A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Art de remettre dans le droit chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caligula

avatar

Date d'inscription : 06/07/2014
Messages : 119

Parchemin
Arme: Katana Adonibaal
Infos sur le personnage:
Points: 750

MessageSujet: L'Art de remettre dans le droit chemin   Ven 15 Juil - 13:29

Enfin ma première mission en temps que Defenders allait commencer !

Cela faisait un bon bout de temps maintenant que j'avais intégré les rangs d'Arceus, mais j'avais toujours fait pour garder une certaine distance idéologique avec mes confrères, ce qui ne m'aidait pas à me faire accepter, il était vrai. A vrai dire, j'attendais véritablement une mission à deux pour tenter de créer des liens, et si cela ne pouvait se faire, tant pis pour moi, je continuerais ma quête de justice seul et sans maître. Et il y avait bien un pokémon que je voyais assez souvent, et que j'aurais aimé un jour rencontrer : le professeur de combat des Defenders, un certain Nobunaga, qui semblait respecter quelques codes semblables aux miens, des codes samouraï, et j'aurais aimé savoir si il venait lui aussi venait du Cercles des Monastères de Silfiur, et si il suivait la logique classique de ces derniers, ou avait une pensée plus proche de la mienne. J'étais curieux, je devais bien l'avouer, de savoir qui il était. Mais ça n'était pas ma mission.

On m'avait ordonné d'aller "prendre la température" du Repère de Bandits, pour être sûr que ce point dans le territoire Defenders ne tombe pas dans les mains ennemis et ne fasse l'effet d'une gangrène difficile à enlever. De bien beaux mots pour nous dire d'aller massacrer des impies. Je n'étais pas naïf, je savais lire entre les lignes. Mais je comptais tout de même laisser une chance aux pauvres petites brebis égarées de revenir sur le droit chemin de leur plein gré, et si non, je ferais ce qui doit être fait. Je pris donc Adonibaal, l'attachais solidement dans mon dos, et partis donc vers ledit lieu. Selon mes supérieurs, mon coéquipier me retrouverait là-bas car il n'avait pas le temps de rentrer de son ancienne mission. J’espérais vraiment qu'il me comprendrais, malgré mes idéaux déviants. Je pris donc un pas rapide, anxieux à l'idée de découvrir ce que l'antique village avait à cacher.

Et je ne fus pas déçu. Dès mes premiers pas dans l'orée de la forêt qui bordait la ville, un groupe de brigand me sauta dessus.

"La bourse ou la vie ! Me hurlèrent-ils dessus.
Écoutez mes frères, nous pouvons trouver une autre solution, la voie de la lumière et la rédemption s'offre à vous. Suivez moi, et je vous ferez découvrir des horizons que vous n'imaginez même pas ! Dis-je en tendant la main avec un grand sourire. Je vis les jeunes recrues, trois Sapereau, hésiter, mais le chef du gang leur fit comprendre qu'ils n'avaient pas intérêt à y aller.
Donne nous ton or et arrête de faire chier putain !! Continua le chef, un Exavarenne assez imposant, avec une hache lourde qu'il tenait avec ses oreilles.
Vous refusez donc de suivre le droit chemin ? Annonçais-je solennellement.
LA FERME, DONNE NOUS TON FRIC !! Hurla-t-il de colère.
La colère ... pensais-je, il fallait que je la lui fasse partir. Je sortis alors mon katana : Viens donc le chercher. Lui demandais-je."

Ce qui suivit fut bref. Il me fonçait dessus, voulut me frapper de toute ses forces, mais Adonibaal fut plus rapide et ma lame lui empala le cœur. Il cracha du sang, et lâcha sa hache, tandis que je vis ses recrues commencer à pleurer.

"Bon voyage dans l'au delà lui dis-je alors.
Fuyez, les enfants ... soupira-t-il avant de trépasser.
Mes chers petits, votre tortionnaire n'est plu, suivez moi, et je vous montrerez des merveilles inimaginables ! leur dis-je gentiment
Tu ... Tu as tuer notre papa, jamais on ne te suivra ! me dirent-ils entre deux sanglots, et ils partirent en courant.

Je me rendis compte que j'avais fait une belle boulette. En tuant leur père, ils auraient maintenant envie de venger sa mémoire en lui ressemblant, mais si je ne le tuais pas, il le suivrait dans sa chute. J'aurais alors mieux fait de juste lui donner une bonne leçon ... Encore une fois j'avais céder à mon impulsivité. Je me purifierais plus tard, il fallait que je répare mes erreurs. Je rangeais mon katana et partis à leur poursuite. Avec une corde et un coup de poing au niveau de la nuque, je finis par tous les ligoter sans qu'ils ne furent trop blessés. Si je me souvenais bien, j'aurais le temps de les placer dans le monastère le plus proche sans être en retard pour ma mission. Je partis donc dans la forêt en utilisant ce que la nature m'avait donné, et confiais aux bons soins des moines la lourde tache de les remettre dans le droit chemin. Ils me remercieraient plus tard.

J'arrivais finalement dans la ville avec un peu de retard, mais j'y étais enfin, ma mission allait pouvoir commencer.

_________________
Je médite en ff6600

Adonibaal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: L'Art de remettre dans le droit chemin   Dim 7 Aoû - 12:29

Les missions, c'est comme les repas : s'il n'y a pas de variété, on finit par avoir des haut-le-cœur rien qu'à l'idée du prochain.

Heureusement, ce genre de préoccupations avait délaissé Kenan depuis qu'il avait appris qu'il allait obtenir une mission un peu plus palpitante que de simples tours de garde ; il avait été mandaté, avec un partenaire dont il n'avait jamais entendu parler auparavant -sans doute un nouveau dans les rangs des Defenders- du côté du Repère de Bandits dont personne ne s'occupait malgré la proximité avec le camp principal et le fait que des Dark Core pourraient aisément y installer une base avancée sans que personne ne s'en aperçoive. C'était sans doute pour cela qu'il avait dû être envoyé par là, supposa-t-il. De toute façon il n'était pas un Stratège et ne le serait jamais. Commander les troupes, décider en son âme et conscience de qui sacrifier, c'était beaucoup trop fatigant et éprouvant mentalement pour le Mangriff. Il préférait son rôle de simple Combattant... A condition qu'on évite de lui faire faire 5 tours de garde dans le même endroit en une semaine. Parce que sérieusement il en avait plus que marre, c'en était devenu si ridicule qu'il avait pris l'habitude de faire quelques siestes sur la route et de se trouver des buissons à baies sauvages pour s'arrêter pour un repas éclair et gratuit. Il ne se passait jamais rien dans cette forêt. Là au moins du côté du Repaire de Bandits, il avait espoir de pouvoir affronter des adversaires autres que des Rototaupes malpolis et des Dardagnan en colère.

En bref, ce fut avec une immense satisfaction et impatience que Kenan se rendait au point de rendez-vous pour rencontrer son nouveau partenaire de mission. Il l'espérait potable et un minimum intelligent, qu'il n'ait pas à le traîner derrière lui comme le précédent -parce que bon, désolé hein, mais un Insolourdo... Ça ne combat pas. Il faut un minimum de prédispositions pour savoir se battre, autant physiques que mentales. Après, tout vient avec l'entraînement et une condition physique entretenue ; mais si on n'a même pas ce qu'il faut pour ne serait-ce qu'entailler la fourrure de votre ennemi, alors sérieusement rentrez chez vous et trouvez-vous une autre voie, pour que vous viviez un peu plus longtemps. Le Mangriff avait essayé de l'encourager et de le pousser à se dépasser mais rien n'y avait fait, il n'avait même pas frappé un seul des Aspicot qui s'en était pris à cette vieille Crabaraque. Le rapport qu'il avait rendu à ses supérieurs avait été inhabituellement salé, mais en même temps, il s'était pris de sales piqûres sur l'arrière-train dont il se serait bien passé. Déjà, le coup de l'Evoli aux Dardargnan lui avait laissé des marques sur sa chair ; mais là il n'avait pas pu s'asseoir pendant 3 jours ! Obligé de dormir sur le ventre... Et bien que les autres adoraient dormir sur son ventre, c'était plutôt désagréable quand c'était lui qui était face au sol. Vous imaginez un peu ? Il était presque suspendu en l'air, en plus d'avoir son estomac affreusement compressé ! Enfin bref, un enfer, et il espérait donc avoir autre chose qu'un Insolourdo en compagnon de route.

Arceus l'avait entendu ; voilà qu'arrivait au point de rendez-vous un Simiabraz qui paraissait avoir de l'expérience ! Il murmura un remerciement au dieu tout en se servant du mur dans son dos pour se redresser plus ou moins difficilement. Bon, ça devrait aller, cette fois-ci... Peut-être même qu'il ferait une rencontre sympathique. Croisant les bras au niveau des pectoraux (de toute façon il ne pouvait pas le faire devant son ventre soyons réaliste), il se dirigea d'un pas tranquille vers le-dit Pokémon et le héla d'une voix calme :


« Hey. Vous êtes des Defenders, non ? Je suis votre partenaire pour la mission. »

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
 
L'Art de remettre dans le droit chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remettre son enfant dans le droit chemin [Cronos]
» 03. Sing if you can...!
» Boucle d'Or et les Trois Ours [PV Ahren, Ulrich et Kathrina]
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Grand mère feuillage, quel est le droit chemin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Story About Pokémon :: ☛ Territoire Defenders ☚ :: Repère de bandits-