Le cœur de la renarde battait à l’unisson des notes du Zoroark, lui procurant une endurance incroyable. Idenn sentait le guitariste faiblir, la chanson ne devait pas durer trop longtemps non plus. Elle sentait la musique perdre de la hauteur signe de la fin. Honnêtement, Idenn se sentait tellement libre dans sa danse qu’elle aurait pu continuer plusieurs minutes encore. Elle n’écoutait pas son corps qui manquait de force, de sucres et de protéines. Le diable de la danse était en elle, comme on disait. Mais il fallait savoir s’arrêter, surtout lorsque la chanson était finie. La renarde avait le souffle court à cause de ses mouvements calculés et secs. Heureusement, Thomas le barman ne pouvait pas voir ses joues rouges grâce à son pelage secoué par les gestes de sa propriétaire. Elle s’arrêta finalement, quand le Zoroark avait fini. *


La femelle lui adressa un regard de satisfaction avec ses beaux yeux vairons. Elle s’autorisa même à plonger ses prunelles rares dans celles de l’autre canidé, le remerciant pour cette chanson magnifique qui avait eu le don de réveiller la bête qui était en elle. Mais il y avait aussi un peu de stress mêlé à un air de défi relevé. Idenn ne parvenait pas à faire le tri dans sa tête. Elle attendait maintenant que le recruteur lui annonce la couleur… Allait-elle être chaude comme le désert et la musique jouée auparavant ? Ou allait-elle être amère et froide comme la neige ?






Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
J'écris ses paroles en skyblue

Compte principal, merci d'envoyer vos MPs ici. Autres comptes: Nobunaga, Nailah, Sherlock, Victini

Swag ultime dans 3,2,1...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org
Thomas S.

avatar

Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 20

Parchemin
Arme: Son charme ~.
Infos sur le personnage:
Points: 60

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Dim 24 Avr - 18:34

Imagine que tu es seul, livré à toi-même, dans une immensité de sables, de roches, le vent te fouettant le visage sans respect, faisant volé des saloperies de grains dans tes yeux te forçant à les fermer. Tu deviens aveugle, l'obscurité te voile la face. Tu avances, accompagné du chant du désert, il t'appelle, il veut t'ensevelir et t'écrasé avec sa chaleur suffoquante, il t'étreint la gorge. Alors, si tu veux survivre, tu dois avancer sans t'arrêter. Ou bien, tu sombreras pour l'éternité.

Mes doigts s'animent comme par magie, je me souviens de cette musique, de l'énergie qu'elle procure, c'est pour ça que le vieux chnoque a mis de temps pour dépérir. Je me souviens de cette phrase, la dernière fois que je l'ai, c'était il y a plus de 15 ans:

“La musique est en harmonie avec le corps et l'esprit.
Elle sert à enflammer l'âme de chaque être et à le libérer de son corps. C'est la discipline du bonheur. »

Il avait raison en tout point. Je pratique pour ce simple plaisir, m'évader, tout simplement.  Lire et jouer une partition (même si j'en ai jamais eu besoin) c'est comme être au théâtre et faire partie de la pièce. Tu joues la musique, tu VIES la musique, tu la transcende.

L'ambiance dans l'auberge est devenu caniculaire, on se croirait dans le désert tellement que la petite y met du sien. À m'entendre jouer, on pourrait croire deux instruments travailler de cœur, il n'en ait rien.  J'ai une guitare juste particulière, c'est la caisse de résonance qui fait ça, mais ça me demande un effort considérable que de jouer les notes à cette vitesse, je dois gérer le frappé qui est la partie rythmique et les notes jouées une à une. Mon cerveau est en ébullition pas possible malgré que je me laisse emporté par ma propre mélodie. Ma musique lui révèle enfin son potentiel, réveils ses flammes aussi brûlantes que le feu de l'enfer. Mes yeux clos s’ouvrent et ce n'est pas la jeune gamine tremblotante de tout à l'heure que je vois, mais une ombre blanche ondulée de manière envoûtante, les flamme émanant de son corps la faisant devenir une créature mystique, hors du temps et de notre monde.
Oui, c'est ça que je voulais voir, de l’irréel, de l'évasion, du... Surnaturel !
Je suis concentré sur la musique et sa danse, j'ai un peu de mal à suivre le file.
Je sens son feu se transmettre à moi, lécher délicatement mon cœur de renard, me réchauffant le corps et l'esprit, voilà, c'est ça, parfait ! Dans ma tête, je deviens danseur à ses côtés, je me vois bougeant au rythme de la mélodie de la vallée du désert. Nous dansons en ensemble, nous vivons ensemble.

Ça y est le morceau est achevé... Whaoh, je crois que j'ai fait dans mon fute...
Ah non, c'est mon imagination... Je pose la guitare sur le côté, en adossant le manche contre la table. J'avoue avoir le cœur complètement emballé, l'émotion sans doute et cette transe quasi-complète, j'aurais pu jouer pour elle durant des heures... Je me lève et avance vers elle avec un sourire aux lèvres continuant de la fixer du regard ces beaux yeux, je suis conquis de A à Z, y'a pas a tergiverser 3 plombs.

« Hum, hum... Félicitations Idenn. C'est toi que je veux comme danseuse pour l'établissement. Tu... Tu as fait bien mieux que ce que j'aurais espérer...
Je, heu... »

Je détourne un peu le regard, gêné, bordel ! Allez Tommy ressaisit toi, c'est pas ton habitude que de perdre tes moyens devant une fille, merde ! Je met mes deux pattes dans mes cheveux et me masse le crâne lorsque j'entend une voix familière qui s'élève.

« Très beau spectacle vraiment, le poste est à toi si tu le souhaites toujours, bien évidemment ♪. »
« … »

Bordel, j'y crois pas elle a tout vu. Je scrute rapidement le balcon, mais je ne là voit pas, je sais que ça vient de là haut, elle a une sacré manie d'observer en hauteur.

« Tu m'expliques comment t'es rentré sans que je te voie ? »
« Vous étiez tellement absorbés par l'embauche que j'ai préférée de ne pas vous interrompre, c'était... Intéressant, huhu ♪. Je te laisse gérer les derniers points avec notre nouvelle employée, on se voit après Tommy ♥. »

Concluant avec ce surnom et un ton enjôleur... C'est bien elle tout craché...
Elle s'éloigne à en croire ses bruits de pas, elle doit aller dans son bureau.
On va avoir une petite discussion, je le sens bien. Plaçant mes pattes sur les hanches, je me retourne de nouveau vers la Feunarde.

« Même la patronne est conquise. Bien joué fleur bleue. On va fêter ton entrée dignement dans la maison avec un petit verre, pas alcoolisé pour une fois.
Allez, c'est moi qui régale, collègue !»

Je lui adresse un clin d’œil, elle me laisse pas du tout indifférent, je vais pouvoir me comporter un plus "normalement". Le stress est descendu à une telle vitesse, je peux respirer normalement à nouveau, ça fait du bien bordel de dieu.
Je retourne à mon bar en sautillant et sort quelques jus de baies embouteiller dans des jarres de verres placés dans une caisse sous le comptoir. Je dois dire que je suis heureux pour toute la journée, la petite Idenn a gérer comme une chef, yep, on l'a trouvé notre perle rare !

HS RP:
 

_________________
J'te cause en Carmin #cc0000

Pour ma boule de poil ♥️.


Originale : http://www.deviantart.com/art/Flynn-Ashley-and-Iris-366993122
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idenn

avatar

Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1448

Parchemin
Arme: N/A
Infos sur le personnage:
Points: 122

MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   Lun 25 Avr - 20:16

Le Baptême du Feu
Toujours aux aguets, la petite femelle attendait la réaction de son embaucheur. La frénésie de la danse était maintenant retombée, son corps revenait à une température normale même pour un type Feu. Et le stress revenait lui aussi. Heureusement Idenn n’avait plus peur, du moins pour le moment. Pour une fois la renarde blanche avait confiance en elle, cela était pourtant très rare mais il fallait avouer que le Zoroark mutant avait eu les bons mots pour la faire sortir de son mutisme. Aussi elle n’allait se rendre compte de son comportement qu’après avoir quitté l’établissement, le job en poche, elle l’espérait. Là, vraiment la Feunard était en joie, presque aux anges. Tout s’était passé comme elle l’avait voulu, et franchement, à voir la tête de Thomas elle semblait avoir réussi son coup une nouvelle fois ! En effet, le barman était à bout de souffle, les pattes se reposant après un tel effort. Idenn aurait pu sourire de tendresse si cela aurait collé à son caractère. Au lieu de cela elle se contenta de sourire mentalement et de se donner quelques félicitations. Il fallait reconnaitre ses talents quelques fois, même quand l’on était une personne bien timide !

Finalement, le renard ténébreux lui donna également des compliments. Pour peu la renarde n’aurait pas su où se mettre. Elle avait bien dansé mais c’était à peine supportable d’entendre des mots aussi gentils, la petite femelle n’avait vraiment pas l’habitude d’en entendre. Surtout après ses échecs à la Résistance, elle avait bien besoin d’un peu de réconfort, quel qu’il soit. Enfin, Idenn n’eut pas le temps de sauter de joie à l’annonce du fait qu’elle était officiellement la danseuse de cet endroit, ni de remercier le Zoroark car une voix mystérieuse s’éleva dans les airs. Les oreilles duveteuses de la femelle se plissèrent à l’entente de ces mots, ne sachant de qui ils provenaient. Finalement, ils n’étaient pas seuls ? Pourtant Thomas lui avait assuré le contraire ! Idenn sentait déjà ses pattes ramollirent, presque honteuse de s’être fait épiée ainsi. Enfin, c’était une bonne nouvelle. On venait de lui dire qu’elle était embauchée, une nouvelle fois. Sa prestation avait dû vraiment faire mouche dans ce cas ! La petite avait le visage en feu, ne sachant plus quoi répondre ni où donner de la tête.

Il y eut ensuite un échange rapide entre les deux autres Pokémon. La renarde ne disait rien, se contentant d’attendre qu’on lui dise quoi faire. De toute façon l’inconnue devait être la patronne alors pas question de l’interrompre ! Thomas confirma ensuite les doutes de la Feunard avant de lui propose de fêter cela en bonne et due forme. Idenn aurait bien voulu refuser, n’ayant pas envie de rester ici plus longtemps. Elle avait besoin d’exprimer sa joie, mais pas en public alors… Cependant, elle ne voulait pas décevoir le barman vu la joie qui se lisait sur son visage. Dans un pas hésitant elle le rejoignit au comptoir pour partager un jus de baie tout simple. Tant mieux ! La renarde argentée n’avait pas envie d’alcool, à vrai dire, elle n’aimait pas cela. Et puis ne pas payer pour tout cela était presque insupportable.

Après une brève discussion (il ne fallait pas en attendre trop de la part de l’ancienne résistante), Idenn quitta l’établissement, laissant Thomas rejoindre la patronne. A vrai dire la Feunard se demandait bien s’il y avait déjà d’autres Pokémon embauchés ici ? Elle n’avait vu personne alors le Crescendo venait certainement d’ouvrir mais elle ne pouvait en être certaine. La femelle rentra finalement chez elle, toute heureuse d’avoir pu montrer ses talents de danse et surtout d’avoir un travail intéressant ! Cela allait lui permettre de sortir et de voir du monde. De quoi combattre sa timidité peut-être ? Elle ne savait pas de quoi l’avenir serait fait mais elle l’appréhendait bien mieux désormais. Désormais les temps sombres de la guerre allaient être de l’histoire ancienne et lointaine pour Idenn la danseuse !

FIN






Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
J'écris ses paroles en skyblue

Compte principal, merci d'envoyer vos MPs ici. Autres comptes: Nobunaga, Nailah, Sherlock, Victini

Swag ultime dans 3,2,1...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recrutement] Le Baptême du feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recrutement] Le Baptême du feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Baptême de Thequeen1
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» RECRUTEMENT : Le royaume de Pandora
» Recrutement Sephira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Story About Pokémon :: ☛ Territoire Neutre ☚ :: Cité de Lowhöwl :: "Au Crescendo"-