A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [YAOI] « Plus l'amour est nu, moins il a froid. » [CHATEAU OBSCUR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chasseur

avatar

Date d'inscription : 30/05/2014
Messages : 298

Parchemin
Arme: Thanos, une épée
Infos sur le personnage:
Points: 200

MessageSujet: [YAOI] « Plus l'amour est nu, moins il a froid. » [CHATEAU OBSCUR]   Sam 22 Aoû - 1:34




Ah ~ Et voilà une journée de plus qui se finissait pour le brave Ignizio. Il avait, encore une fois, beaucoup voyagé à-travers les terres d'Aizora pour vérifier l'état des camps qui, il fallait l'avouer, étaient dans des conditions désastreuses. Par exemple, dans le camp Bêta, les bâtisses réservées aux Inférieurs ne tenaient littéralement plus debout : les toits avaient fini par lâcher et les murs s'écroulaient sur eux-mêmes. Et dire qu'il y a quelques temps, ces taudis ressemblaient encore à quelque chose ! Ignizio s'en souvenait parfaitement pour la simple et bonne raison que la dernière fois qu'il s'était rendu au Désert Implacable, c'était pour acheter un esclave. Ou plutôt une esclave. Idenn. La simple évocation de ce nom remplissait le Scalproie d'une ardeur nouvelle.

Déambulant joyeusement dans les salles spacieuses du Château Obscur, Ignizio préparait dans sa tête les plans du lendemain. Mais son esprit restait tout de même accaparé par la menace que représentait Naxias. Cette sorcière de Goupelin avait gravi les échelons plus vite que prévu, et le Conseiller maudissait la noblesse et ses compatriotes pour cette catastrophe. Cette renarde n'avait plus toute sa tête. À chaque fois qu'il la croisait, il la trouvait en train se parler à elle-même, racontant des histoires à propos de ressusciter Arceus ou d'autres futilités sans queue ni tête. Et cela l’inquiétait, il ne pouvait le cacher. Non pas qu'il croyait à ces histoires de résurrection, mais disons plutôt que l'idée qu'une folle concentre les pouvoirs de décisions majeurs n'avait rien de rassurant. Il devrait penser à en parler avec les autres Conseillers pour régler ce problème sans effusion de sang.

Soudain, Ignizio se sentit incroyablement fatigué. Les problèmes ne faisaient décidément que de s'amasser, et rien ne semblait pouvoir empêcher le cours des choses. Le Scalproie s'écroula de tout son poids sur un fauteuil se trouvant malencontreusement sur son chemin, tout en soufflant bruyamment. Les Pokémons alentours se pressèrent pour quitter la salle le plus rapidement possible, ne souhaitant sans doute pas se confronter à lui. Voilà bien une chose qu'il ne pouvait expliquer. Pourtant, ce n'était pas comme s'il se montrait menaçant : la plupart du temps, il gardait ses lames rétractées.

Des cris suivis de bruit de poursuite sortirent violemment Ignizio de ses pensées. Qu'est-ce qui se passait encore ? Le Scalproie se leva d'un bond, lames dégainées, paré à contrer une éventuelle attaque. Le Conseiller sortit en trombe de la salle, se retrouvant alors nez-à-nez, ou plutôt nez-à-jambe, avec un Zorua. Ses poursuivants s'arrêtèrent net à la vue d'Ignizio, ne sachant pas comment agir face à ce Conseiller au caractère changeant. Ce dernier les congédia d'un mouvement de bras, accompagné d'un regard hostile. S'en prendre à un civil, quelle bassesse ! Le Scalproie avait deviné l'appartenance du Sombrenard sans aucun problème. Après tout, il connaissait tous les nobles et autres habitants du Château Obscur. Après quelques secondes sans dire un mot, Ignizio s'accroupit pour se mettre un peu plus à la hauteur du nouveau venu, bien qu'il le dominât toujours par sa forte taille.

Ignizio : “  Alors, quelle est la raison de ta visite ? Je suis Ignizio, un des six Conseillers.


Demanda-t-il sur un ton qu'il voulait amical, bien qu'un peu froid. Après tout, ce jeunot venait d'écourter un moment de calme et de repos bien mérité.

_________________



Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur

avatar

Date d'inscription : 30/05/2014
Messages : 298

Parchemin
Arme: Thanos, une épée
Infos sur le personnage:
Points: 200

MessageSujet: Re: [YAOI] « Plus l'amour est nu, moins il a froid. » [CHATEAU OBSCUR]   Dim 20 Sep - 13:32


Ignizio haussa un sourcil tout en tentant de déchiffrer ce que le Zorua devant lui bafouillait. Ce qui, entre nous, se révélait impossible dans l'état d'intense fatigue du Scalproie. Les cafouillages du jeunot furent alors interrompu par un gargouillement pour le moins sonore. Avait-il faim ? Bah, ce n'était pas quelque chose de rare en ces temps troublés. Il arrivait très souvent que des civils s'amassent à l'entrée du château, hurlant à la mort et suppliant que l'on leur donne de quoi souper. Mais les gardes étaient intransigeants et les faisaient reculer prestement, n'hésitant pas à utiliser leurs lances pointues, blessants quelques innocents au passage. S'il le pouvait, Ignizio se serait débrouillé pour rationner la nourriture. Ainsi, les civils, les nobles, tous les Helheimiens auraient eu de quoi manger. Mais au fond de lui, le Conseiller savait parfaitement que ce n'était là qu'une utopie, et que ce rêve ne se réaliserait sans doute pas. Jamais les nobles auraient accepté de partager leurs ressources avec les bouseux des campagnes et les pouilleux des villes.

Ignizio contempla fixement le jeune Zorua qui se trouvait devant lui, réfléchissant à ce qu'il pourrait faire pour l'aider. Après tout, ce petit avait réussi à s'introduire dans le château, ce qui n'était pas rien. Il ne devait bien être récompensé, non ?

Une idée traversa alors l'esprit du Scalproie. Il existait un moyen de donner quelque chose à grignoter à ce gamin et ce, de manière totalement légale : il suffisait qu'un de ses esclaves partage sa ration avec le SombreRenard. Ignizio désigna alors Eren d'office. Un sourire peu rassurant éclaira le visage du Conseiller. Comment l'Absol allait-il réagir en le voyant débarquer dans sa chambre avec un Zorua affamé ? Un petit rire traversa les lèvres du Chasseur Aiguisé tandis qu'il se penchait pour attraper le jeunot qu'il cala dans ses bras.

Ignizio : “ Eh, j'ai un moyen pour te faire manger alors arrête de gigoter. „


Ignizio traversa le château d'un pas dynamique, soudain extrêmement joyeux à l'idée de ce qu'il pourrait se passer. Bien sûr, il ne pourrait pas assister à la scène, son travail l'attendait. Cependant, il était à présent motivé pour reprendre les rênes. Et dire qu'Eren n'avait pas l'habitude d'être tête-à-tête avec un inconnu. Quelle tête allait-il faire ! Le Scalproie en profita pour expliquer au Zorua ce qui allait suivre :

Ignizio : “ Le seul moyen légal pour te faire bouffer, c'est de convaincre un de mes esclaves de partager sa ration quotidienne avec toi. Eren ne devrait pas être difficile à convaincre. Il est très obéissant. „


Les deux Pokémons finirent par déboucher sur une porte, après avoir traversé un nombre incalculable de couloirs. Ignizio posa le jeune Zorua sur le sol et frappa exactement trois fois sur la lourde porte en bois, chacun des coups résonnant étrangement dans le corridor. Il jeta alors un coup d’œil vers le Zorua et ajouta :

Ignizio : “ Je dois partir. Je compte sur toi pour ne pas bouger, hmm ? De toute façon, tu n'arriverais pas à sortir d'ici seul. „


Déclara le Conseiller sur un ton exagérément calme, laissant clairement sous-entendre la menace. Ignizio fit alors volte-face et s'enfonça dans l'ombre, laissant l'intrus seul.




HRP:
 

_________________



Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eren

avatar

Date d'inscription : 15/11/2014
Messages : 159

Parchemin
Arme: /
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: Re: [YAOI] « Plus l'amour est nu, moins il a froid. » [CHATEAU OBSCUR]   Sam 17 Oct - 14:02

Toc. Un premier coup résonna dans la chambre. Toc. Un deuxième coup rebondit contre le mur du fond. Toc. Un troisième coup sortit finalement Eren de sa torpeur.

L'Absol chromatique ouvrit doucement les yeux, émergeant tout juste d'un sommeil profond et fort réparateur. En effet, lorsqu'il avait du temps libre, ce qui était rarement le cas, Eren en profitait pour se reposer tout son soûl. Étrangement, et pour une raison qu'il ne parvenait pas à expliquer, il avait beaucoup de mal à dormir la nuit. Il en avait fini par venir à l'hypothèse que le silence l'effrayait au point de le rendre insomniaque. Bien sûr, jamais il ne le dirait à qui que ce soit, il s'agissait-là d'un secret bien trop embarrassant pour être révélé. L'esclave manquait déjà terriblement de virilité, il n'allait tout de même pas donner à ses semblables hiérarchiques d'autres raisons de se railler de lui.

Eren se redressa finalement sur son lit dans un soupir, manquant cruellement de motivation pour aller travailler au château et de patience pour endurer les médisances des domestiques cruels. Il y a quelques temps encore, il se rendait sur les lieux de travaux le sourire aux lèvres. Malheureusement, la présence malsaine des autres esclaves avait vite fait de lui enlever toutes envies de les retrouver le lendemain. En se levant, l'Absol remarqua sans mal que ce qui fît de lui un mâle s'était exprimé. Cependant, il n'y prêta pas attention, comme à son habitude. Cela finirait par partir au bout d'un moment, il suffisait simplement de le supporter. De toutes manières, Eren n'avait pas le temps, ni l'énergie, ni l'envie de se pencher sur le problème.

L'Absol se décida finalement de sortir de son lit. Il ne prit pas la peine de mettre son habit de la honte, ni de se faire des tresses, qu'il défaisait à certaines occasions pour son bon plaisir. Ce fut donc avec le pelage en pagaille que l'esclave ouvrit la porte, s'attendant à voir son maître derrière. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que le Scalproie n’était nulle part en vue ! Eren regarda tout autour de lui, ne comprenant pas qui avait toqué à la porte et l'avait dérangé. Il baissa alors les yeux, et vit un Zorua. Le chromatique resta un moment ainsi, dévisageant sans vraiment comprendre l'être qu'il avait en face de lui, l’expression neutre. Qui était-ce ? Il ne se souvenait pas de l'avoir déjà vu dans le château. Enfin, ce n’était pas comme si cela importait réellement. Il y avait très souvent des visiteurs de toute façon.

Enfermé, comme toujours, dans son mutisme, Eren attendait calmement une réaction de l’inconnu, qui ne manquerait sans doute pas de faire un commentaire désobligeant sur son apparence.

_________________

Ersatz's Theme 08 : Slums of basset | Je pue en #756c9c
Une voix dans ma tête me fait chier en #9c6c84

- Ah ha... Il ne reste donc plus que toi... et moi.
NON! Chassons les jusqu'au dernier! -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eren

avatar

Date d'inscription : 15/11/2014
Messages : 159

Parchemin
Arme: /
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: Re: [YAOI] « Plus l'amour est nu, moins il a froid. » [CHATEAU OBSCUR]   Mer 20 Avr - 11:39


Regardant toujours de haut le nouveau venu, Eren eut la désagréable surprise d'être accueilli par une exclamation de stupeur, suivie par un bond en arrière de la part du Zorua. Cela laissa un sentiment de nervosité à l'Inférieur, qui détourna légèrement les yeux en se dandinant inconsciemment sur ses frêles pattes, perdant un peu de sa contenance habituelle. Où diable se trouvait Ignizio dans un moment pareil ? L'esclave aurait reconnu entre milles la façon caractéristique de son maître à toquer à la porte, alors ... Où était-il ? Il n'avait tout de même pas osé le laisser seul avec cet inconnu ? Un frisson d'horreur dressa davantage ses poils déjà ébouriffés. Sur ses gardes, Eren posa de nouveau ses yeux sur le Zorua, et en profita pour l'examiner plus précisément. Il ne semblait pas très grand pour son espèce, enfin, l'esclave ne pouvait pas réellement en juger vu qu'il n'en avait jamais vu d'autre, et ses côtes saillaient sous son pelage charbonneux. Était-il affamé ? Sans doute, mais Eren ne ressentait présentement aucune pitié pour le renard, notamment à cause de sa réaction en le voyant. Que valait donc ce bond en arrière ? Était-il superstitieux ? Le fait qu'il fut un Absol, annonciateur de malheurs, le dérangeait-il tant ? Ou était-ce sa peau carmin ? Dans tous les cas, le Zorua ne se gêna pas à le détailler sous toutes ses formes. Se rendant soudainement compte de ce sur quoi le renard pouvait tomber, Eren rougit légèrement tout en tentant de cacher la chose avec déplaçant ses pattes. Se sentant soudainement complexé par son physique étrange, Eren s'empourpra de plus belle, sa peau prenant une couleur cramoisie, tandis qu'une folle envie de s'enfuir se cacher dans sa chambre et de fermer la porte au nez du Zorua le prît.

??? : “ Ah ! „


Trop tard. Il ne pouvait plus faire demi-tour à présent. Le Sombrenard leva instantanément la tête vers lui, l'air profondément choqué, désolé, paniqué, ou quelque chose du genre : Eren n'avait jamais été doué pour déchiffrer les sentiments des autres, et encore moins les siens. Le Zorua qu'il avait en face de lui s'assit soudainement, comme s'il cherchait à cacher quelque chose, ce à quoi l'Absol répondit par un regard interrogateur, sans être réellement curieux. Après tout, les voilà qui se trouvaient dans une situation fort gênante, il ne serait pas étonnant que le renard se sentît mal à l'aise. D'ailleurs, ce dernier prit la parole, et cette fois-ci, ce n'était pas pour émettre des bruits de bête.

??? : “ Eeeeerm... Et bien, on m'a retrouvé dans le château, un peu affamé et... Un grand Scalproie m'a dit qu'il y avait de la nourriture ici alors baaaaah... Il m'a emmené là, à ma grande honte. „


Ce maudit Scalproie ! Ignizio cherchait définitivement à le mettre dans l'embarras le plus possible ! Eren soupira d'agacement, en fermant les yeux. Il avait beau être reconnaissant à son maître de l'avoir sauvé, il y avait tout de même des limites à tout. Et franchement, ce contexte, cet arrangement des événements, se trouvait réellement à la bordure de ce que l'Absol pouvait tolérer. Il ne manquerait plus que ce maigrelet en face de lui fût un pouilleux ! Eren rouvrit finalement les yeux et les posa sur l'intrus, comme s'il cherchait à le sonder. Il ne pouvait mentir, puisqu'Ignizio était passé par là. Et puis ... Le Scalproie ne venait-il pas de lui donner un ordre indirectement ? Hésitant, incertain, Eren fixa avec plus d'insistance le Zorua, le visage neutre, bien que toujours empourpré. Il ne pouvait pas désobéir, n'est-ce pas ? Après une courte réflexion, l'Absol se décida à parler, répondant ainsi à l'intrus à sa manière, de sa voix monotone et morne :

Eren : “ Entrez dans ma chambre. Je partagerais mon repas avec vous. „


Sans attendre de réponse, Eren fit volte-face et retourna dans son chez lui, un tantinet répugné à l'idée de faire entrer un inconnu dans ses appartements. Là, il s'approcha d'une table sur laquelle se trouvait un récipient contenant une bouillie peu ragoûtante, devenue froide, qui se trouvait être le repas quotidien des esclaves. Bien sûr, il arrivait qu'Ignizio lui apportât de quoi grignoter, mais à présent qu'il avait une nouvelle esclave, cette "Idenn", il ne faisait plus réellement attention à Eren, ce qui blessait l'Absol dans sa fierté. Ce dernier secoua subitement la tête, préférant ôter de son esprit cette jalousie ridicule et se concentrer sur l’instant présent. Un Zorua se trouvait dans sa chambre. Un inconnu. Peut-être même une racaille. Un nouveau frisson d'horreur fit trembler le pelage de l'Absol, qui se remémorait un passage particulièrement choquant de sa vie. Non. Pas maintenant. Il s'ébroua encore une fois, agacé par sa propre pensée, puis se tourna vers l'intrus, se rendant compte qu'il ne connaissait toujours pas son nom.

Eren : “ Je suis Eren. Comment vous appelez-vous ? „


Demanda-t-il d'un ton toujours aussi blasé, incapable de mettre une once d'émotion dans sa voix. Cependant, il n'attendit par la réponse du Zorua pour se pencher de nouveau vers le cas de la nourriture. Comment descendre le bol de la table ? Il ne pouvait se servir de ses pattes, et s'il utilisait sa gueule, il renverserait sans doute le contenu par terre. Eren hésitait face à ce nouveau problème, qu'il n'avait jamais rencontré. En effet, le récipient se trouvait juste à la bonne hauteur pour lui permettre de manger, mais il en était différent pour le renard. L'Absol se résolut finalement à solliciter l'aide du Zorua, ne voyant pas d'autres alternatives.

Eren : “ Sauriez-vous comment descendre ce bol ? La nourriture se trouve dedans. „


_________________