A Story About Pokémon
Bienvenue étranger sur A Story About Pokémon !
Ce forum RPG est spécial car on y incarne uniquement des Pokémon. Ceux-ci peuvent également avoir des métiers, des vêtements et des armes en rapport avec l'époque Médiéval. Il y a des courses entre camps pour savoir qui sera le meilleur !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Rose Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vladimir G.

avatar

Date d'inscription : 30/10/2015
Messages : 9

Parchemin
Arme: Sac de gemmes / Bâton magique
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: La Rose Noire   Dim 20 Mar - 13:11

Une brume noire épaisse et surnaturelle se repend dans les galeries froides et humides des Mines Mystiques. Les torches s'éteignirent et un vent obscur se mit à parcourir la mine jusqu'à la sortie, prenant au dépourvu les esclaves travaillant. Les pioches martelant la roche et les berlines grinçantes sur les rails rouillés se turent, les travailleurs stoppèrent leur dur labeur pour laisser plonger les profondeurs se napper d'un silence d'or...

Une masse informe apparaît au travers la noirceur de la fumée, traversant la galerie. Le corps se dessine un peu plus au fur et à mesure de sa progression, on distingue quelque chose de... Plumeux. Une démarche lente, quelque peu maladroite, titubante dirait-on. Un petit bruit sourd accompagne l'avancée de la créature.

La brume se dissipe. Une canne apparaît en première au travers la brume et enfin, il se dévoile.

Un corps noir de jais, un torse dont les blanches plumes sont ternies, une queue de plumes rouge foncé, un chapeau rembourré de son propre plumage et un regard... Sanguin et meurtrier.

Les torches s'illuminèrent de nouveau d'une nouvelle flamme spectrale, violacée et bleutée. Les galeries laissent maintenant projeter entre leurs mûrs le feu mystique. Il était temps pour le sorcier de sortir de son antre et de parcourir le monde afin de mettre ses plans à exécution. Le volatile arriva dans la salle principale, sur une petite terrasse surplombant l'immense trou s'enfonçant dans les entrailles de la montagne. On ne saurait dire à quelle profondeur l'on se trouve. Le puits s'enfonce dans des ténèbres immuables et le plafond n'est pas distinguable, tout ce qui est remarquable, ce sont les centaines de petits points lumineux espacés de manière régulière, les lumières guidant les larbins. Poster sur sa plate-forme, il tendit son bâton devant lui et murmura.

« Allum Nak Ta Virr »

Une petite balle rouge flottante sortie alors de la baguette du magicien et se rapprocha de celui-ci.
Le Corbeau éleva la voix.

« Contre-Maîtresse Squaly, je dois m'absenter quelque temps, je ne sais pas quand je reviendrais. Je laisse les directives de la mine à votre charge. Faites juste des changements aux niveaux des équipes de forage de la section XD 001, envoyer la famille Pattefer dans la chambre, ils sont moins sensibles aux effets de pierres noires. Autre instruction, personne ne rentre et personne ne sort. S'il y le a moindre problème, vous savez quoi faire. Concernant votre fils, je vous laisse libre d'aller le voir pendant mon absence, mais vous avez intérêt à ce qu'il y ai des résultats concluants à mon retour ! Le temps presse, nous touchons au but alors, ne me décevez pas...»

La messagère s'éloigna alors du bec du sorcier et s'enfonça tranquillement dans le ravin jusqu'à ce que sa petite lueur disparaisse. Bien, le mage est fin prêt pour le départ. Il s'approcha du bord, sentant les courants d'air s'engouffrer dans la galerie et le tiré vers le bas. Il tient avec une de ses ailes son chapeau agité par le flux, un vieux réflexe malgré qu'il sache que ses plumes ne risquent pas s'envoler avec une site petite bourrasque. Une aura noire, enveloppe le sorcier, il avance une serre dans le vide et comme un corps mort, se laisse tomber, riant au éclat avant de disparaître dans le puits géant. Son rire sinistre retentit dans toute la mine, rebondissant sur chaque paroi de pierre, résonnant maintenant dans la tête des esclaves. Il apparaît soudainement, battant des ailes avec force, poussé par la magie se libérant de son corps, ses yeux illuminés de rouge laissant derrière lui une ligne lumineuse, il remonte vers la surface. Il emprunte une artère, soufflant la poussière, les pierres et les Pokemon sur sa route.
Quelques embranchements plus tard, une pente montante et enfin...
La lumière au bout du tunnel !

-----------------------------------------------------------------------------------

Après plusieurs longues heures de vols, le boss se posa sur la branche épaisse d'un grand arbre. De celui-ci, il voit une clairière et une route se séparant en deux parties. La voie de gauche, continue sur un sentier de roche et de terre en direction de la citadelle obscur et celle de droite pénètre dans la forêt... L'Aura noire du Corbeau se dissipe peu à peu, en effet, il lui serait incongru de croiser des Pokémon avec ce manteau ténébreux, il faut la dissimuler aux yeux de tous. Le rapace descend alors de la branche, se laissant planer jusqu'à l'entrée de la forêt. Avant d'y entrer, il inspecta rapidement les environs. Pas un Miaouss, c'est une aubaine. D'un coup d'aile, sa baguette apparut brusquement, par enchantement. Il récita alors, de sa voix suave et grave, une nouvelle incantation.

« Ilo Num Dar Voïd ! »

Le mage ailé se retrouva enfermé dans une bulle noire comme de l'encre pendant quelque instant, puis elle se dissipa. Quelque chose avait changé le vieux rapace dégarni. Les plumes de son corps, autrefois noires, retrouvèrent une couleur bleu pétrole resplendissante, la barbe plumeuse de son torse couleur, caillé redevint aussi blanche que de la neige et les plumes rouges de sa queue et sous ses ailes... Ne changèrent pas.
Il gonfla ses poumons comme des ballons, bomba son torse et expira avec plaisir les quelques vapeurs noirâtres restées au fond de sa gorge.

« Aaaaah, qu'il est bon.... De retrouver ses 20 ans, ho ho ho ! »
croassa-t-il en laissant apparaître un regard qui, de son époque, en faisait tomber plus d'une.

Le sortilège de dissimulation a fait rajeunir le mage, lui rendant sa fougue et sa jeunesse d'antan. Il est bien plus présentable dans ce faux-habit de lui-même. Il exécuta une petite courbette, devant un rocher, se racla la gorge plusieurs fois pour avoir le bon ton et enfin, il pénétra dans La Forêt Cruelle.
Le mage marche tranquillement dans le bois ombragé, se soutenant avec sa canne fétiche. Le sentier balisé se stoppa brusquement au détour d'un virage. Plus aucune indication, c'est bien la veine pour Vladimir. Plus aucune voie, ni sentier pour se repérer dans ce lieu sombre remplis aux buissons épineux et acérés. C'est le premier obstacle qui se présenta devant le magicien.

« Obstacle vous dites ? Voyons voyons, où voyez-vous un obstacle ?
Ouvrez donc les yeux, la route est juste devant nous ! »

Mais à qui parle-t-il ? …

« Attendez, je vais vous montrez. »

Il leva son bateau et une petite goutte bleue, comme de l'encre, tomba au sol. Elle le pénétra, se rependant dans la terre et après un bref moment, une ligne violette et continue se forma sur le sol.

« Suivez le guide, ha ha ha ! »

Après quelques minutes à suivre la traîné violacée, il se retrouva devant un buisson épais entouré par deux immenses bouleaux.

« Ah, enfin ! Ce n'est pas trop tôt ! »

La broussaille s'écarta en deux à son passage, il est arrivé à destination.

« Ink, L'Atlantide de Verdure. Pouah, c'est trop de couleur à mon goût. Bon, il est l'heure d'aller retrouver ces précieux, parchemins...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ocella

avatar

Date d'inscription : 09/01/2016
Messages : 42

Parchemin
Arme: Wakizashi
Infos sur le personnage:
Points: 360

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Mar 5 Avr - 23:10

Encore une journée de trop dans ma vie. Misère. Je n’aurais jamais pu voir autrement, mais je n’avais pas le choix de suivre ma quête. De mes ennemis et leur mettre fin à leurs jours. Mais aujourd’hui, j’avais une mission qui devait être très minutieux, ne pas se faire repéré par la police, sinon, j’aurais de grave ennuis. Il avait quelque que temps, un noble m’avais demandé d’éliminer un intrus. Il racontait avoir eux à faire à ce type en raison qu’il couchait avec les filles du client. J’étais assez septique, surtout que se noble n’avait pas l’air si bon sens, mais me payer se qu’il avait à donner, pouvait changer l’idée d’un personne assez vite. J’avoue lui avoir cuisiné quelque question et de venir me voir dans un coin sombre était risquer de sa part. Surtout un faut pas, il se serait fait égorgé vif. Je n’aimerais jamais les fautif. S’il voulait encore vivre, il avait intérêt à ne pas me balancer car il serait dans le même bain. C’est comme ça, quand on loue mes services. Tu fais un pacte avec le diable, tu dois payer se que tu dois pour la demande. Enfin, je ne vais pas m’attarder sur le sujet.

C’était aujourd’hui que je me rends compte que celui que je recherche était en position. J’étais tapissé dans l’ombre à l’observer c’est moindre faits et gestes. Il fait que je sois furtive et vigilante, car j’étais dans une place publique, bon sang! Si je me fais avoir, je vais me faire découper en rondelle. Je l’observais bouger et aller apporter quelque chose qui m’intriguais un peu. Un manuscrit ou un parchemin qui tenait dans ses bras. Ce Pokémon devait surement faire quelque chose d’important, c’est sûr. Laissons le faire car, ça sera la dernière chose qu’il fera. C’est ainsi que je me déplaçais furtivement pour ne pas perdre de vu et de l’avoir en mire, prête à agir. Je me demandais si un appât serait idéal pour l’amener ou je veux? Il fallait trouver une femelle assez bête pour faire ça mais malheureusement, je n’en trouvais pas. C’est dur tout ça! Je le vit soudain allez vers la Cité d’Ink. Ha misère! Je devais me montrer plus prudente là bas. On ne sait jamais. C’est en le suivent que cette personne me faisait pitié. En effet, il c’était perdu dans tout ça. Moi qui avait une belle vu la ou j’étais. Je voyais la cité dans quelque étroits chemin entre les feuillages. Bon, aussi bien de l’aider un peu, tellement qui à de l’eau à la place du cerveau. C’est ainsi que je pris un baie et je le lançais vers la direction que je voulais. Le bruit n’était pas effrayant Juste à le rendre curieux. Je le vit alors avancer à pas sûr vers le son. Voilà! Avance! Il était temps que tu vois ou tu allais.

Enfin bref. Je le suivis vers cette fameuse cité. Je me cachais dans l’ombre des recoins des maisons pour mieux l’observer. Qu’est –ce qui ça avec lui? Je me demandais bien qu’est-ce qui trame avec lui. Je devais avoir le cœur net. Cette cité me donnais envie de profiter de la vu mais mon travaille avant tout. Enfin, une mission serait le mot juste. Je ne devais pas laisser la chance à ce Pokémon de me filer entre les pattes palmées et de risquer de perdre de l’argent, même si c’est un idiot et que je l’aurais achevé dans la foret s’il ne transportait pas quelque chose. Ça serait bête que ce parchemin ne soit pas à temps et que je me fasse démasquer avant.


_________________
Je vous arrose en:9933ff
Thechnique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir G.

avatar

Date d'inscription : 30/10/2015
Messages : 9

Parchemin
Arme: Sac de gemmes / Bâton magique
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Mer 18 Mai - 18:18

Des heures et des heures qu'il errait dans ce labyrinthe de verdure qu'est la charmante ville d'Ink, évoluant d'une marche sûre et lente à la fois, s'aidant encore et toujours de son fidèle bâton magique telle une canne de marche.
La nuit était tombée depuis un moment déjà dans la ville, se drapant maintenant des couleurs. Adieu fleurs d'un jaune éclatant, d'un rouge carmin flamboyant, vos couleurs se fanent à l'arrivé de la nuit... Ink, verte beauté des bois enchantés...

Vladimir avance sans trop réfléchir depuis plusieurs minutes dans une allée au sol marbré. Seul les quelques lumières des bougies émanant des habitations, recouvertes toutes ou en partie de végétation, éclaire l'ombre de l'oiseau errant dans la rue. Quelques civils croisent la route du mage, croisant rapidement le regard et continue leur route, sans une once d'inquiétude. D'habitude, l'oiseau se serrait amusé un instant à lire dans les pensées d'un des passants, fouillant dans son esprit quelques menues informations, juste pour s'amuser et surtout, ne pas perdre la main.

Mais il n'en fut rien, le volatile est... Ailleurs. Oui, c'est bien les mots, il est physiquement présent, mais ce qui lui reste d'âme, et seul Arceus doit savoir ce qu'il reste encore du corbeau, semble absorbé par quelque chose... Son être mentale est dans un autre monde, un monde lointain, mais pourtant si proche... Inconsciemment, ou bien consciemment, il se retrouva devant une sorte de cour, plus précisément un patio et en son centre, une bâtisse légèrement ombragée par des plantes grimpantes. Plus loin, derrière la battisse, un banc rongé par l'humidité, fait face à la forêt.

Le corbeau s'y dirige, passant sous le belvédère et, une fois près du banc, posa son croupion et laissa son regard déjà perdu fixé l'horizon au bord de cette colline culminant au-dessus de la ville. Il se souvient qu'il y a quelques mois à peine, il était au château obscur en compagnie de sa maîtresse, dans son labo secret, expérimentant la plus malsaine des magies en toute quiétude, torturant les pauvres innocents tombant être ses serres, cherchant à extraire tout le mal qu'il possédait en eux et les concentrés dans... Il soupira, fermant un moment les yeux pour laisser la brise nocturne balayer son chapeau de plume. Soudain, un battement d'aile vint troubler le silence du petit parc. Un petit corps noir se posa sur le banc et fixa le boss un instant. C'est un Cornèbre. Vladimir ouvrit son œil droit pour voir l'intrus, ne manifestant aucune agressivité a son égard, puis, lui adressa quelques mots.

« Alors, où en est notre colis ? »
« Comme prévu, le livreur se dirige vers le lieu de rendez-vous »

Le petit oiseau tourna sa tête vers la ville endormie, en bas du parc. Au loin, on peut apercevoir encore une lueur, un point brillant dans la nuit.

« Encore une chose.»
Reprit l'oiseau de nuit.

« Il semblerait qu'il soit suivi. »
« Suivi ? Par qui ?! »
S'offusqua le sorcier.

« L'un des confrères a vu un individu étrange suivre la marchandise.
Type grenouille, très discret, probablement un assassin, nous n'avons pas réussi à identifier exactement l'espèce... »

« Fichtre, quelqu'un d'autre est sûr le coup ! Va prévenir les autres, qu'ils restent sur leur garde et qu'ils soient discrets, prêts à intervenir, je vais y aller maintenant. »
« Bien compris, Boss.»

Le jeune volatile décolla s'en tarder et se laissa planer vers la cité. Il faut toujours être bien entouré et il chose commune pour un Corboss d'avoir son petit réseau d'informateur dans chaque coin d'Aizora... Néanmoins, cette information lui échappe un peu. Qui diable donc s’intéresse à ses parchemins...
Un riche noble, un marchand peut scrupuleux ou encore un autre magicien ?
C'est une fâcheuse nouvelle que Vladimir va devoir rendre clair. Mais, la priorité avant tout est de récupérer ses précieux artefacts. Avec un peu de chance, la commande ne sera pas morte avant d'être arrivé à destination, juste derrière l'Auberge d'Ink. L'oiseau se mit à nouveau sur ses pattes, s'étira les ailes, saisit sa canne à l'aide de son bec et se plaça sur le rebord de la petite colline.
Dans un mouvement presque dramatique, il se laissa tomber tel un poids mort. D'un coup il ouvrit grand les ailes pour se rétablir, volant en rase-motte  par dessus des toits des quelques habitations du lieu avant de se laisser planer dans le ciel nocturne en direction de la lumière vacillante du lointain.

Il ne lui fallut que quelques minutes avant d'arriver a destination. Le mage atterrit à pleine vitesse sur la route déserte, se laissant glisser durant quelques mètres, ses serres griffant le sol tout en laissant voler de petites étincelles de lumière.
Il s'arrêta in extremis juste devant un puits. Il s’épousseta tout en grommelant des injures, il lui fallait se dépêcher, en espérant ne pas être arrivé trop tard.
Sa canne dans son bec passa rapidement à son aile, puis il se dirigea vers la rue se trouvant derrière la taverne. Depuis l'extérieur, on peut y entendre les civils festoyer, rire, couverts et chaises tintant joyeusement en cœur. Le corbeau avance non-chaland vers le lieu de rendez-vous. La ruelle est déserte.

De ses yeux, adaptés à l'obscurité, il inspecte les environs. Rien, pas âme qui vive, tant mieux dans un sens. Il leva la tête pour apercevoir deux grands yeux jaunes le fixer, non ce n'est pas un Miaouss, mais bel et bien l'un de ses indics qui surveille la zone. Soudain, les yeux clignotent, tel des lampions devant lesquels l'on passe un drap pour faire du morse, le colis arrive. Vladimir se tient en position dans l'ombre, toujours dans son apparat de jeunesse, la plume rouge bien dressée sur sa tête, il attend, impatient, de quoi en retourne les précieux objets.

Quelques instants plus tard, une forme se profila au bout de la ruelle.
L'individu apparut, sous un large manteau, encapuchonné pour voiler son visage. Cela fit sourire le volatile de le voir aussi ridicule... Qu'il cache son visage ou non, qu'importe ce qu'il est, il finira, où il devra finir...
Le corbeau donna un coup sur le sol avec sa canne avant de sortir, faisant immédiatement réagir le livreur. Il sent, il perçoit, des émanations surnaturelles, oui, il les a sur lui ! Avant de perdre toute sa raison, il se ressaisit, pour interagir avec son interlocuteur. L'acteur entre en scène.

« Aaaaah ! Mon cher ami, je n’espérais plus vous voir !
J'avais peur que vous m'ailliez fait faux-bond ! »

dit-il sur un ton faussement soulagé tout en roulant magnifiquement les R.

« Je me suis un peu perdu dans la forêt et c'est par un heureux hasard que j'ai réussi a trouver la ville. »
« Comme je vous comprends, une véritable plaie a trouver, mais cela en vaut la chandelle »
« Assurément monsieur Vladimir ! Assurément. »
Acheva l'être sous le manteau d'un voix légèrement tremblotante.

Il enchaîna rapidement, sans laisser le temps au Corbeau de répondre.

« Je pense que nous pouvons conclure notre « marché ».
Vous avez... Ce qu'il faut ? »

Le sorcier, laissa échapper un petit rire étouffé, puis leva une aile vers le ciel.
Une ombre volante et furtive passa rapidement au-dessus des deux individus et soudain, comme sortie de nulle part, une grosse bourse pleine tomba violemment au sol, laissant tinter quelques pièces en or tombées sur les pavés entre le corbeau et le livreur. Vladimir s’avança au niveau de la bourse

« Je pense que cela devrait être à votre convenance ? »

Le livreur passa alors l'un de ses bras sous son manteau, par l’encolure, pour y extraire deux grands morceaux de tissu enroulé qu'il tendit au corbeau. Un large sourire, si l'on peut appeler ça, se dessina sur le bec de Vladimir, qui fit briller ses yeux rouges sang. Les rouleaux s'envolèrent légèrement et vinrent au plus proche des yeux de celui-ci. Ils se déplièrent sous un ordre mental, il put alors contempler les glyphes inscrit sur chacun d'eux, rapidement. Ils les avaient enfin...
C'est un pas de plus vers ses projets.



H.S RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ocella

avatar

Date d'inscription : 09/01/2016
Messages : 42

Parchemin
Arme: Wakizashi
Infos sur le personnage:
Points: 360

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Ven 20 Mai - 21:44

Quand il était en route, je pouvais l’apercevoir faire quelque pas vers le coté du marché. Surement en trin de prendre son temps. De toute façon, il devrait attendre son demandeur pour cela à se que je pouvais constater avec ses mots qui lâcha. Justement, je stoppais un instant car je me sentais vu par des petits corbeaux Pokémon qui m’avait vu. Sans doute l’interface de ma forme, surtout dans l’ombre accroupis en petit bonhomme dans un coin en hauteur. Je du attendre que les Cornèbres passe leur chemin. Encore heureuse qui faisait nuit, sinon, j’aurais l’aire d’une vraie dinde et j’aurais échoué ma mission.  Je du rester immobile comme une statue, et regarder du coin de l’œil ma proie qui allait vers l’arrière des bâtiments. Bizarrement, les piaffes n’avait pas eu l’intention de m’attaquer, surement qu’ils sont de parfait abrutis ou ne faisaient même pas confiance au livreur pour risquer leur vies. D’un coté je les comprends, mais ils me faisaient perdre du temps précieux. J’ai du prendre un chemin plus différent et de deviner ou il sera. C’était une grave erreur car je l’avais perdu de vu et n’était même pas où j’avais imaginé. Du coup, je regardais un Cornèbre qui passait par là et surement que lui me conduira à ma mission.  J’avais vu juste et j’avais pu le voir venir proche de ma cachette, je pouvais comprendre que la forme évoluer de ces piaffe était là et attendait le livreur.

Attends, Je l’avais pas vu à quelque par. On dirait qui avait été là dans la guerre des obscurs. Enfin il fallait que je sois prudente si mes soupçons étaient évidents. J’écoutai les dires des deux Pokémons et j’avais presque voulut rire. Dire qu’il serait perdu sans moi et le gros corbeau aurait attendu encore longtemps, si je n’avait pas intervenue et pris par pitié ce livreur de pacotille. À moins que les Cornèbres se serait chargé du reste. Enfin bref, je restais là attendant le bon moment pour frapper. Je le regardais donner des parchemins au sorcier pour que je puisse enfin le tuer. Après cet échange tant attendu. Je me dirigeai vers la victime. Je descendis sur le sol pour pouvoir approcher de cet homme capuche. Assez proche, sans faire de bruit, je du aller vite, le temps que le Corboss ne regardait pas vers son livreur. Je pris mon arme de prédilection, un wakizashi que j’avais depuis toujours. C’est alors que je le rattrapai et en finissait avec lui. Enfin! Le corps sans vie de l’homme encapuchonné gisait par terre. Je du fuir avant qu’on m’aperçoit, mais il était trop tard. Ma hâte avait eu raison de moi. Un Cornèbre avait sonné l’alarme et je n’avais même pas une seconde pour agir que leur patron m’avait repéré. Mince! Je n’avais que faire de son parchemin et surement il croira que c’était le contraire. Au moins, il pourra reprendre son du, s’il ne me rapporte pas aux autorités.

_________________
Je vous arrose en:9933ff
Thechnique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir G.

avatar

Date d'inscription : 30/10/2015
Messages : 9

Parchemin
Arme: Sac de gemmes / Bâton magique
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Mer 25 Mai - 22:53

Quelque chose vint interrompre l'euphorie du maître corbeau. En haut, sur les toits, l'un des petits se mit à s'agiter. Vladimir replia immédiatement les parchemins qui lui bouchaient la vue sur la ruelle pour voir ce qui se trame, sa tête s'inclina vers le bas. Le colporteur, jadis debout, est maintenant au sol, son sang se rependant jusqu'aux pattes du sorcier. Il n'a rien entendu, rien senti venir, trop perdu dans sa lecture pour avoir fait un tant soit peu attention à son environnement, et ce, malgré ses pouvoirs surnaturels. L'assassin venait de passer à l'action, vif, rapide, sans un bruit, mais pas assez furtif pour passer entre le regard des petits alliés. Est-ce une mise en garde ?

Une mise en garde...

Lorsque cette idée traversa l'esprit du corbeau, elle le mit hors de lui.
Personne n'avait jusqu’à présent osé défier ainsi le corbeau, personne. Intérieurement, il se mit à bouillonner et peu à peu, son bec se mit à s'ouvrir, sans émettre un son. Il releva la tête, ses yeux viennent de devenir uniformément rouge. Le sort de camouflage se dissipa, laissant revêtir la véritable apparence du sorcier. Un petit Cornèbre vint se poser sur la tête de son maître, paniqué.

« Boss, elle s'enfuit ! Qu'est-ce qu'on fait ?! »

Vladimir ne répondit pas tout de suite. Son regard démoniaque se perdit un instant dans une flaque d'eau. Il contempla son reflet, celui d'un monstre sanguinaire, sans foi ni âme. Une créature des ombres venues pour répandre la souffrance.
Ce reflet plaît tellement au sorcier. Le petit oiseau perché ne comprend pas trop l'attitude de son patron, faisant une drôle de mine en attendant la réponse de
celui-ci. C'est alors que Vladimir lui répondit, sur un ton inhabituellement calme.

« Je pense, qu'il est l'heure... »

Une voix pénétra alors dans l'esprit du petit corbeau... La voix de son maître...

« Ollumos Nakir Fol Di Nram... Ollumos Nakir Fol Zum Fi Nram... »

Les yeux rouges de Vladimir se mirent à briller d'une lueur satanique.
Son regard, au travers de la flaque d'eau, croisa celui-ci de la jeune corneille perché sur sa tête. Elle fut prise d’effroi, trembla un instant et se figea.
Les yeux jaunes de l'oiseau devinrent orangés, puis, virèrent aux rouges, peu à peu. A cela, le Pokémon BigBoss ne put s’empêcher de ricaner avant de lâcher les derniers mots, qui allait donner l'objectif de la soirée...

« De partir, EN CHASSE ! »

Et il se mit à rire à pleins poumons, un rire sinistre qui résonna dans toute la ville. Il déploya ses ailes, de larges vapeurs obscure l'entourèrent peu à peu et se dispersèrent sur le sol, formant une masse rampante se déplaçant de manière sinueuse, tel un Abo. Dispersé aux quatre coins d'Ink, les petits oiseaux se font tous touché par le maléfice, leur regard devenant tour à tour sanguin, ils s'envolent dans le ciel nocturne, se regroupent et ne forment qu'une nuée croassante. Sur terre, la brume entourant le sorcier le recouvre entièrement et l'on ne distingue maintenant que deux points rouges transperçant la noirceur de la brume. Il n'est plus un corbeau, il est devenu une forme fantomatique lévitant
au-dessus du sol. La créature informe se met en mouvement, la nuée le suit, puis le dépasse. C'est un énorme mur de Cornèbre volant frénétiquement entre les fenêtres des habitations, à la poursuite de l'assassin.

Le mage suit sa petite troupe, préparant dans sa tête moult incantation à l'attention du ravisseur. Oh oui, il a hâte de rencontrer celui qui a osé le défier, à moins que celui-ci n'arrive a s'échapper de ses serres.

« Mouhahahahaaaaaa ! »

H.S pour le staff:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idenn

avatar

Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1448

Parchemin
Arme: N/A
Infos sur le personnage:
Points: 122

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Mer 25 Mai - 23:49

Suite à une mauvaise manipulation, impossible de montrer en direct le lancer de dé. En refaire un demanderait trop de temps pour retomber sur le même résultat. Nous avons vu avec Vladimir pour le véritable résultat qui est donc: "Ocella peut s'enfuir si elle le souhaite".

Désolée pour la gêne occasionnée, nous espérons que cela ne se reproduira plus !

_________________
J'écris ses paroles en skyblue

Compte principal, merci d'envoyer vos MPs ici. Autres comptes: Nobunaga, Nailah, Sherlock, Victini

Swag ultime dans 3,2,1...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-story-about.forumactif.org
Ocella

avatar

Date d'inscription : 09/01/2016
Messages : 42

Parchemin
Arme: Wakizashi
Infos sur le personnage:
Points: 360

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Dim 5 Juin - 2:22

C’était bien ce que je me disais. Il croyait surement que c’était un signe néfaste pour lui, mais au contraire, c’était juste un contrat que j’avais reçus pour la tête de ce type. Si j’avais attendu que ma victime sortait de la zone du corbeau, j’aurais eu la chance de tuer l’homme de ma mission pour avoir de la tranquillité. À la place, des piafs m’on démasqué en hurlant et réveillaient le Corboss. Une chance que ce type était dans un autre univers car j’avais eu le temps de m’enfuir et de sauté de toit en toit. Il faisait nuit et c’était à mon avantage de passer dans les ombrages des maisons et autre structure du village qui ne faisait pas de la lumière. Je savais qu’ils seraient après moi et c’était évidant. Je voyais une masse se former, d’un court regard et me dirigea vers la forêt. Là ou je pourrais être tranquille et pouvoir enfin les sommer. Quand je fus proche de sortir pour me cacher, je vis que les oiseaux noirs n’avaient pas l’air de lâcher la chasse. Le grand corbeau voulait ma peau, c’était certain. I avait réussi à se former un nouveau corps avec des tas de ses congénères. Il était fou mais cachait un mystère qui m’avait intrigué. Je me grouillai, malgré mes questions, pour entrer dans les bois sombre de la nuit.

Je me déplaçais en sautant d’arbre en arbre et courut sur le sol, à la fin car j’avais une idée pour les sommer. Enfin, si ça marche. Je me dirigeais vers les arbres les places les plus sombres et commençai à me couvrir d’une aura noire qui modelait ma forme de grenouille. Quand j’avais l’occasion, je m’arrêtais derrière un arbre et lançais mon attaque, Ombre Porté, continuant son misérable chemin nocturne à ma place, mais sans qu’il touche qui que se soit ou qu’il revient à moi après. Il passe comme une attaque Aurasphère qui passe pour montrer la Position d’un Lucario blessé. Sauf que l’Ombre portée avait été imaginé que les oiseaux noirs suivraient cette ombre à la place de moi. Je ne sais pas si je suis en sécurité, mais je croise les doigts que sa marche. Pour le moment, j’observais ce qui se passe dans la noirceur, espérant que mon stratagème marcherait.

_________________
Je vous arrose en:9933ff
Thechnique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir G.

avatar

Date d'inscription : 30/10/2015
Messages : 9

Parchemin
Arme: Sac de gemmes / Bâton magique
Infos sur le personnage:
Points: 0

MessageSujet: Re: La Rose Noire   Jeu 14 Juil - 18:36

La suite du Rp :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Rose Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rose Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'appel de la Rose Noire
» Johann Reihart - Fugitive & Dragonnier
» (M) Corvus HUNTER - Ombre de la Rose Noire - Avocat // Dominic Cooper
» Rapport à la Rose Noire.
» L'Ombre de la Rose Noire [4/8 libres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Story About Pokémon :: ☛ Territoire Dark Core ☚ :: Cité d'Ink-