A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ersatz

avatar

Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 596

Parchemin
Arme: RUST Prototype [Sarbacane et fléchettes empoisonnées]
Infos sur le personnage:
Points: 149

MessageSujet: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Jeu 20 Aoû - 23:33

They call it magic...
But all is a matter of tricks!
A.S.Aboutv2.0
Ersatz... On ne sait pas grand chose a propos de lui. Il erre dans Aizora, seul, à la recherche de lui même, à la recheche du karma qui lui convient.
Ersatz
Le Substitut opportuniste
Age : 15
Race : Zorua
Groupe : Helheim
ft. Lucya
Volens Nolens
"Volens Nolens" : Du latin volens (« voulant ») et nolens (« ne voulant pas »). Locution adverbiale, "Qu’on le veuille ou non."

Le destin, quelle chose étrange! On y croit, ou on y croit pas, c'est aussi simple que ça! Et d'ailleurs, héhéhé... Pour les plus tordus, mal-honnêtes ou bien de mauvaise foi, parfois on y croit, et parfois on y croit pas. Mais il n'y a jamais de "on y croit un peu!" Ce simple raisonnement binaire est la clé de voûte de nombre de croyances : Sans destin, pour certaine, il n'est rien. La vie n'est qu'une route à suivre, dessinée depuis le départ. Des rencontres, des départs, ce que vous mangerez le dans cinq jours au repas du souper... Et votre mort bien évidemment. Mon avis sur la question?

L'idée de "destin" m'est totalement absurde, absolument impalpable. Je sais très bien que je décide de mes propres choix. Selon moi il n'y a pas "qu'une route à suivre", mais une infinité de chemins à parcourir, quand on réussit dans la vie c'est qu'on a su prendre les bonnes directions. Et puis quand on se loupe, bah je vous donne même pas la réponse, on finit comme moi! Mais je me rend compte qu'il y a des exceptions, non seulement on a une routine personnelle, mais parfois, c'est le chemin d'autres personne qu'on croise. Et alors on ne peut s'empêcher de dire "C'est le destin qui nous a fait nous rencontrer!" Stupide réflexe je dois dire.


----- ---- --- -- -

- Greuh, Greuh, Greuuuuuuh... ♫

Ça, c'était moi chantonnant tout en me baladant. J'avais tout ce qu'il fallait pour être heureux, de la bouffe, de quoi avoir chaud ou bien dormir. A cause d'un certain Pokémon, mon périple dans les Montagnes de l'infini fut plus qu'insupportable, j'avais même failli y passer. Mais tout ce long voyage avait une valeur inestimable selon moi : Pouvoir se ressourcer en nourriture. Et maintenant j'en étais chargé, de quoi pouvoir tenir assez longtemps... Et tout cela rien qu'en pommes. Mon fruit favori, le met le plus succulent de tous les temps, kyeahaha!

Ainsi j'avais traversé ces montagnes pour atteindre l'autre côté d'Aizora, le nord, où je n'étais jamais allé pour l'instant à vrai dire. Le premier lieu que j'eus à traverser fut une longue plaine rocheuse. Ennuyant périple, je dois le dire. Et d'ailleurs il me fallut trois bonne journées pour le faire. Trois loooongues journées à crouler sous le soleil du plateau, la poussière collant aux pattes. Mon stock d'eau était très important, j'étais venu préparé. En effet, dans les montagnes j'ai pu conserver la neige pour la faire fondre et la laisser se liquéfier! Ingénieux non? Bref,je fus venu, ait vu puis vaincu.
Après, j'arrivai dans une espèce de fôret hantée, qui me la mettait mal à l'aise je devais le dire... l'ambiance changea du tout au tout, alors que je fondais auparavant au soleil, cette fois-ci ses rayons peinaient à pénétrer entre les feuillages des pins et autres peupliers massifs. Une puanteur sauvage se dégageait du lieu, je supposais que nombre de cadavres devaient s'être échoués ici : Ce lieu était parfait pour commettre incognito de nombreux crimes! Ahaha, j'allais vite déchanter. Le soleil se couchait, ma première nuit dans la fôret de l'Effroi se mettait en place. Il n'y avait personne aux alentours. Alors je sortis deux pierres de ma sacoche, ramassai un peu de bois pour allumer un petit feu de camp, et mangeai juste une pomme. J'en avais plein, ce n'était pas une raison pour les gâcher. L'ambiance était insalubre, pesait sur ma petite bouille d'enfant de quinze ans maintenant orphelin, c'était là que je me disais que sans cette misère Helheimienne j'aurais pu être réconforté par je ne sais quelle compagnie familiale. Mes parents? Pas seulement, j'aurais pu avoir des frères, de grand-parents, comme avant la chute du reigne de Primera. Aucun moyen, aucune pitié, j'étais le seul survivant de ma lignée. Alors seul, je mangeai le trognon de ma pomme histoire d'être sûr d'avoir le ventre bien rempli, car à plusieurs je l'aurais partagée. Aucune chaleur sociale, je n'avais qu'un feu pour me tenir chaud.


*Speow... Splat!*

- ... seul... avec seulement un feu pour me... Me t-tenir...Ch...

Je m'écroulais au sol, les paupières incroyablement lourdes. Je sentis dans mon dos quelque chose de pointu inséré sous ma peau. Une fléchmette? Surement empoisonnée pour m'endormir, quel enfoiré aurait pu me faire ça? Je tendis l'oreille, et écoutai dans mes dernières forces la voix des Pokémon se rapprochant de moi.

- Oh putain la vache! Puissante ta fléchette! Tu la badigeonne de quoi?

- C'est une plante appelée Anthrome! Tu la réduit en bouillie, et ce produit une fois inséré dans le corps humain pénètre le sang et en remplace une grande partie. Le corps de la victime n'est alors plus assez alimenté pour continuer à fonctionner correctement. Mais passons, aide moi à déplacer ce "cadavre"...!

Des fléchettes? Argh, la sarbacane c'était MA spécialité... Mais je n'eus le temps d'y penser plus longtemps. Car je m'évanouissais.


----- ---- --- -- -


Je repris connaisance dans une étrange pièce aux murs de pierre. Un... un cachot? Des chaînes entravaient mes mouvements, je ne pouvais pas lever la patte, j'étais comme "attaché" à cette surface pavée, froide. Que m'était-il arrivé? Tout ce dont je pouvait me rappeler c'était d'avoir été assommé devant mon feu de camp. Il y avait deux bandits, m'auraient-ils trainés jusqu'ici? Je fis le tour de la pièce du regard, mais rien d'autre que quatre murs en pierre, et une porte en bois. Ah, et non... Attendez, il y avait quelqu'un d'aute dans la même situation que moi. Je plissais les yeux pour l'aperçevoir... Une femelle? Je devais sortir d'ici, c'était un fait... Mais j'allais devoir coopérer avec quelqu'un pour y arriver.


- Eh, eh... Tu dors ou tu fais exprès?

Je ne pouvais pas voir d'ici si cette demoiselle était attachée comme moi. Mais bon, je doutais peu au fait qu'elle ne le soit pas.
Fiche by Dev Nerd Girl


Dernière édition par Ersatz le Lun 7 Mar - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucya

avatar

Date d'inscription : 02/08/2015
Messages : 316

Parchemin
Arme: Juste ses attaques.
Infos sur le personnage:
Points: 1775

MessageSujet: Re: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Ven 21 Aoû - 1:20

C’était une journée assez ordinaire dans un village que la résistance avait l’habitude de cotiser.  Lucya du faire un service à un civile qui demandait quelque chose en particulier. Il avait engagé la femelle chromatique pour qu’elle ait cherché un objet précieux, de la plus grande rareté. Il était dit que cet objet pouvait provenir au nord d’Aizora, plus précisément dans le marais ou repose les bandits. La Lucario était septique de faire ce travaille alors que des guerres pouvait éclater à tout moment.  Elle du Posé des tonne de question au sujet de ce fameux objet et de la valeur qui déboursera, quand elle l’aura amené. Même si elle est un membre de la résistance, en temps que soldat, elle devait partir à l’aventure pour gagner des sous, pour elle et pour eux mais devait le jouer prudente et de ne pas se laisser berner.

-« : Tu avais Trouvé cette information où, au juste?» Demanda-t-elle.
-« : Bien, j’avais entendu ça par un voyageur qui passait par ici et qu’il avait parlé de ça.» Dit Le Pokémon. « :J’ai crus bon de te le faire remarquer, comme tu as le talent de…» à peine qui révéla un mot d’elle, la femelle lui mit la patte à la gueule.
-«: Tu espère vraiment me faire tomber la foudre sur moi ou quoi? Ça doit rester entre nous!» Chuchota-telle, à la suite.
-« : Je suis désolé, mon erreur.» s’excusa le Pokémon. « : Je dois te dire que si tu es capable de me prouver que ça existe, tu auras un grosse récompense.»
-« : Très bien mais je te préviens que si s’est un traquenard, je ne te laisserai pas de répit tant que tu me donne pas une explication.» Prévenait-telle.

Le mâle lui assura que ce n’était pas une blague et Lucya sortit de la place pour aller vers le Nord de Aizora.  Elle du franchir de nombreux chemins pour s’y rendre mais pas en ne faisant rien. Elle ramassa des vivres pour le long voyage et du arrêter vers des lacs ou rivière pour s’approvisionner d’eau. Il fallait bien, pour survivre quand on ne peut pas faire grand-chose. Elle ne tarda pas à entrer dans la forêt ou se cachait les Voleur et racaille de toutes sortes.  Elle se demandait encor si le vieux Pokémon avait vraiment dit ça pour jouer avec ses compétences ou lui demander réellement son aide. Quoi qui en soit, ce type n’avait jamais mentit à des informations sur des objets précieux et leur emplacement.  Elle savait se quelle faisait était risqué, en temps que chasseur de trésors mais qui risque rien a rien. De toute façon, rare le monde pouvais savoir qu’elle fait partit de la résistance. On croit surtout qu’elle n’en est pas une.

Elle entra dans la forêt pour enfin chercher l’objet quelle recherchait. Une amulette ne devrait pas être dans un arbre ou sous un rocher, il aurait bien longtemps qu’un bandit s’en aurait emparé.  Elle avança plus profondément vers la forêt. Le temps se fit long mais très long. Elle dut se reposer un peu et reprendre la route. Elle prit une cachette dans une grotte qui n’avait pas l’air habité. Lucya s’y reposa quelque instant mais ne pouvais pas rester là longtemps. Des bruits se fit entendre, dans sa direction. Elle du resté caché quelque moment quand elle entendit des vois, proche d’elle. On aurait vraiment dit que l’individu la cherchait.


-« : Tu peux me dire où tu avais vus cette femelle déjà? Demande une vois Plus grave.

-« : Je l’avait vu vers l’entrer d’ici. On devrait se procurer un paquet de pognon, si on la vendrait à un marchant d’esclave?» Demande d’une vois plus petite.

-« : j’ignore!  Si elle est une grande combattante, on aurait du fil à retordre. Rappelle-toi que les Lucarios, sont réputé pour être de grand combattants. Elle ne lâchera pas le bulbe je te dis. » Dit enfin l’autre.

Lucya avait pu entendre quelle avait été vu entré dans la forêt. Mais ces voleur sont vraiment prêt à tout, ma parole. La femelle les entendit s’éloigner pour ne plus les entendre, à la suite. Elle sortit de sa cachette mais n’avait pas été loin quelque chose lui avait transpercé la chaire de la cuisse droite et celle-ci du se mettre à genoux. Elle commença à perdre des forces et tomber comme un vulgaire chiffon. Les yeux se fermaient doucement, ne prenant pas conscience de ce qui se passait. Elle se souvenait se sentir de faire transporter par les bras et se faire trainer. Le reste était flou.


Tous étaient noirs dans sa tête. Elle entendit des bruits autour d’elle, qui sonnais en écho. Elle n’était pas encor réveiller quand une voix l’interpelait. Une jeune voix l’interpela vers l’arrière de son dos. Elle se réveilla petit à petit sentant que ses bras étaient ligotés vers l’arrière. Elle sursauta se disant qu’elle était assez sotte de s’avoir fait berner aussi facilement. Comment il on fait pour l’attraper comme ça? Elle devait se libéré de là sinon elle finirait comme une esclave, comme ils disaient. Du coup, elle se souvenu d’une voix qu’elle l’avait interpelé. Elle se retourna la tête, pour voir du coin de l’œil, un Zorua qui essaya de la regarder. Elle n’était pas seule mais elle ne sait pas si elle devait lui faire confiance. De toute manière, à la situation qu’elle est, elle ne pouvait pas faire mieux.


- « : Eh, eh... Tu dors ou tu fais exprès?» Dit-il.

-« : Je te signale que je ne faisais pas exprès! Et qui es-tu?» Demanda La Lucario.

Elle se demandait d’où il provenait et où il habitait. C’était la première fois qu’elle le rencontrait.

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucya

avatar

Date d'inscription : 02/08/2015
Messages : 316

Parchemin
Arme: Juste ses attaques.
Infos sur le personnage:
Points: 1775

MessageSujet: Re: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Ven 28 Aoû - 23:38

Après les appelles d’un Pokémon qui était près d’elle, Lucya c’était aperçu que c’était un petit Zorua. Enfin, il était plus petit que La femelle, qui était normal qu’elle le trouvait court sur patte. Lucya n’était pas trop enjoué de rencontrer un inconnu qui l’aborde comme ça, mais comme ils étaient dans le même pétrin, Elle se demandait pourquoi il était capturé. La créature de couleur sombre aux extrémités rouges se présentait avec un humour médiocre mais qui calma l’atmosphère, plutôt lourde dans ce cachot. La femelle Lucario le regardait avec silence, le renard foncé qui posa des questions sur son sujet. Mais le silence était dans le camp de la lupus bipède, qui essayait de se libéré de ses liens. Faut dire que celle là n’avait pas tout écouté les phrases de son collègue de cellule. Elle n’aimait pas être capturé et se faire servir d’elle comme esclave ou autres. Elle arrêta quand elle vit se Zorua se transformer en un Medhyena . Pourquoi avait-il prit cette transformation? Elle put comprendre que c’était pour la taille. Ingénieux ce petit! Quand il c’était débarrassé de ses liens, il se retransforma en un Zorua.

- Hop, facile non? Attention.. Lui adressa-t-il avec un sourire narquois.

Le Pokémon ténèbres avança vers Lucya et réussissait à la libéré difficilement mais au moins, la tache était fait. La Femelle se leva de ses deux pattes arrière et se frotta les poignets. Il faillait dire que les voleur ne voulait pas perdre leurs prises. Elle se retourna vers son camarade de cellule écoutant ce qu’il avait à dire.

- Ca devrait faire l'affaire... Voilà! Ces idiot ne semblent pas savoir que ze peux changer de forme, huhuhu! Donc bref, moi c'est Ersatz, z'ai quinze ans et ze suis Helheimien! Mais ça on s'en fout un peu... Ha, et toi? Dit-il avec un langage un peu fourchu, à se qu’elle se disait.

Alors c’était un Helheimien? Il fallait que la Lucario devrait être prudente. Trop en dire pourrait être fatal. Elle ne voudrait pas avoir sa tête en prix de capture et qui sait, on ne le connaissait pas ce petit Zorua. Il disait avoir quinze ans mais on ne sait pas s’il avait des contactes puissants. Tout le monde sait que les résistants et les Helheim, surtout les hellhounds étaient en guerre. Il ne fallait pas ensimer la situation, déjà qu’elle était compliqué.

-Appelle-moi Juste Lucya… Dit-elle, pour abrégé la conversation.

Elle savait qu’elle devait faire équipe avec un Helheimien mais même si elle refusait, elle n’avait pas le choix. Elle devait mettre les différents de coté et de trouver un moyen pour sortir de là. De toute façon, étant trop jeune pour s’enrôlé dans les force des Helheim, ce zorua n’était qu’un civile. Pourquoi c’était-il mit dans ce piège? La femelle avança vers les barreaux de la cellule observant le mécanisme de la serrure. Pas très difficile de l’ouvrir mais malheureusement, Lucya n’avait pas les outils pour ce genre de pratique. Même son sac n’était pas à sa disposition, volé par les kidnappeurs. Elle réfléchissait un instant et se retourna vers Ersatz. Il pouvait se transformer, lui. Pourrait-il avoir une transformation pour débarrer la serrure?


-Dit Ersatz? Tu as une transformation qui pourrait ouvrir cette serrure? On sera sortit du cachot, au moins. Dit-elle avec un ton calme.

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -


Dernière édition par Ersatz le Mar 8 Mar - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucya

avatar

Date d'inscription : 02/08/2015
Messages : 316

Parchemin
Arme: Juste ses attaques.
Infos sur le personnage:
Points: 1775

MessageSujet: Re: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Dim 13 Sep - 1:06

Après être présenté. Le comment le petit Zorua parlait, lui donnait envie de le laisser là. Mais se n’était guerre la solution et ils devaient sortir de là. De toute manière, se poser des questions ne règle pas toujours les solutions. Après la demande de Lucya, Ersatz s’exécuta et se transforma. La femelle se demandait si c’était utile de parler comme ça en se transformant, surtout qu’il pourrait avoir des gardes qui ne seraient pas loin. Celle-ci n’avait pas vu la transformation du jeune mâle, elle était occupée à essayer de percevoir s’il n’avait pas de voleur à l’horizon dès que ce petit canidé avait parlé trop fort, aux oreilles de la Lucario. Quand elle se retourna après la demande de Ersatz, elle ne comprit qu’en se retournant sa demande. Effectivement, il c’était métamorphosé en Trousselin. Un Pokémon que cette fille, n’avait jamais comprit pourquoi archeus avais créé cette créature. Peut-être qu’il cherchait les clefs de sa suite car un autre Pokémon lui avait fait une mauvaise farce. Tout cela pour dire que Lucya avait toujours un certain mit de coté sur telle ou telle Pokémon. Mais bon, comme cela n’était pas dans son plan pour sortir, elle devait admettre que Le jeune Zorua était très futé. Elle alla le voir pour le prendre et utiliser la capacité de la métamorphose Troussalin de Ersatz pour ouvrir la porte.

-Je me demande où tu avais vus un telle Pokemon dans le coin toi? Dit-elle en le sortant de la cellule, proche de la serrure. Bon! J’espère que tu serras patient et endurant. Dit-elle en chuchotant.

Elle fini par essayant chaque clefs de ce trousseau de clefs, qui était un Pokémon. Il en avait des petits, des grands et d’autre qui n’avait pas la bonne combinaison de dents. Ça commençait à hérité Lucya, déjà qu’elle devait arrêter pour voir s’il n’avait pas de garde qui venait dans leur direction ou près d’eux, grâce à son agilité spécial, qui fut de sentir l’auras des autres. Impossible de la duper facilement quand tu passe dans les courbes des murs. Elle avait fini par trouver la bonne clef mais malheureusement, le verrou était trop abimé par la rouille pour. Elle aurait put s’en douter mais l’odeur de la liberté l’avait aveuglé.

-Bon! Pas le choix de se servir des petites… Soupira-t-elle. Accroche-toi! Je ne sais pas se que tu va sentir mais ça risque de bouger un peu.

Lucya prit la plus fine des clefs et essaya d’ouvrir la porte. Après quelque minutes elle réussissait à ouvrir la porte et laissa Ersatz sur le sol pour le laisser se retransformé. Quand il fut remit en Zorua, elle alla le suivre quand un garde sonna l’alarme. Pourquoi elle ne l’avait pas sentit, celui-là? Se que la Lucario se demandait en le voyant venir ici.

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -


Dernière édition par Ersatz le Lun 12 Oct - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucya

avatar

Date d'inscription : 02/08/2015
Messages : 316

Parchemin
Arme: Juste ses attaques.
Infos sur le personnage:
Points: 1775

MessageSujet: Re: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Lun 12 Oct - 19:57

Après être sortit de leur cellules, Lucya, suivit de Ersatz marcha hors de leur couloir donc leur prison était. La lucario jaune n’avait qu’une idée en tête, enfin deux, Trouver ses affère et sortir de ce trou perdu. À en juger l’air froid et humide de cet endroit, c’était le sous sol. Un cliché de bandit, supposons! La créature Lupin devait être très vigilante, surtout qu’avec elle, elle avait un gamin qui la suivit pour les même raison. Pour Lucya, rien d’anormal était survenue, durant leur marche quand, elle vit comme le Zorua, un trainé de sang qui passait vers le long couloir. Un Pokémon n’avait pas eu autant de chance ou plusieurs. La femelle se disait qu’ils n’avaient pas à faire à des types de Rank, banale mais des personnes qui seraient assez fou pour tuer. La jeune Lucario fut interrompu par ses songes quand une voix masculine fit son apparaissions. C’était un des gardes de ce QJ, sans doute.

- Rashör! Prayasi! On a deux fugitifs! Bah dis donc, ils ont bien du courage ceux là... Allez, on se les fait rapidos comme els autres qu'on a déjà éventré, c'est bientôt l'heure de manger.
Appela-t-il.

Bien sûr, celui qui Parlait était Un Scaloproie qui bloquait la zone Ouest du chemin, là où un trainé de sang était au chemin. Du coup, Lucya se demandait comment elle n’avait pas pu le prévoir et le sentir mais c’était alors que de l’autre coté Un bruyverne mâle et Un Mystigrix femelle leur barrait la route. Ersatz demandait à la résistante quoi faire quand Prayasi prit les honneurs et fit voix enjôleuse. Le zorua et la Lucario ne devaient pas être touché par cette attaque car ils seraient confus, ne sachant où viser. Ersatz s’éloigna de l’attaque et Lucya se tassa d’un coté pour éviter les ondes mélodieuses. Le jeune renardeau demanda s’ils devaient se battre ou fuir. Comme la Mystigrix était un type Psy et ce type était néfaste contre le type combat de la Lucario, surtout que Rashör, n’aidait pas à la cause, ne sachant pas de quoi il est capable, Lucya jugea préférable de fuir mais il a un problème, le Scaloproie bloquait toujours le chemin. La femelle doré devait s’en occupé pour faire un chemin vers cette sortit.


-Essais de les retenir le plus longtemps possible, je vais m’occupé de ce Scaloproie de malheur! Dit-elle à son partenaire de combat.

Souhaitent que Le jeune Zorua savait se qu’il devait faire, Lucya se précipita vers le boucheur de trou. Qui veux dire, le Pok.mon Acier et Ténèbres qui avaient appelé des renforts. Comme celui-ci avait vu que la demoiselle d’acier venait se frotter à lui, le mâle se prépara à attaquer. Lucya vit que l’arme, une lourde épée se mit en place pour trancher. Le métal coupent était verticale à son épaule droit. La Jeune femelle conclue que c’était le temps de réagir et vite. La Lucario avait préparé un Aurasphère en cachette pendant qu’elle avança rapidement, vers son adversaire. Elle le sortit de derrière elle pour le lancer en plein ventre. Le coup le percuta et recula vers le coin de mure derrière lui. On vit que la lame lui avait entré dans l’épaule et que le sang avait commencé à coulé. La Lucario ne perdit pas de temps et lui fonça sur lui pour l’achever avec un attaque paume droit sur le torse. Si ça ne l’avait pas tué, la perte de globule rouge le fera à sa place avec se que la femelle avait fait, ça lui avait surement aggravé la situation. Peut importe, elle ne s’attardait pas à ce détaille, se retourna et appela Ersatz pour qu’ils fiche le camp d’ici. Elle savait se qu’elle avait fait n’aggravait que la situation mais elle ne voulait pas servir en pâture pour ses briguant, encor moins pour un repas.

-Ersatz! Il faut fuir! Dit-elle avant de partir.

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -


Dernière édition par Ersatz le Mar 1 Mar - 21:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucya

avatar

Date d'inscription : 02/08/2015
Messages : 316

Parchemin
Arme: Juste ses attaques.
Infos sur le personnage:
Points: 1775

MessageSujet: Re: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Ven 6 Nov - 0:04

Après avoir cloué le Scaloproie au mur avec l’épée qu’il avait utilisé pour s’en prendre à la Louve Chromatique et le Jeune Zorua, Lucya ne perdit pas une seconde. Elle dut assigner un attaque forte paume au guerrier d’acier et le fit empalé son épée de son épaule gauche à son dos. Alors qu’elle voulut appeler Ersatz Pour fuir, l’enflure ne perdait pas de temps de l’attaquer avec ses lames d’acier, que la femelle, en se retournant, elle avait passé à un cheveu de se faire empalé. On aurait dit qu’il aurait coupé de près le bras de la jeune femme en passent en horizontale, ses lames. Lucya avait échappé belle, cette fois. Sentant la peur et la colère de cette acte, la Lucario Chromatique ne se retenait pas de lui infliger une deuxième aurasphère sur lui et lui administré un coup de paume pour mettre fin à ses jours. Ne voulant pas s’acharner sur lui, plus longtemps, elle se dirigea vers les escaliers. La peur des gens qui lui résiste et qu’ils sont supposé être mort lui faisait flipper. Elle du soudain s’arrêter car elle avait oublié quelqu’un

-Merde! Ersatz! Se disait-elle.

Elle se retourna vers la sale ou elle avait laissé le jeune renardeau seule avec les deux autres complices du Scalopoie . Elle avait peur qu’il se fasse tuer par la Mystigrix et le dragon chauve souris. Même si c’était un Helheim, elle ne devait pas trop en jugé pour son Rank. C’était un civil surtout. Quand elle arriva vers l’endroit, elle scruta le pokemon ténèbres et d’acier, s’il allait bouger encor une fois. Du coup d’a la pièce, elle n’entendit rien. Elle se retourna pour voir ce qui ce passe mais voyait un pokémon Psy coupé en deux. La Lucario reconnu la seule femelle du trio et vit Ersatz face au dernière survivant. Elle écouta les paroles de ce dragon et, après quelque temps de conversation avec le jeune Zorua, elle vit que le bruyverne n’allait pas combattre mais dégager. Il jura donc des absurdités en les traitent de malade, juste le fait que Lucya et Ersatz avait tué deux de ses collègues. Quelle nature sensible! Il ne ses pas vu? Il avait capturé les deux personne et on voulut les tuer juste parce qu’ils se sont enfuit. Vraiment pathétique! En tout cas, il partit en ne sonnant pas l’arme, c’est déjà ça. Le je zoroa venait à la direction de Lucya disant qu’elle pouvait prendre l’avance. La jeune femelle Louve alla plus loin l’attendant. Après quelque minute d’attente, qui semblait une éternité à la femme bipède, le jeune renardeau vit à leur rencontre avait une suggestion que cette dernière ne pouvait pas refuser. Il tenait la clef ouvrant un coffre, nommé la boite de pandore. Avec ce choix. Elle ne pouvait pas refuser, déjà qu’elle devait retrouver quelque chose de grande valeur. En plus elle ne pouvait pas s’en aller sans son sac. Elle devait le retrouver.

-Idée alléchante! On pourrait y jeter un coup d’œil. De toute manière je devait retrouver mon sac. Dit la Lucario.

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucya

avatar

Date d'inscription : 02/08/2015
Messages : 316

Parchemin
Arme: Juste ses attaques.
Infos sur le personnage:
Points: 1775

MessageSujet: Re: Gore - Volens Nolens [REPERE DE BANDITS]   Ven 22 Avr - 17:37

C’est ainsi que Lucya prit la route vers l’endroit désirer avec Ersatz qui la suivait. Du coup la femelle était un peu perplexe. Voyant des panneaux d’indication étaient soit louche, soit le complexe était grand ou que cela cachait beaucoup de chose. Elle se sentait de plus en plus mal alaise en montant et avançant. Un sentiment lourd lui écrasait les épaules. Elle se demandait si rebrousser le chemin était une bonne action et pensa à se que les personnes lui avait pris. Elle avait perdu son sac de voyage, certes mais il avait son livre, un journal de bord des découvertes de son mentor, quand elle mesurait que trois pommes. Elle veut juste retrouver ce bouquin, le reste, ils pouvaient le garder. C’était pour elle l’horreur et l’odeur de sang virevoltait dans les airs, de plus en plus que les deux canidés avançaient. Du coup, la femelle fut surprise par les paroles que le Zorua avait prononcées. Comme s’il avait quelque chose d’horrible. Elle baissa les yeux et vit se qu’il voyait, un trainée de sang qui faisait un chemin vers un couloir. Elle comprenait c’était quoi l’odeur. Dégoutant à voir, l’arome était désastreuse et les prédictions était dans le négatif.

Ils étaient maintenant proche d’une porte, les deux personne ne savait pas se qu’ils à dans cette pièce, mais il devait y entrer. Ersatz le Zorua avait décidé de prendre les devant. Courageux, mais sur cette situation, in en fallait plus pour avancer. La petite chose avançait à pas feutré avec des bonds calmes et précis. Lucya avançait normalement mais ses pas étaient légers et calmes. Arriver vers le haut des escaliers, il avait un porte fermé. C’est ainsi que Ers essayait de trouver des indice sachant se qu’il avait à l’intérieur mais Pour la femelle chromatique, elle avait une odeur répugnante qui lui étouffait les narines et entrait par la gorge. Des mots qui disaient que c’était affreux. Enfin bref, elle n’avait pas envie de savoir se qu’il avait finalement, mais au point qu’ils en aient, ils l’avaient bien cherché. Surtout de voir le jeune cabotin essayer d’ouvrir la porte avec un attaque de type ténèbres, il aurait du demander à la Lucario d’ouvrir la porte, non? Ça aurait été mieux et lui conserver de l’énergie. Quand la porte fut ouverte, les deux partenaires d’aventures entraient dans la pièce. Ers avançait dans le noir et Lucya prenait son temps. Pas une seconde, Lucya entendit le jeune renardeau pousser un crie affreux et demander de l’aide à la louve or. Elle alla le voir voyant son air terrifier, elle suivit le trajet vers se qu’il lui avait fait peur. En voyant ce que c’était Elle comprit que c’était vraiment la goute d’eau qui faisait déborder le vase, disant même que les deux personne feront des cauchemarde, s’ils sortent vivant d’ici. L’odeur qui empoisonnait l’air était cette raison. Un corps inerte d’un Pokémon décapité. À première vu, Elle croyait que c’était un Zoroark, à cause des griffes, mais la taille était plus petit, c’était surement un Mangriff. En voyant les instruments de tortures pour couper et faire des expériences, Lucya disait comme Ersatz. C’était plus une boucherie qu’un laboratoire. Pas le temps de dire quelque chose, La chromatique entendit une voix venir vers la pièce là oui il était. À priori, ils parlaient justement d’eux, reconnaissent les noms de ceux qu’il était venu les chercher. Lucya du réagir, déjà que Ersatz en avait froid dans le dos et elle comprenait. Elle cherchait ou se cacher, elle trouvait un comptoir donc ils pouvaient se cacher derrière. Elle prit Ers, sans lui demander son avis et se cacha derrière le meuble. Sortir par la porte était risquer, fallait bien ne par lui faire soupçonner.


_________________