A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Mer 10 Aoû - 19:06

A peine Kenan avait-il entendu la prophétie qu’on venait de lui délivrer, qu’il en avait saisi pleinement les conséquences. Ce qu’ils venaient d’apprendre, ce qu’ils avaient entendu, toutes les paroles avaient leur importance à jouer. Embarquant Etix sans même lui laisser le temps de contester ou de dire quoi que ce soit, ils avaient mis cap sur Ahoris en empruntant le navire loué, non sans faire passer le mot à plusieurs citadins pour qu’ils puissent le faire remonter à tout le monde. Le Mangriff en profita même pour faire démonstration de ses « talents » d’écrivain en rédigeant le plus soigneusement possible la prophétie sur papier, aidé de l’Azumarill parce que sérieusement, compter sur la mémoire de Kenan c’était s’assurer une mort sur le court ou moyen terme, hein. En bref, le duo se retrouva sur l’océan quasiment aussitôt que la prophétie fut annoncée : il n’y avait pas de temps à perdre, l’avenir du monde entier était en jeu et il se battait pour protéger Ahoris coûte que coûte, après tout. Ils arrivèrent sur l’île d’Aizora après un voyage assez mouvementé ; sans l’aide précieuse du médecin, ils se seraient probablement échoués sur le rivage assez rapidement.

Bon, en suivant ce qu’il savait à peu près, il allait falloir s’aventurer dans les profondeurs d’Aizora s’ils voulaient trouver une piste sur l’endroit où se trouvait l’Orbe Bleu – il fallait procéder méthodiquement et les deux avaient décidé d’opter pour celui-ci en priorité. Kenan, qui avait déjà exploré à peu près la région la fois où il était venu ici pour rencontrer le mystérieux Asgore, connaissait approximativement la direction de la jungle. Ils firent quelques détours grâce à son fantastique sens de l’orientation, mais ils arrivèrent finalement à la bordure de celle-ci, pour réaliser qu’ils… N’étaient pas les seuls à s’élancer dans les broussailles. Bon, les « quelques détours » avaient peut-être duré plus longtemps que prévu, mais le plus important était qu’ils étaient à présent sur place et qu’il était temps de faire tout leur possible pour trouver les orbes ! Les habitants de l’île n’allaient pas être contents de l’invasion brutale de leur territoire mais le Mangriff était plus que jamais prêt à se battre pour protéger leurs terres et les habitants. Cela allait probablement être extrêmement épuisant, mais il sentait qu’aujourd’hui une page se tournait, et qu’il allait être plus que nécessaire qu’il en fasse partie.

Il n’était pas un héros, il ne l’avait jamais prétendu ; mais il était quelqu’un qui ferait tout ce qu’il pourrait pour protéger son monde. Il avait commis l’erreur de fuir toute sa vie ses responsabilités. Il ne comptait pas le refaire encore une fois.

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Etix

avatar

Date d'inscription : 28/08/2014
Messages : 323

Parchemin
Arme: Deux Kamas
Infos sur le personnage:
Points: 75

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Mer 10 Aoû - 19:07

C'était allé vite, très vite... Etix n'avait pas eu le temps de voir passer les choses.

Une fois Kenan sauvé des flammes, sans la moindre preuve sur le pokemon fantôme, il c'était mis en quête de l'île source de temps de conflit. La mer n'était clairement pas calme. Et la horde de Zarbi qui s'était diriger vers eux ne l'avait pas plus rassurer. Si le sage ne les avait pas prévenu, Etix aurait surement été plus agressif.

Alors comme ça c'était l'apocalypse. La déchirure entre la terre et la mer. Etait-ce une punition? Punition des pokemons qui ne purent s'entendre, qui ne surent que se déchirer au cours de guerre, de sang, de mal. Les terres n'étaient plus fertiles. Les mères pleuraient leur enfant. Les pères étaient séparer de leur fils. Les enfants voyaient l'enfance comme un couteau planté dans la gorge. Rah, cette pensée était obligé de tourmenter tant Etix? Etait-il obligé de supporter ça tout le temps? De toute façon c'était bientôt la fin. La fin qu'il méritait? Peut être. Mais Kenan l'avait traîné ici. L'avait traîné sur l'île et l'avait convaincu de continuer. Et au fond de lui, tout avait changé. Sauver le monde pourrait-il pardonner ses péchés? Pardonner ces actes? Il remercierait jamais assez Kenan pour lui avoir ouvert les yeux.

Par les séismes et la montée des eaux, le nouveau continent luxuriant commençait à ressembler de plus en plus au continent originel. Déchirer, moche et sans avenir à l'horizon. Il fallait que ça change. Et vite! Le monde devait être comme dans sa jeunesse, son insouciance. Fleurit, vert, avec une légère brise. Les gens s'entraidant, travaillant ensemble pour un meilleur avenir.

En parlant de coopération, Kenan ne se débrouillait vraiment pas en navigation. Etix dut faire bien plus que les trois quarts du travail. Et dire qu'il voulait partir tout seul! Comment le propriétaire allait-il retrouver son vaisseau? Il ne le retrouverait pas, c'est simple il aurait fini au fond de l'eau.

Il se doutait bien que les "raccourcis" de son camarade était plus une perte de temps qu'autre chose mais bon... Ils étaient arrivés là où il fallait. D'autres personnes s'enfonçaient déjà dans la jungle. A la recherche des orbes très probablement. Usage personnelle? Non Etix ne le pensait pas. Mais le fait est que ceux qui les trouveraient, defenders comme Night Core, Vagabonds comme honnêtes citoyens devront se réunirent. Ce n'était pas séparé qu'il allait arrivé à quelque chose.

-Si je me trompe pas, le sage nous avait parlé du sommet d'une montagne pour Rayquaza, le seigneur des cieux. Alors pourquoi l'orbe de Groudon le seigneur de la terre ne se trouverait pas dans une grotte une caverne ou un volcan? Je pense qu'il faudra régulièrement monté sur les cimes voir si on aperçoit des amas rocheux au loin. Pour l'orbe bleu, ça doit être près d'un récif, d'une falaise. Je sais pas. Faudra voir

Ce coup-ci ce fut lui qui prit les devant sur Kenan. Sans le laisser répondre, il pénétra dans la foret.

Il ne sera jamais un héros. Mais il n'a jamais voulu être un monstre.

_________________
Signature à venir /o/
J'écrit en violet! #9933ff N'hésitez pas à demander à RP avec moi!

Merchi! :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Mer 10 Aoû - 19:46


Les arguments d’Etix étaient plus que justes. Un orbe devait probablement se trouver dans un endroit en rapport avec l’élément qu’il représentait : les montagnes au plus près du ciel pour le vert, les grottes au plus profond de la terre pour le rouge, et probablement les profondeurs des océans pour le bleu… Ce dernier serait difficile à conquérir pour ceux qui ne pouvaient pas respirer sous l’eau, mais ils feraient en fonction du premier dont ils trouveraient la piste. De toute façon, les habitants partis à la recherche des trois orbes pour empêcher cette véritable apocalypse de se produire devraient se séparer en groupes distincts et éviter de tous se jeter sur le même s’ils voulaient avoir une chance de réussir à temps à empêcher cette catastrophe. S’il tenait l’imbécile qui avait joué avec cette maudite couronne entre ces griffes, il lui donnerait une bonne leçon… Comme… Tiens, le priver de repas pendant deux journées : oui, ce serait tellement affreux qu’il le regretterait à vie. En tout cas ce serait un affreux traumatisme pour Kenan, donc ça l’était probablement pour d’autres, non ? Il réalisa alors qu’Etix s’était élancé dans la forêt et se rua pour le suivre le plus vite possible.

Le Mangriff n’était pas la créature la plus rapide des environs et ça se sentait. La jungle était épaisse, il se cognait contre les arbres, se coinçait les pattes dans des racines, et ne parlons pas de sa fourrure qui était pleine de feuilles s’y étant emmêlées. Il avait l’air d’une bête sauvage, vu comme ça. Il hésita à se mettre à 4 pattes, dans l’espoir d’aller plus vite ; mais quand il essaya, il se rétama brutalement sur le sol, ne parvenant pas à tenir le rythme à cause de la perte d’habitude. Blasé par le fait qu’il manquait de rapidité au moment où il en aurait eu besoin, il n’en démordit pas et fit de son mieux pour suivre Etix qui, de son côté, bondissait presque de liane en liane à une vitesse affolante, comme s’il évoluait dans un environnement aquatique, mais dans les airs. Jamais Kenan, depuis qu’il avait pris du poids, n’avait été aussi frustré de son propre corps et de son incapacité à pouvoir faire ce qu’il voulait. C’était aujourd’hui, plus que jamais, qu’il aurait voulu récupérer le corps qu’il avait à ses 16 ans ! Mais c’était trop tard, il avait bien pris le double de son poids depuis, et il devait assumer, de toute façon. N’empêche, c’était la première fois qu’il se demandait sérieusement s’il ne serait pas mieux avec un physique svelte… Secouant la tête et se disant qu’il ne le garderait de toute façon pas longtemps, il persévéra à suivre Etix.

Ils firent finalement une pause dans une clairière, quand Kenan héla l’Azumarill pour qu’ils s’arrêtent une seconde pour observer les environs. Plus que pour faire un repérage, c’était surtout pour reprendre son souffle que le Mangriff avait demandé un stop. Il posa ses pattes sur ses flancs et s’agenouilla quelques instants, ruisselant de sueur et le souffle court. Il avait terriblement faim et il ne se souvenait pas de la dernière fois où il avait autant couru. Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait fait demi-tour et serait retourné se coucher tranquillement ! Mais il devait lutter contre cette insatiable envie d’abandonner, il devait se surpasser. Ils auraient besoin de tout le monde ici, sans exception, lui y compris ! Il ne… Devait… Pas… Lâcher… Il tomba finalement à genoux, n’y tenant plus. C’était vraiment trop difficile pour le combattant. Il n’était définitivement pas fait pour la course ; du moins, pas avec ce corps lourdaud et maladroit. Il aurait fallu qu’il soit nettement plus agile et léger s’il voulait espérer suivre… Il leva le regard vers Etix, qui allait sans doute s’impatienter, et murmura finalement, secoué par quelques tremblements à cause des frissons provoqué par le vent dans sa fourrure trempée de sueur :


« Je… Aaah… Ne vais pas… Fiou… Pouvoir suivre… Je… Aaah… Suis désolé… Fiou… Vous allez… Devoir… Aaah… Continuer tout seul… Je vous… Aaah… Rattraperai… Après... »

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Etix

avatar

Date d'inscription : 28/08/2014
Messages : 323

Parchemin
Arme: Deux Kamas
Infos sur le personnage:
Points: 75

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Mer 10 Aoû - 22:55

La course était dure. Il fallait esquiver des obstacles, sauter sur certain, couper d'autre. Etix n'était pas le plus athlétique mais son entraînement aux Kamas l'avaient forcés à savoir se mouvoir avec facilité. Son maître insistait la dessus: un maître de ce genre de lame sait se glisser derrière son ennemi, se déplacer comme une ombre et tuer sans bruit. Il ne maîtrisait pas le dernier point et ça lui était égal, ce n'était point son but. Ainsi, son entrainement long et difficile lui permettait d'esquiver les branches fougueuses. Cependant il ne put échapper à quelques coups et écorchures. Il n'était pas parfait. Son sang perlait sur chaque petite ouverture et quelques gouttes tombaient. Il n'avait pas de grosse fourrure pour se protéger. Cependant il continuait à en perdre haleine. D'ailleurs l'air commençait à lui manquer. La course et l'endurance n'était pas fait pour lui, et ses petites pattes faiblissaient rapidement entre chaque saut. Ainsi il commença à s'enrouler sur lui même pour rouler sur quelques mètres de temps en temps. Ses joues se parèrent de rouge à cause du manque de souffle.

Alors qu'il venait de trancher une liane fougueuse ils arrivèrent dans une clairière où son nouvel ami lui demanda une halte. En se retournant, il vit l'état pittoresque de son ami, ses poils collés par la sueur, le souffle court et les jambes tremblantes. Etix avait oublié à quel point son ami était... Massif, on ne va pas se le cacher. La course avait du être court. Le Mangriff s’affaissa sur ses genoux et posa les pattes à terre. Etix sentait bien qu'il était sur le point de craquer et de tout abandonner, alors il commença à chercher dans sa sacoche des baies qu'ils avaient sur lui, qui se conservait longtemps. Elle n'était pas les meilleurs mais redonnait des forces en cas de besoins.

" Je… Aaah… Ne vais pas… Fiou… Pouvoir suivre… Je… Aaah… Suis désolé… Fiou… Vous allez… Devoir… Aaah… Continuer tout seul… Je vous… Aaah… Rattraperai… Après...
-Dis pas ça, on va y aller ensemble ok? Tu crois que je vais partir sans toi? Non. On va sauver le monde ensemble ok?"

Il s'approcha de son ami. Sa voix était déterminé. Un peu plus tranchante que d'habitude. Il n'était plus le même. Pour se laver de ses péchés il était prêt à tout. Et il ne voulait pas mourir sans rien faire. Étant de base plus petit que son compagnon il n'eut pas à se baisser pour lui donner la baie. Il le fixa dans les yeux et une fois qu'il eut pris la baie il lui attrapa les épaules.

-Écoute moi bien. C'est difficile, je sais, mais tu vas y arriver. Tu peux le faire je le sais. Fais le pour moi, pour tout le monde, pour tous ceux qui vivent sur cette planète mais surtout fait le pour toi. J'ai confiance en toi et je sais que tu peux le faire. On ne fait pas ça en vain

Il le lâcha ensuite avant de se retourner en direction de la foret

-Allez, lève toi sinon tu vas pas réussir à repartir.

_________________
Signature à venir /o/
J'écrit en violet! #9933ff N'hésitez pas à demander à RP avec moi!

Merchi! :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Jeu 11 Aoû - 12:26

« Dis pas ça, on va y aller ensemble ok? Tu crois que je vais partir sans toi? Non. On va sauver le monde ensemble ok? »

Sauver le monde… Kenan en était-il seulement capable ? Lorsque les Obscurs avaient envahi Aizora il n’y a pas si longtemps, il avait préféré se cacher plutôt que se mêler du conflit, alors qu’il aurait dû faire partie de la Résistance ; bien avant lorsque le château de Solaris avait subi la grande attaque, il avait perdu son père et n’avait pas réussi à protéger de nombreux innocents. Aujourd’hui encore, il allait probablement échouer. Il n’était pas rapide, il n’était pas fin, il n’était pas intelligent, il était juste lui-même, rien de plus. Comme toute personne, il avait ses faiblesses, et cette mission… Représentait tout ce qu’il n’avait pas. Il fallait être efficace, il fallait réfléchir, il fallait faire ses preuves : il était un simple garde et aurait dû bêtement le rester toute sa vie, il n’avait pas envie d’être… Un héros, ou quoi que ce soit. Il n’avait pas besoin de ça. Certains s’en occuperaient bien mieux que lui, de ces orbes… De vrais combattants. Avec de vraies qualités. Comme Etix. Il soupira pour écouter le ton déterminé et tranchant de l’Azumarill, qui lui tendit une baie énergisante, que Kenan attrapa, un peu démotivé.

« Écoute moi bien. C'est difficile, je sais, mais tu vas y arriver. Tu peux le faire je le sais. Fais le pour moi, pour tout le monde, pour tous ceux qui vivent sur cette planète mais surtout fait le pour toi. J'ai confiance en toi et je sais que tu peux le faire. On ne fait pas ça en vain. »

Le Mangriff se força à l’écouter, mais il avait du mal à le croire. Après tout, il l’avait bien vu courir ? Il n’était pas fait pour ça… Mais Etix mettait tellement de conviction dans ses paroles qu’il commençait à douter de ses propres doutes. Il devait faire de son mieux, se surpasser, pour se prouver qu’il n’était pas juste qu’un gros plein de souc. Il était… Il était plus que ça, hein… ? Kenan avait envie d’y croire. Il n’avait pas envie de se dire qu’il était juste un gamin qui s’était retranché dans la nourriture, les siestes et la luxure pour fermer les yeux et faire que sa vie soit un peu moins vide. Mais c’était difficile. C’était ce que les gens lui avaient répété, répété, répété pendant des années, si bien qu’il avait l’impression d’être juste réduit à… Son corps, son apparence, rien de plus. Il ferma les yeux et serra les crocs. Pour la première fois depuis très longtemps, il regrettait tout ce qui l’avait conduit à être ce qu’il était aujourd’hui. Il y avait d’autres voies. Il avait refusé de les suivre. Tout ça… Pour en arriver là. Etix le lâcha et fit volte-face.

« Allez, lève toi sinon tu vas pas réussir à repartir. »

Il avait tout à fait raison. S’il s’arrêtait maintenant, il ne pourrait pas redémarrer. Il se força à lever une patte arrière, croquant dans la baie dans le même mouvement. Puis l’autre. Une fois de nouveau sur ses pattes, il reprit tranquillement sa respiration et se mit aux côtés de l’Azumarill. Avec lui, il avait l’impression qu’il pouvait aller plus loin que ce qu’il croyait au départ. C’était de cela dont il avait toujours eu besoin, au fond. Comme sa mère… Quelqu’un pour le motiver et l’inviter à faire de son mieux, et à ne jamais se satisfaire des acquis.

« On peut repartir. Tu penses qu’on est encore loin ? »

C’était la première fois depuis 16 ans que Kenan tutoyait quelqu’un.

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Etix

avatar

Date d'inscription : 28/08/2014
Messages : 323

Parchemin
Arme: Deux Kamas
Infos sur le personnage:
Points: 75

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Ven 12 Aoû - 12:08

Etix n'avait rien pour être un héros, il le savait et cela depuis longtemps. Très tôt il était faible et trouillard. Il fuyait aux moindres dangers. Il avait peur et tremblait de tout son corps. Une entité avait dû voir son problème et lui envoyer un message. Sa sœur et morte. Cela n'a fait qu’aggraver les choses. Il se renferma sur lui, pleura et abandonna l'envie de vivre. Il fuit ses parents, il fuit ses responsabilités. Il court à en perdre haleine dans ses propres pleurs, ses propres cris, devant sourds par ses propres bruits. Il pleurait et ses larmes lui cachait la vérité. Il se blessait à l'intérieur pour ne pas à avoir mal à l'extérieur. Il supportait le monde sur ses pauvres épaules pour oublier ses problèmes. Il avait fuit, êré. Il avait eu faim, avait subit la pluie et la neige sans toit, avait soigné des personnes pour n'avoir qu'en retour insultes et blessures. Mais c'était tout ce qu'il méritait. Alors il acceptait le fouet et le bâton. Il méritait tout ça. Il méritait d'être malheureux. Des fois il jouait de la flûte pour se rappeler sa sœur, lui faire transmettre de cette terre de feu ses remords et ses pleurs. Par ce chant qu'elle lui jouait. Parfois il ne pouvait plus pleurer alors il riait. Les rires sont les larmes du désespérés. Sa vie avait été dure, mais il l'avait accepté. Ce n'était que le fruit de sa fuite.

Puis arriva cette malédiction. Il ne voulait plus être responsable d'aucune mort. Il était médecin ambulant, soignait, aidait ceux qui en avait besoin. Mais une haine s'installait au fond de lui. Au fond de chacun cette haine s'installait à cette époque. Il avait trouvé un père qu'il chérissait et c'était mis à lui lancer des regards soucieux. Il doutait de celui qui l'avait recueilli. C'est normal dirait-on, mais non ça ne l'était pas. Ses doutes et sa rage au fond de lui fut extraite par ce démon qui avait prit le pouvoir et l'avait obligé à commettre des atrocités. Il avait tué, malgré lui. Il avait fait verser le sang d'innocent. Il avait usé de sa lame pour trancher parfois des jeunes encore plein d'avenir et de rêve. Sa lame et ses bras n'avaient jamais été aussi sales qu'avant. Il quitta son seul point d'attache, son père, il cassa par mégarde la seule chose qui le rapprochait de ses parents, son arme, et oublia au fond de sa sacoche le dernier objet de sa sœur, la flûte. Il partit loin et se fit oublié. Il s'oublia lui même, jeûnait un jour ou deux, chassait, mangeait, pleurait, hurlait, devenait fou seul sur un flanc d'une montagne. Et sa rage le rongeait encore de l'intérieur, le consumait à petit feu.

Maintenant il avait la possibilité de sauver des gens. Non, ça ne contrebalancera pas les vies qu'il avait enlevé, mais ça pouvait l’apaisé. Il aurait enfin fait quelque chose de sa vie. Il aurait arrêté de vivre dans les remords et la fuite. Il aurait enfin agi. Peut-être aurait-il put ensuite en finir avec son existence. Mais le fait est qu'on avait encore un peu besoin de lui. Il fallait qu'il trouve l'orbe. On ne lui avait pas rendu cette lumière dans ces yeux. On lui avait redonné cette flamme au fond de lui. Ses yeux ne voyaient encore que la désolation mais son cœur lui disait de foncer, d'avancer, et de faire tout ce qu'il pouvait pour sauver le monde, ou du moins y aider. Il saisit le pendentif qu'il avait sur une poche extérieur de sa sacoche et l'ouvrit. Il vit les traits de Syrius gravé dans le métal. Le chant résonna, faible, mais assez pour atteindre les oreilles d'Etix. Un jour ils se reverront, il le savait. Il le rangea rapidement. Mais d'abord, il devait traverser cet épreuve. Avec Kenan, ensemble, ils étaient capable de tout.

" On peut repartir. Tu penses qu’on est encore loin ?
-En tout cas, on a jamais été aussi prêt du but. "

Et il reprit sa course. Il tentait de voir au dessus de la cime avant d'entrer dans la foret dense et de monter sur l'arbre qui lui semblait être le plus haut à l'aide de ses kamas. Ses paumes étaient meurtri par les efforts et sa cage thoracique continuait de monter et de descendre avec vélocité. Mais il devait monter tout en haut, c'était dans ses moyens non?

_________________
Signature à venir /o/
J'écrit en violet! #9933ff N'hésitez pas à demander à RP avec moi!

Merchi! :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenan

avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 168

Parchemin
Arme: Ses griffes
Infos sur le personnage:
Points: 13

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Sam 13 Aoû - 16:25

Déjà que courir était un véritable enfer pour Kenan, il n’y avait pas de mots pour qu’il arrive à décrire l’atrocité du fait de se hisser difficilement vers les cieux. Son corps était lourd, malhabile, et il glissait au moindre pas de côté. Son important point faisait craquer les points d’appui et plus d’une fois il crut qu’il allait tomber ; mais il n’en démordit pas, et continua de faire de son mieux. Etix n’était pas si loin devant, et il voyait que lui-même se surpassait pour aller le plus vite possible. Chaque seconde qui passait était synonyme d’une seconde de perdue pour sauver des vies. Des gens, derrière eux, loin, devaient les regarder sans les voir, priant et espérant qu’il y ait quelqu’un d’assez fort et d’assez courageux pour les sauver de leur funeste destin. Cette pensée réconforta le Mangriff et l’invita à accélérer le pas, malgré le fait qu’il avait terriblement du mal. Il continua de suivre l’Azumarill sans perdre en rythme et en détermination. S’il s’arrêtait, s’il faisait demi-tour, il n’arriverait pas à repartir. Il fallait continuer, sans s’arrêter, sans perdre en motivation, aller toujours plus loin, faire constamment de son mieux.

Bizarrement, il sentait que plus il avançait, et moins la douleur se faisait forte. Etait-ce l’adrénaline, était-ce une sorte d’abnégation qui lui permettait d’oublier les hurlements de son corps, était-ce l’habitude ? Peut-être un mélange de tout cela, qui lui permettait enfin de réussir à se dépasser plus que jamais il ne l’avait fait. Au combat, pour frapper vite et fort, il était un professionnel. Mais les véritables efforts, ceux qui nécessitaient des flexions et tensions continues de tous les muscles, c’était une toute autre histoire. Il était à court de tout : il avait faim, il était fatigué, il avait soif, mais il continuait d’avancer, brûlant encore de volonté et de détermination de le faire, car il n’avait plus le choix. Il ne leur restait plus de temps pour hésiter, pour s’arrêter. Et même si cela faisait terriblement mal à Kenan, qu’il souffrait le martyre comme il n’avait jamais souffert, il avait besoin de faire tous ces efforts physiques pour qu’ils puissent enfin faire ce qu’ils devaient faire, et ce depuis le début : aider les gens et trouver la force d’empêcher la fin du monde telle qu’elle avait été annoncée.

Il n’était pas un héros, il ne l’avait jamais prétendu ; mais il était quelqu’un qui ferait tout ce qu’il pourrait pour protéger son monde. Il avait toute sa vie flemmardé et remis au lendemain ce qu’il aurait pu faire le jour même. Cela ne recommencerait plus.

Le temps était précieux.

La vie, l’était tout autant.

_________________

Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Appréciez ses teintes Dark Orange (#FF8C00)
(si vous me cherchez, j'ai migré sur Zyn's Helm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
Etix

avatar

Date d'inscription : 28/08/2014
Messages : 323

Parchemin
Arme: Deux Kamas
Infos sur le personnage:
Points: 75

MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   Sam 13 Aoû - 19:23

Lorsqu'il arriva en haut des arbres, il remarqua à quel point la jungle était dense et s'étendait loin devant lui. Des arbres à profusion, partout, recouvrait le seul d'une verdure sombre mais non sans élégance. Certains feuillages dépassaient les autres, révélant un arbre surement plus vieux. Etix se demanda s'ils avaient des vertus médicinales. Il faudra qu'il mène des recherches. Alors qu'il chercha un regroupement rocheux, il vit au loin une structure... Étrange. Une sorte de construction aux pierres blanches jaunit par le temps et sculptés. Malgré la distance il était parvenu à voir ce détail. La forme était pyramidale. Aucun doute il s'agissait d'un morceau de l'autel de Rayquaza. Il en prit note par rapport à la prairie où il s'était arrêté. Pour l'instant ils cherchaient l'orbe rouge, mais l'orbe verte suivrait. Il le communiquera à Kenan une fois leur recherche finit. Monter sur la cime ne l'avait pas aidé pour trouvé l'objet de Groudon, comment faire? Une autre technique? Peut être la chaleur et le sol. Il fera attention à partir de ce moment au sol s'il est rocheux et à la chaleur. Les jungles tropicales sont souvent chaudes, mais on parle d'un seigneur des entrailles de la terre tout de même.

Il descendit rapidement de son point d'observation et rattrapa Kenan qui ne c'était pas arrêté, tant mieux. Plus on fait d'efforts plus la douleur s'atténuait, surtout lorsqu'on pensait à autre chose. Etix lui "s’anesthésiait" en pensant à tout et n'importe quoi. Son passé mais surtout son futur. Il imaginait toute les voies possibles en réfléchissant à où se trouvait cette orbe. Cette foutue orbe! Il oubliait la faim et la fatigue pour y réfléchir. Parfois sa vision se troublait mais il ne perdait pas de vue son but. Ce n'était pas un grand sportif, surtout en endurance, mais il faisait son possible. Il était certes plutôt agiles et savait se battre, mais courir sur plusieurs kilomètres non merci... Mais il avait réussi à booster son camarade, il n'allait pas abandonner à son tour. Ils y arriveront, un jour!

HRP:
 

_________________
Signature à venir /o/
J'écrit en violet! #9933ff N'hésitez pas à demander à RP avec moi!

Merchi! :D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps qu'il nous reste [PV ETIX]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !
» Il nous reste la culture...
» En ces temps troubles, permettons nous de parler politique.[Altiom][Terminée]
» Les temps changent et nous aussi [Pv : Kazu !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Story About Pokémon :: ☛ Ahoris ☚ :: Event-