A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dhorn



Date d'inscription : 20/03/2016
Messages : 9

MessageSujet: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Mar 9 Aoû - 18:06




Dhörn

Âge : 32 ans
Sexe: Mâle
Originaire de: Aizora
Groupe : Civil
Rang: Il est forgeron avec Goupy, bien qu'on le juge plus comme un profiteur. Ce qui n'est pas faux.
Titre de notoriété: Le lustre démoniaque. Oui, il a des goûts bizarres.
Arme: Mais qui suis-je pour m’abaisser à ce genre de pratique ?
Talent: Torche
Capacités connues: Ball’Ombre ; Zenith ; Feu Follet ; Possessif.
Affiliation: Il s'adore, il s'admire. Rien n'est plus puissant, plus fort, plus badass qu'un Chandelier. RETENEZ LE.
Origine de l'avatar : Par ma Tsu' chérie (a)



Caractère
Dhorn, pour le décrire, il suffirait de quatre mots : antipathique, narcissique, impassible et manipulateur. Sauf que bien entendu, ce que vous voulez, vous, se sont les détails, n’est-ce-pas ? Et bien allons-y ! Traitons donc de ce mignon petit chandelier, au caractère si atypique… ~

Si vous demandez aux proches du pokemon comment il est, ils vous répondront tous que pour eux, Dhorn symbolise à lui seul l’idiotie. Ce qui n’est pas vraiment faux ; on ne cherche jamais à savoir ce que pense un idiot et ça, le chandelier l’a très bien compris. Goupy et d’autres le prennent tous pour un abruti finis, ne servant qu’à faire le pitre, qu’à amuser la galerie… Si seulement ils savaient ! Dhorn est loin d’être tout ça. C’est un rôle pour lui, se camoufler derrière un masque pour pouvoir paraître tout innocent. Iapprécie voir ses victimes ramper devant lui. Les voir l’imaginer comme un adulte un peu comique qui ne ferait pas de mal à une mouche, alors même que c’est un véritable monstre ! Après tout, il est impossible pour lui d’éprouver la moindre compassion pour quiconque, sauf peut-être pour Goupy qu’il a fini par apprécier. Mais dans ces moment-là, le pokemon spectre sera plus perturbée qu’autre chose, n’ayant pas l’habitude de ce genre de sentiment ; de sa naissance jusqu’à maintenant il n’a jamais rien ressenti après tout ! Pas même sa famille, pas même celle qui l’a élevé suite au décès de ses parents… A part Goupy, Dhorn n’a jamais pu se sentir proche de quelqu’un, au point de vouloir tout pour lui. Voilà pourquoi malgré son air tout gentillet, il ne laisserait jamais rien arriver à son amie. Il tient à savourer encore un plus ces émotions qu’elle arrive à lui faire ressentir…

Grand manipulateur dans l’âme, le chandelier peut parfois user des pires méfaits pour arriver à son but. Brûler son village ? Fait. Tuer l’unique fils de sa mère adoptive pour redécouvrir le plaisir de la mort ? Fait. Manipuler une âme sensible et fragile pour tenter d’en faire une marionnette ? Fait. De par son incapacité à ressentir la moindre émotion, Dhorn n’a aucun mal à accomplir ces atrocités. Après tout, pour lui, ça lui parait tout à fait normal ! Mais attention, étant aussi quelqu’un de particulièrement ingénieux, jamais il ne dévoilera sa véritable nature. Et si une personne le découvre ? Elle n’aura pas le temps de le dire qu’elle sera déjà retrouvée par le chandelier. Il souhaite garder un peu plus ce masque, continué à paraître idiot et jovial et être ainsi apprécier. Ce n’est qu’en jouant ce jeu que le nombre de ses victimes augmentera considérablement. Contrairement à beaucoup de psychopathe, le pokemon n’apprécie pas tant que ça d’être craint et détester. Il s’en fiche, pour tout dire. Le simple fait de savoir sa victime morte suffit à le combler, bien qu’il n’arrive jamais à en tirer un sentiment précis. Et oui, si le chandelier est fou, c’est tout simplement pour qu’un jour, il puisse enfin ressentir quelque chose. Que se soit du bonheur, de la tristesse, de la colère… La mort, que se soit en la voyant ou en l’affligeant devrait bien finir par lui faire quelque chose, non ? Et pourtant, même après tout ses meurtres, même après avoir ses parents, son frère adoptif… Rien. Jamais rien.

Ah ! Et sûrement que vous aurez entendu Goupy dire comme quoi Dhorn est puceau, et comment dire… C’est vrai. Le chandelier ne comprend pas l’amour et ce genre de pratique, trouvant les deux inutiles et grotesque. Il déteste quand une femelle –ou même un mâle, il ne juge pas ce genre de chose- lui tourne autour. Il n’hésitera donc pas à la virer, sans même ajouter quoique se soit. Il ne comprend pas le sens même du mot « amour ». Peut-être est-ce aussi parce que ce pokemon spectre est affreusement narcissique ? Après tout, ne ressentant rien pour personne, il n’a pu apprécier qu’une seule personne (sans compter Goupy) : lui-même. Après tout, qui est le plus en accord avec les pensées et les opinions de Dhorn, si ce n’est Dhorn lui-même ? Bien entendu, sous son masque, il ne laissera rien de tout ça transparaître.

Mais alors, que peut-on en conclure sur Dhorn ? C’est simple ; qu’il n’est et n’a jamais été saint d’esprit. Que c’est manipulateur fou et antipathique qui se plait à tuer, quand bien même ses victimes puissent lui être proches. Sauf que bien entendu, pour pouvoir en profiter un maximum, il cache cette personnalité sous celle d’une personne idiote n’ayant que des répliques et des manières dignes du plus grand des théâtres comiques. Bien qu’arrive jamais à être foncièrement heureux, triste ou bien en colère. Il fera le comique mais peut-être serez-vous celui ou celle qui comprendra que quelque chose cloche bel et bien chez ce chandelier ? Si c’est le cas, je n’aurais qu’une chose à vous dire ; faites en sorte que Dhorn ne le découvre jamais ! Il n’aura aucun scrupule à vous chercher et à vous tuer, même si cela implique votre famille. Il ne connaît pas la pitié après tout…




Physique
Dhorn ? Son physique ? Oh et bien… Il n’a rien de bien formidable. C’est un Lugulabre, soit, un pokemon chandelier. En avez-vous déjà vu ? Si oui et bien c’est génial ! Vous savez donc précisément à quoi ressemble Dhorn ! Uh ? Vous souhaitez plus de détails ? Et bien, vous êtes sacrément chiant ! Enfin, soit.

Dhorn, étant un Lugulabre, est une espèce de boule de verre disposant de deux « bras » courbée vers l’intérieur, qui en ont encore deux autres sur eux, qui se finissent par des flammes bleus virant sur le violet. Son corps –la boule de verre, eh- dispose d’un trait noir horizontal qui traverse tout et croisant, symétriquement, deux autres traits. A la rencontre entre le trait horizontal et les verticales, se trouve ses yeux. Deux espèces deux perles ambrés, totalement vide de sentiments. Et oui ! Si par sa voix et ses jeux d’acteurs le Lugulabre saient faire retranscrire ses émotions, par son visage c’est un petit peu plus… compliqué, disons-le. Enfin, il fait croire que ses propres à son espèce ; ça passe toujours. ~ Les gens peuvent faire preuve d’une telle crédulité ! Bref. Pour finir, possédant un corps transparent, vous pourrez aisément apercevoir une forme bleutée, qui vient ressortir sous la forme d’une immense flamme de la même couleur, entourée d’une espèce de couronne noir.

Ah ! Et si vous souhaitez un peu plus de détails, sachez qu’il peut se servir de ses yeux comme lampe torche –pratique, n’est-ce-pas ? et qu’il est un peu plus petit que ses congénères. Pas que ça le dérange, après tout, ce n’est pas la taille qui fait le pokemon. Et au niveau de ses expressions faciales et du timbre de sa voix ? Comme dit plus haut, n’arrivant pas à faire retranscrire ses émotions sur son visage, il fait croire que c’est toujours simplement propre à son espèce. Et pour sa voix… C’est simple, en jouant la comédie, il se fera passer pour quelqu’un de sympathique, avec une voix toujours enjouée. Sauf quand il prend sa véritable facette ou là… disons simplement qu’il y a un changement radical. Il prend un timbre plus froid et distant, devenant ce monstre antipathique qu’il est. Et qu’il sera toujours…




Histoire
Dhorn, Dhorn, Dhorn… Qui pourrait véritablement connaître son passé ? Ne jurant que pour le mensonge, il vous sera bien compliqué de connaître la vérité sur ses origines. Il vous dira qu’il est né dans un village tout à fait banal avec ses parents et ses soeurs, et le lendemain, jurera qu’il est orphelin et fils unique. Ayant une mémoire très mauvaise et jouant toujours les idiots, ne pensez pas une seule seconde qu’il puisse craquer et tout révéler.

Alors, la vérité, hm ? C’est simple, il était le fils du chef d’un petit village, essentiellement constitué de pokemons spectres. Un village assez spéciale puisque ses occupants n’avaient pas de noms. Tous se reconnaissait et ne voyait pas l’utilité de se donner des surnoms. Pour dire qu’au tout début, Dhorn ne s’appelait pas ainsi. Ce n’est que plus tard qu’une gentille personne eut la bonté de le nommer ainsi. Un nom aussi ridicule et stupide que lui était crédule. Bref. Le Funécire qu’il était ne se comportait pas comme le Lugulabre qu’il est maintenant ; froid et distant, il ne jurait que pour la solitude et ne traînait jamais avec les jeunes de son âge. En vrai, beaucoup de pokemon le jugeait comme étant antipathique et impassible. Il n’arrivait pas ressentir la moindre compassion pour quiconque et ne laissait jamais ses sentiments dominés son être. A cause de ce caractère, il était craint par ceux de son village, qui ne le voyait pas comme un bon dirigeant. Sans cesse, dans son dos, on allait voir son père, le suppliant de prendre un autre héritier que ce monstre. Et pourtant, celui-ci se contentait de sourire en niant tout cela. Bon et juste comme il était, il se refusait de voir les ténèbres dans le cœur de son fils, tout comme sa compagne. Ils se persuadaient que ce n’était que l’âge, qu’il deviendrait quelqu’un de respectable, juste et sage. Qu’ils se trompaient en pensant cela ! Dhorn était un monstre de la pire espèce, qui s’amusait avec ses victimes et n’avait de considération que pour sa propre personne. Et il faut dire, que devenir le chef du village, le tentait pas mal. Devenir important… Ca ne pouvait-être que bénéfique pour lui ! Quel dommage qu’une décision de dernière minute l’ait obligé à abandonner son rang.

Dhorn ne ressentait rien. Ni la joie. Ni la tristesse. Ni la colère. Il ne savait pas faire fonctionner ces sentiments et restait donc toujours de marbre. Mais pourtant, ressentir quelque chose était son plus grand rêve. Cette différence flagrante entre lui et les autres membres de son espèce le dérangeait. Ne pouvait-il pas être quelqu’un de lambda ? Et c’est un jour, comme tant d’autres, que le jeune adolescent qu’il était, fut interloqué par une bien étrange conversation. Deux pokemons, tout deux de son village, discutaient du deuil de l’une de leur amie. Qui apparemment avait vu ses parents être tués et qui désormais, était plongé dans une profonde dépression, dont-elle n’arrivait pas à s’en ressortir. Cette conversation se figea dans l’esprit du pokemon spectre qui se demandait si, en perdant des proches, on pouvait ressentir de la tristesse, du désespoir… Cette pensée le fit pendant un court instant rire jaune ; bien sûr que c’était le cas ! Dhorn eut donc une idée aussi folle qu’était son esprit ; faire en sorte que ses parents et ses proches ne soient plus de ce monde. Il ressentirait enfin des sentiments… C’était tout se qu’il souhaitait ! Et si pour atteindre son but, il fallait qu’il y ait des sacrifices et bien soit ! il y aurait des sacrifices. Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Dhorn fit donc son premier pas vers cette folie qui allait le transformer à jamais.

Il ne lui fallut qu’une petite semaine pour mettre fin aux jours de tous les habitants, dont ses propres parents. Se fut risqué mais il y arriva. Jouant de sa détermination et de son ingéniosité, malgré son jeune âge. Le jeune Mélancolux qu’il était, en moins de quelques heures, avait brûlé l’entièreté de sa maison.  Le feu s’était propagé à vitesse grand V, il fut difficile aux autres pokemons du village d’y survivre. Sauf que bien entendu, eh, il en eut. Sans que ça ne le dérange tant que ça ; il n’y avait rien qui pouvait l’inculper de tout ces meurtres. Après tout, il s’était lui aussi blessé avec le feu, faisant ainsi croire à un banal accident. Il fut donc dit que les parents de Dhorn, des Lugularbres, avaient sûrement mit feu à la maison en usant de leur capacité, sans s’attendre aux conséquences qu’il y aurait. Et leur enfant, étant de sortis ce jour-là, sans sortit avec seulement quelques petites brûlures. Mais il y avait toujours un problème… Le Mélancolux n’avait ressenti aucune culpabilité, aucune tristesse… Juste… Rien. Il enragea ; pourquoi avoir fait tout ça, avoir risqué sa vie, si c’était au final pour n’avoir aucune récompense ! C’était dommage. Enfin, il ne resta pas longtemps sur cette déception, poursuivant simplement sa route comme si de rien n’était. Il joua la comédie aux pokemons qui l’avaient « adopté » pour pouvoir partir. Il avait apprit à enfin jouer de son air innocent, arrêtant ainsi parfois de se montrer froid et distant. Il l’était, oui. Mais Dhorn faisait en sorte que cela ne se voit pas, après l’incendie de son village, la dernière chose qu’il voulait, c’était qu’on le rapproche des évènements. Ceux qui avaient survécus, le traitant souvent comme un monstre, pourraient ainsi l’accuser. Et garder son ancien caractère ne l’aiderait pas. En soi, changer radicalement n’était pas non plus une bonne idée… C’est pourquoi il décida de partir, ne laissant aucune trace derrière lui ; c’était la meilleure des solutions pour lui. Et puis, voyager lui ferait le plus grand bien.

Un voyage qui ne dura que peu de temps. Car bien qu’étant très intelligent, le Melancolux était incroyablement faible. Il n’aimait pas se battre et les pokemons sauvages l’avaient très bien remarqué. Il décida donc de se trouver un abri et si possible, des personnes pour l’aider. Qui resterait insensible face à un pauvre pokemon orphelin à qui le destin lui avait enlevé sa famille et ses amis ? Une comédie qui marcha plus vite qu’il ne le pensait. Deux pokemons, une Momartik et un Magirêve eurent pitié du spectre et l’adoptèrent. Etant du même type, toutes deux apprécièrent très rapidement Dhorn. C’est d’ailleurs la Momartik, qui était la mère du Magirêve, qui lui accorda ce nom. C’était assez ennuyant pour le chandelier, mais il décida de garder ce nom malgré tout. Après tout, c’était plus pratique que de ne pas en avoir. Il devint donc assez rapidement « proche » des deux, faisant mime de s’intéresser à leurs vies et surtout, à se soucier d’eux. Il jouait même le rôle du grand-frère protecteur avec le pokemon sorcière ! C’était assez drôle de le voir s’extasier devant lui, alors même que Dhorn ne lui accordait aucune considération. Ce n’était qu’un gamin puérile, qui en plus d’être stupide, était insouciant au possible ! Il sortait avec un Maganon, un mâle beaucoup plus âgé et qui, clairement, n’était pas avec lui par amour. C’était triste. Et pitoyable, aussi. Eheh.

Mais malgré lui, Dhorn se rapprocha malgré tout de la Momartik et du Magirêve, nommé respectivement Héliare et Aryllis. Il n’avait pas prévu cela et surtout, il ne comprenait pas exactement ce qu’il ressentait pour eux. Après tout, il n’était pas habitué à ressentir le moindre sentiment. Et comme si ça ne suffisait pas, il fit une rencontre dès plus surprenante : une jeune Roussil. Plus pitoyable encore que son frère adoptif, il n’aurait jamais cru ressentir la moindre sympathie pour cet être qui semblait si inférieur à lui. Se fut le cas, pourtant. Elle était si étrange… Et plus encore, le petit ami de son frère adoptif semblait la connaître. Etrange coïncidence, n’est-ce pas ? Dhorn eut donc une vie plutôt normale, bien qu’il essaya encore et toujours, de ressentir quelque chose. Jusqu’au jour, où il repensa à la discussion qu’il avait entendu, avant qu’il ne décide d’exterminer ses parents et son village. Ne s’attachait-il pas à Aryllis ? Il l’appréciait déjà plus que ses propres géniteurs, alors peut-être que… Une idée folle germa dans son esprit. Il allait une fois de plus tenter de ressentir de la tristesse et de la culpabilité. En espérant que cette fois-ci, cela fonctionnerait. Quelque soit les répercussions qui pouvait y avoir.

Il mit donc rapidement son plan à exécution, tuant tout d’abord le Maganon qui trainant très souvent avec Aryllis. Etant un grand idiot, se ne fut pas bien compliqué ! Quelques paroles mielleuse par-ci par-là, et le voilà sous le joug du chandelier qui n’eut aucune difficulté à lui causer une mort rapide. Dommage. Il aurait voulu le voir souffrir mais il était hors de question qu’il prenne le risque ! Le petit ami mort, le pokemon spectre s’attaqua à son frère adoptif. Etant tout aussi faible que lui, Dhorn n’eut aucun mal à le faire souffrir. Lui causant une mort lente et douloureuse. Tout deux eurent même une discussion, ou le Magirêve avoua n’avoir jamais détesté le Mélancolux et que même maintenant, il était sûr qu’il n’était pas lui-même. S’était touchant. Vraiment. Quel dommage qu’il ne puisse pas culpabiliser. Sûrement qu’à cet instant, il serait entrain de pleurer. Eh. Une fois son frère mort, Dhorn crut ressentir quelque chose, sans vraiment déterminer ce que s’était. Ce n’était pas de la tristesse… De la colère… ? Le chandelier ne chercha pas plus à comprendre, se rendant compte que s’était encore un échec complet. Il restait impassible et antipathique. Dommage.

Il inventa donc une excuse à tous ceux qui était proche du couple, déclarant comme quoi ils avaient décidé de partir tout les deux, tranquille. Héliare et Goupy tombèrent dans le panneau, ne pensant pas une seule seconde qu’il puisse leur avoir fait du mal. Ayant brûlé les corps, il n’avait aucune chance d’être retrouvé… C’était ce qu’il espérait en tout cas. Des années passèrent et Dhorn fut étonné de voir un jour, Goupy venir en pleure chez lui. Apparemment, elle avait tué ses parents. Et bien. Il fut certes étonné, mais il ne comprit pas la réaction excessive de la gamine. Et pendant un court instant, le chandelier se vit ressentir… de la haine. A l’égard de la Roussil. Pourquoi avait-elle le droit d’être triste après avoir tué ses parents ? Qui la martyrisait, d’ailleurs ? Ne devait-elle pas être comme lui ? Simplement… Ne rien ressentir… Après tout, ses parents à lui l’aimaient ! Son frère adoptif… il l’appréciait aussi ! Juste avant qu’il ne le tue, il l’avait lui-même avoué ! N’avait-il donc pas plus de chance de ressentir quoique se soit ? Cette haine, cette jalousie… Il fut paralysé pendant un court instant. Ne comprenant en rien à ce que son esprit, son cœur faisait. Après tout… Les sentiments venaient du cœur, n’est-ce-pas ? Il reprit rapidement ses esprits et aida cette jeune femelle, bien qu’à contrecœur. Mais sans le montrer, bien entendu. Ce qu’elle avait fait à cet instant… Ce qu’elle lui avait fait ressentir, simplement par ses actions et par son comportement… Il avait décidé de la garder sous son aile. De continuer à jouer le rôle de l’idiot pour qu’elle se sente bien à ses côtés. Et qu’un jour, peut-être, elle lui refasse ressentir cette haine et cette jalousie. Des sentiments dont-il n’avait, depuis ce jour, plus jamais put faire « ressortir ».

Il fait donc en sorte de rester au côté de Goupy, de l’assister dans son travail, de jouer les imbéciles à ses côtés… C’était assez drôle qu’une femelle qu’il jugeait comme était ennuyante et pitoyable soit devenue si importante à ses yeux. Même si en soi, ce n’était que pour son profit. Enfin. Si il ne la tue pas, comme il l’a fait avec ses parents et son frère, s’est qu’il doit un minimum être attacher à elle… Sûrement. Qui peut bien le savoir ! Dhorn est un être si complexe…





Derrière l'écran
Pseudo : Tellysa ; Ozone ; Ozonew
Âge : Dude.
Code de validation à trouver dans le règlement:
Comment as-tu connu le forum ? J'avais déjà poster ma fiche mas je l'ai jamais fini, uhuh... ~ Là, bien entendu, je compte la terminer ! J'ai déjà presque finis l'histoire donc bon. :2
Que penses-tu du forum ? Et bien, je suis un peu perdue, mais j'aime beucoup~ ! Et le nouveau contexte ma motivée !


Code par Nemalus

_________________



Dernière édition par Dhorn le Sam 20 Aoû - 16:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana



Date d'inscription : 28/08/2015
Messages : 36

Parchemin
Arme:
Infos sur le personnage:
Points: 40

MessageSujet: Re: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Mar 9 Aoû - 18:08

PREUMS PREUMS PREUMS. ÇA FAIT DES MOIS QUE J'ATTENDS CETTE FICHE BLBLBL
Rebienvenue Choupinou ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobunaga



Date d'inscription : 03/03/2016
Messages : 102

Parchemin
Arme: Katana
Infos sur le personnage:
Points: 63

MessageSujet: Re: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Mar 9 Aoû - 20:27

Re-bienvenue ! Oui un peu de courage non de non ! *dead*

_________________

Nobunaga vous apprend des choses en #009900.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhorn



Date d'inscription : 20/03/2016
Messages : 9

MessageSujet: Re: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Ven 19 Aoû - 23:41

Après je ne sais combien de temps d'attente, voici ma fiche enfin terminée ! En espérant que je respecte bien tout sur fofo'. 'Fin bref, voilà !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goupy



Date d'inscription : 26/04/2016
Messages : 17

Parchemin
Arme: Mon magnifique bout de bois ~
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: Re: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Ven 19 Aoû - 23:54

HANNNNNW CETTE FICHE ! 8D
J'ai hâte de t'voir en RP Choupinou... il est temps de brûler un monde tout entier et d'foutre le bordel partout où on passe ~

_________________


Goupy grogne en #0099ff
Elle ricane en #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobunaga



Date d'inscription : 03/03/2016
Messages : 102

Parchemin
Arme: Katana
Infos sur le personnage:
Points: 63

MessageSujet: Re: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Sam 20 Aoû - 16:25

Bon y'a pas le code mais tant pis ! xD

Aller je te valide ! Très bonne fiche d'ailleurs. ♥
Oh, et si bien sûr tu es prête pour l'évent, je t'invite à rejoindre un groupe (celui de Goupy je pense xD). Comme cela quand on commencera, tu seras inclus dedans !

Aller zou !

PS: tu pourras ajouter "Aizora" à son origine s'il te plait ? Ou Silfiur, c'est pour avoir une origine quand même quoi ! xD

_________________

Nobunaga vous apprend des choses en #009900.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !   Aujourd'hui à 9:48

Revenir en haut Aller en bas
 
"I can't kiss... Because I don't have lips !" || Dhorn is here~ !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Story About Pokémon :: ☛ Section Joueurs ☚ :: Présentations des membres-